Nous sommes actuellement le 24 Oct 2017, 13:09

Voulez-vous coucher avec moi, ce soir ♫ [Satis|Taténen]

De vastes plaines d'herbes vertes, des massifs montagneux de neige éternelle, des plages de sable fin... Une lune étincelante...
C'est dans ce cadre idéal et tempéré que s'est installé pour construire Elessa.
Cité nouvelle, elle offre un confort complet et inédit pour une population soumise à un goa'uld. Fondée sur la famille et la connaissance, la société de Taténen à une entière confiance en lui pour assurer son avenir...
Une seule devise : "Pour le royaume, le savoir et la gloire".
Bastet
Goa'uld ▲ MODERATEUR ▲
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 647
Inscription: 08 Mars 2016, 17:04
Blog: Voir Blog (1)

Re: Voulez-vous coucher avec moi, ce soir ♫ [Satis|Taténen]

Messagepar Bastet » 21 Juil 2017, 21:31

Satis gloussa doucement, très fière d’elle lorsque Taténen découvrit son présent. Ce n’était pas un diamant, ou un rouage, ou autre, non, ce n’était qu’un aliment, mais un aliment de choix et surtout : qu’il aimait.

—J’avais cru remarqué que ce « met », ne t’avais pas laissé indifférent.

Elle l’observa et sourit, amusée de le voir si détendu, comme s’il avait relâché la pression et baissé sa garde. La nuit était agréable, la température clémente et le thé délicatement parfumé de jasmin s’accordait à merveille avec les loukoums.
Ils discutaient le ventre et l’esprit apaisé par ce repas en douce compagnie, et c’est tout naturellement qu’elle le suivit dans cette petite marche « digestive » dans les jardins, pouvant alors admirer la plaine qui s’étirait dans l’obscurité en contre bas.

—Et quel ravissement ! Je dois reconnaitre que je n’ai jamais vu un monde aussi attrayant.

Elle était en train d’admirer la vue en silence, laissant l’immensité la gagner quand Taténen prit la parole. Elle l’observa et se sentit quelque peu toucher par les dire du vieux goa’ulds. Perdre son compagnon devait être dur, surtout quand on y était réellement attaché. Elle se demanda si finalement, il n’avait pas arrêter de vivre en quelque sorte, depuis qu’elle était morte… ce qui serait triste franchement.

Elle sortit de ses pensées quand il annonça sans détour qu’il lui plairait qu’il soit cette âme et elle en fut touchée. Elle savait au fond d’elle qu’il n’avait pas proposé cela à Bastet, car Bastet était l’âme de Bubastis, c’était ainsi, mais elle…. Elle, elle n’était l’âme de rien. Elle vivotait à droite, à gauche, mais elle n’avait pas de véritable chez elle, à elle. Elle sourit aux propos de Taténen et le trouvait quand même bien audacieux pour le coup !
Flattée par la proposition des plus tentantes, elle hésita néanmoins quelques secondes.

—Je suis flattée de cette proposition. Cette ville, TA création mérite peut être une « âme », et je dois reconnaitre que ce monde à l'air passionnant! Mais... qu'attends-tu réellement de moi? Dois-je n'être qu'une figurante? Dis-moi ô Taténen... que veux-tu ... réellement?

Elle s’approcha de lui, dans une attitude digne mais légèrement effrontée.

—Dis-moi… ce que tu souhaites…

Elle laissa son souffle se perdre contre les lèvres de Taténen avant de relever royalement la tête vers lui et river son regard enflammé dans le sien.
"I am good, but not an angel. I do sin, but I am not the devil.
I am just a small girl in a big world trying to find someone to love."

— Marilyn Monroe

Regarder sur youtube.com

Taténen
Goa'uld
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 189
Inscription: 25 Juin 2015, 22:19
Blog: Voir Blog (2)

Re: Voulez-vous coucher avec moi, ce soir ♫ [Satis|Taténen]

Messagepar Taténen » 25 Juil 2017, 18:25

Une étreinte s'esquissait soudainement entre les deux goa'ulds. Taténen ressentait au plus fort la présence de Satis. Leurs lèvres avaient faillis se toucher mais la dame s'était ravisée avant de le toisé de son regard de braise. Taténen n'avait pas sourcillé, il continua à la regarder dans les yeux tandis qu'il glissait doucement sa main le long de son bras gauche.

- Une âme n'en est pas une si elle n'est pas vivante... Je n'ai que faire d'une figurante qui ne serait là que pour paraître. Ce que je veux est simple... Je veux une reine qui me complète, qui règne réellement à mes côtés...

Doucement Taténen fit descendre sa main afin de se saisir de celle de Satis. Il continua.

- Vois-tu, depuis la mort de ma défunte reine, il y a comme un vide en moi... J'ai besoin d'une présence, d'un alter égo, Elle savait me contredire, me tenir tête quand il fallait et prendre les bonnes initiatives sans pour autant me consulter... Depuis tout ce temps, j'attends de trouver celle qui serait digne et à la hauteur de régner à mes côtés.

Tout en tenant la main de Satis, Taténen posa son autre main sur sa joue. Leurs lèvres se rapprochèrent.. Avant qu'elles ne se touchent, le goa'uld murmura.

- Je te veux toi....
Image
Merci Baba <3

Bastet
Goa'uld ▲ MODERATEUR ▲
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 647
Inscription: 08 Mars 2016, 17:04
Blog: Voir Blog (1)

Re: Voulez-vous coucher avec moi, ce soir ♫ [Satis|Taténen]

Messagepar Bastet » 29 Juil 2017, 21:07

Satis n’était pas très étonnée de la tournure des évènements : elle avait senti au plus profond de son être que cela arriverait. Le regard qu’il avait posé sur elle dès la première fois, ce même regard qu’il avait eu quand elle était arrivée, ses attentions… elle n’y était pas insensible, bien au contraire. Elle sentait une résonnance entre eux, mais elle voulait qu’il le dise, qu’il dise ce qu’il attendait, ce qu’il voulait : qu’il la voulait elle.
Elle l’écouta attentive à ses mots et son attitude et sourit tendrement à ses mots. Se compléter, être vivante, prendre des initiatives, être digne et pourtant avoir son caractère… Ces mos résonnèrent en elle tandis qu’elle laissait Taténen la toucher. Sa main glissa le long de son bras, et elle en profita pour s’approcher un peu, juste de quoi venir plus près et frôler ses lèvres. Puis, elle se laissa faire lorsqu’il lui prit la main et joua le jeu, comme elle, en venant murmurer contre ses lèvres qu’il ne voulait qu’elle. Dieu que c’était agréable cette sensation électrisante qui remontait le long de sa colonne vertébrale.

Le ciel étoilé fut le seul témoin du baiser qui s’échangea entre les deux goa’ulds. Leurs lèvres se joignirent et leurs souffles se mêlèrent tandis qu’il la serrait dans ses bras et qu’elle se laisser aller contre lui dans une étreinte douce et langoureuse.
Lorsque le baiser cessa, Satis, malgré son tendre sourire vint chercher son front du sien. Lovée contre lui, elle ne retira pourtant pas sa main de la sienne et la serra même doucement avant de prendre la parole d’un air légèrement triste.

— Dans ce cas… Permets-moi d’en parler avec Bastet. La bénédiction de ma reine-mère serait importante pour moi.

Satis leva les yeux vers Taténen. S’il ne pouvait comprendre cette nécessité pour elle, cela n’irait pas entre eux. C’était un besoin irrépressible, peut-être dû à la programmation de Bastet, ou simplement au fait qu’elle aimait sincèrement Bastet, qu’il y avait entre elles, comme entre Bastet et Mahès, un amour filial véritable. Bastet aimait ses enfants, les protégeaient, les guidaient et les laissaient faire aussi leurs erreurs, tout en restant à portée de griffes, et en cet instant, Satis fut très touchée de savoir que sa reine était loin, on ne sait où, endormie alors qu’elle portait un enfant humain pour Héphaïstos… elle se pinça les lèvres et se rectifia mentalement : elle portait un enfant par amour pour Héphaïstos. Ce n’était pas quelque chose d’inconcevable pour elle, après tout, ce n’était pas le premier goa’uld à donner la vie à un enfant humain, juste que… toute cette histoire avec Héphaïstos était étonnante et surtout terriblement incongrue pour eux.
Satis vint caler sa tête contre le torse de Taténen et en profita pour humeur son odeur. Tous les enfants de Bastet était resté choqué, non pas en apprenant sa grossesse, mais qu’elle fréquentait Héphaïstos. Elle avait tellement craché sur lui, qu’ils en tombaient tous des nues, mais au final, c’était juste une histoire entre deux êtres qui avait des difficultés à trouver leur juste milieu mais s’aimaient. En cet instant, elle se demanda si elle pourrait elle aussi être aimé ainsi. C’était grisant comme idée, mais elle voulait être aimé pour ce qu’elle était, et pour l’instant, Taténen ne la connaissait que peu, tout comme elle.

— Taténen... Je dois avouer que tu ne me laisse pas de marbre, alors… peut-être pourrions-nous nous entendre ? Apprendre à se connaitre, parler, flirter, s’aimer… voir au final si nous sommes compatibles, car je serais bien triste de te rendre malheureux mon cher, très cher ami…

Elle leva une main et vint la glisser délicatement contre sa joue avant de sourire en sentant les lèvres de son compagnon venir se poser dans sa paume.

— Mais cette idée… ne me déplairait pas. Trouver enfin « mon » chez moi, ma place, à tes côtés…

Satis s’arrêta un instant le souffle court. Serrée contre Taténen, leurs regards plongés l’un dans l’autre, il y avait une certaine électricité dans l’air qui n’avait absolument rien de désagréable, au contraire : ils semblaient se comprendre sans parler et, Satis se mordit doucement la lèvre inférieure en se sentant finalement chose devant lui. Oui, elle le trouvait très à son goût, plaisant de compagnie et prévenant avec elle… Elle ferma doucement les yeux et vint chercher ses lèvres des siennes dans un baiser et une étreinte passionnée, bien plus passionné que précédemment.
"I am good, but not an angel. I do sin, but I am not the devil.
I am just a small girl in a big world trying to find someone to love."

— Marilyn Monroe

Regarder sur youtube.com

Taténen
Goa'uld
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 189
Inscription: 25 Juin 2015, 22:19
Blog: Voir Blog (2)

Re: Voulez-vous coucher avec moi, ce soir ♫ [Satis|Taténen]

Messagepar Taténen » 30 Juil 2017, 22:12

Dans les bras l’un de l’autre, le temps semblait comme suspendu. Taténen serrait Satis dans ses bras fort mais délicats. Ils se regardaient, ils se touchaient… Ils s’embrassaient. Le gao’uld ressentait cette même sensation qu’il avait eu au contact de sa seule et unique reine lorsqu’ils s’étaient étreint la première fois. Il avait certes ressenti la même chose avec Bastet, mais Satis avait cet effet particulier de lui correspondre parfaitement.

Finissant ce baiser parfait qu’il était en train d’échanger, Taténen glissa ses mains dans les dos de Satis, il les fit glisser jusqu’à sa taille de manière à l’enlacer à ce niveau là.


- Je sais combien Bastet tient à ses enfants pour m’abstenir de lui en enlever un… je n’escomptais pas à ce que tu devienne ma reine sans qu’elle approuve. Je lui en parlerai à mon tour lorsqu’elle sera revenue.

Taténen regardait Satis avec douceur et tendresse. Cette facette de sa personnalité était connu de peu de monde, en vérité seulement de Bastet.

-Apprenons à nous connaître oui. Tant que Bastet est absente, tu as tout le loisir de rester ici, de t’habituer à mes gens et à nos coutumes. J’ai tant à te montrer et à te faire profiter…

Il se demanda soudainement si sa manière d’être présentement n’allait pas être perçu comme une forme de faiblesse par Satis. Ils parlaient de sentiments, mais restaient l’un et l’autre viscéralement des goa’ulds.

Mais lorsque ses yeux rencontraient ceux de Satis, les doutes s’écartaient d’eux même. Peut être faisait-il preuve de naïveté, mais il n’avait pas envie de l’envisager. D’autant plus que le cadre était parfait pour débuter une romance sous la myriade d’étoiles du ciel d’Amun’t.


- Souhaiterais-tu que nous rentrions dans le palais ?

Le visage de Taténen s’était rapproché de celui de Satis, non pas pour l’embrasser, mais pour que leurs fronts se touchent.
Image
Merci Baba <3

Bastet
Goa'uld ▲ MODERATEUR ▲
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 647
Inscription: 08 Mars 2016, 17:04
Blog: Voir Blog (1)

Re: Voulez-vous coucher avec moi, ce soir ♫ [Satis|Taténen]

Messagepar Bastet » 01 Août 2017, 18:57

Satis était heureuse des mots que Taténen prononça. Ce n’était pas tant le fait qu’il l’enlève comme il disait, car après tout ce n’était pas un kidnapping, elle était volontaire, c’était juste qu’elle aimait Bastet, elle était proche d’elle malgré le fait qu’elle bougeait beaucoup.

—Oui c’est vrai. Je préviendrais Mahès de mon séjour ici, mais je ne pense pas que cela gêne personne. Ils ont l’habitude de me savoir loin, et… je suis plus que curieuse pour tout ce que tu souhaites mon montrer♥.

Une faiblesse, oui et non, mais Satis prenait ce sentimentalisme comme quelque chose d’unique, de fragile et de précieux, qu’il fallait préserver. Elle ne pouvait qu’être fière que Taténen s’ouvre ainsi à elle et elle sourit avant de venir déposer ses lèvres contre les siennes un instant. La défiance, la crainte, la peur de l’autre, non, elle ne voulait pas vivre dans cette atmosphère fétide.
Lovée dans les bras de Taténen, Satis écoutait les bruits de la nuit tout en savourant la chaleur de son congénère. Elle sourit et rouvrit les yeux en levant doucement la tête vers lui quand il lui proposa de rentrer. Son regard s’anima d’une petite flamme maline qui fit écho à son petit sourire en coin.

— Oui, pourquoi pas. Je te demanderais bien ce que tu as en tête…. Mais je préfère avoir la surprise.

Oui, elle s’en remettait complètement à lui. C’était sa façon à elle de se montrer faible, fragile, docile et de lui faire comprendre qu’elle l’acceptait. Et puis, il voulait rentrer, mais pour aller où ? et faire quoi ? Elle le saurait vite.

Un dernier sourire puis elle se recula et vint se caler à ses côtés, glissant son bras au sien.
"I am good, but not an angel. I do sin, but I am not the devil.
I am just a small girl in a big world trying to find someone to love."

— Marilyn Monroe

Regarder sur youtube.com

Taténen
Goa'uld
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 189
Inscription: 25 Juin 2015, 22:19
Blog: Voir Blog (2)

Re: Voulez-vous coucher avec moi, ce soir ♫ [Satis|Taténen]

Messagepar Taténen » 07 Août 2017, 15:08

Les corridors du palais étaient parfaitement calme. Le balai des serviteurs ne reprendrai qu’au petit matin ne laissant ainsi comme seule animation que celle des torchères dont la lumière naturelle cotoyait harmonieusement celle des lampes articificielles.

Les deux goa’ulds marchaient l’un à coté de l’autre presque à l’acollade. Taténen tenaient la main de Satis, légèrement en hauteur, manière élégante de la conduire et la diriger au travers de son palais. Le tintement des talons de Satis raisonnait le long du marbre et du granit des murs de la structure. Ils n’y avaient pour seuls témoins de leur marche que les statues diverses décorant les couloirs. Des animaux, des représentations artistiques de scènes de la nature, mais aussi des représentions de Taténen lui même dans l’habit de divers personnages, comme un architecte, un sculpteur, un guerrier et d’autres encore.

Après quelques instants à déambuler dans une large artère du palais, Taténen et Satis descendirent un escalier de granit sombre d’environ quatre mètres de large en spirale ponctué tous les dix mètres par un petit palier, trois au total. L’escalier s’arrêtait à un dernier palier donnant accès à une porte ouvragé dans le style goa’uld. Tout en continuant de tenir la main de Satis, Taténen s’approcha d’une console incrusté dans le mur, sur le coté droit de la porte. La surface plane de la console différait avec les traditionnels hiéroglyphes émeraudes que l’on trouvait en général. Il plaça sa main entière sur la console qui s’illumina en violet avant de commander le déverrouillage de la porte.

Un nouveau corridor d’une vingtaine de mètres s’étendait devant eux. L’éclairage y était assez fort, presque comme en plein jour mais ce qui était le plus marquant était la végétation naissante et grandissante à mesure que les goa’ulds avançaient dans ce couloir. Des plantes à lianes, des fleurs suspendues et grimpantes tapissaient peu à peu les murs dorés. L’air y était doux et frais semblable à celui que l’on peut respirer aux abords d’une forêt. Taténen s’adressa alors à Satis.


- Personne ne vient jamais ici. C’est un endroit que j’ai voulu pour moi seul… un sanctuaire qui me permet de m’évader à ma manière..

Une porte similaire à celle qu’ils venaient de franchir se tenait devant eux, mais celle-ci s’ouvrit d’elle même à leur approche… donnant accès dans un endroit insolite.

Un immense arbre au feuillage abandont et au tronc massif se tenait fièrement au centre de la pièce ou plutôt du dôme étant donné la configuration. Le sol était couvert entièrement d’un tapis de verdure ponctué ici et là de parterres de fleurs et de buissons colorés et des chemins pavés. Le dôme était très faiblement éclairé. Un système sophistiqué de mirroirs et de spots ainsi qu’un projecteur holographique s’affairaient à recréer le plus fidèlement possible le cycle naturel aussi bien la lumière du soleil que celle de la lune et des étoiles. Puisqu’il fasait nuit dans la cité, il faisait nuit sous le dôme.


- C’est l’une des choses que je souhaite partager avec toi… A présent, cet endroit est également le tiens.

Malgré cette nuit et ce jardin artificiels, on pouvait entendre des gazouillis d’oiseaux à différents endroit de l’épais feuillages de l’arbre. Taténen ne regardait que Satis, observant avec intérêt sa réaction, son émotion devant non seulement son geste mais aussi devant sa création. La chose avait également une raisonnance particulière pour Taténen. C’est dans cet endroit qu’il avait passé un dernier moment d’intimité avec Bastet avant qu’elle ne quitte Amun’t et que d’autres évènements ne s’enchainent.
Image
Merci Baba <3

Bastet
Goa'uld ▲ MODERATEUR ▲
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 647
Inscription: 08 Mars 2016, 17:04
Blog: Voir Blog (1)

Re: Voulez-vous coucher avec moi, ce soir ♫ [Satis|Taténen]

Messagepar Bastet » 08 Août 2017, 19:21

Satis s’accrocha élégamment au bas tendu de Taténen et marche à ses côtés dans le calme qui régnait dorénavant ici-bas. Les humains dormaient surement, mais eux, ils savaient gérer leur cycle du sommeil et une seule heure leur suffisait pour être parfaitement reposé. Elle savourait le bruit de leurs pas sur le sol pavé, le léger courant d’air qui faisait voleter ses boucles de cheveux roux autour de ses épaules, la présence de Taténen à ses côtés. Elle ne pouvait le nier, elle éprouvait une certaine satisfaction. Cela faisait un moment qu’elle s’était arrêté ici, et qu’elle profitait de son hospitalité, et ils se tournaient autour négligemment et surement depuis le début. Peut-être que c’était pour cela qu’aujourd’hui, elle s’était montrée un peu plus vive et entreprenante ? L’envie de savoir jusqu’où cela pouvait aller.

Elle fut étonnée de voir qu’ils descendaient. Bon, elle n’allait pas dire qu’elle s’attendait à ce qu’il la conduise dans sa chambre pour passer une nuit de folie, elle n’était pas sûre que ce soit dans ses habitudes, même si elle ne dirait pas non, mais de là à descendre vers… les geôles ? une salle de torture ? Un instant, elle espéra qu’il ne soit pas un sadique masochiste ! Quoiqu’elle fît montre d’une certaine dextérité au fouet, mais elle ne se voyait pas en maitresse de donjon SM ! Mais bon, s’il y tenait… :red:

Satis ressentit un certain soulagement en découvrant un jardin. L’odeur de la terre, des feuilles en décomposition, le bruit des oiseaux… tout cela la fascina. Elle lâcha le bras de Taténen et s’avança doucement, presque religieusement vers le centre.
Taténen lui expliqua alors que c’était son jardin, à lui et à lui seul, et elle pencha la tête vers lui en signe de compréhension et de soumission. Quel dommage, ce lieu était magnifique, vraiment !
Elle tendit délicatement une main vers une plante grimpante aux fleurs de porcelaine en souriant doucement. Il y avait dans ce lieux un certain exotisme qui lui plaisait c’était vrai. Satis tourna la tête en direction de Taténen, un air légèrement surpris sur le visage.

—Vraiment ? Tu m’y autorise ?

Son sourire conquis n’était pas feint et elle s’avança vers Taténen en attrapant ses mains des siennes.

—Sache que j’apprécie ce geste envers moi. Mais je n’ai rien à t’offrir à la mesure de ton cadeau… à part... moi ? peut-être ?

Une question ? Oui et non. S’approchant doucement de lui elle ferma les yeux et vint poser ses lèvres fraiches contre celle de Taténen…
"I am good, but not an angel. I do sin, but I am not the devil.
I am just a small girl in a big world trying to find someone to love."

— Marilyn Monroe

Regarder sur youtube.com

Taténen
Goa'uld
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 189
Inscription: 25 Juin 2015, 22:19
Blog: Voir Blog (2)

Re: Voulez-vous coucher avec moi, ce soir ♫ [Satis|Taténen]

Messagepar Taténen » 12 Août 2017, 19:57

Dans les bras l'un de l'autre, les deux goa'ulds échangeaient un baiser d'une tendresse sans égale. L'endroit se prêtait parfaitement à ce genre d'activité, un endroit emprunt de romantisme et à l'atmosphère bucolique. Taténen n'avait pas eu le temps de répondre à Satis, sur le moment il n'en avait pas eu envie. Elle s'était rapproché de lui, il s'était laissé faire et cela lui plaisait. Le baiser ne semblait pas vouloir en finir. L'un comme l'autre ne faisaient rien pour qu'il s'arrête. Mais à un moment, Taténen sépara ses lèvres de celles de Satis pour lui murmurer quelques mots.

- Je ne demande rien en retour. Ta présence à elle seule me suffit.

D'une certaine manière, Taténen venait de lui répondre de manière détournée. Un sourire s'était dessiné sur le visage du goa'uld. Taténen était maître des expressions de son visage. Il était capable de même faire mentir ses yeux en faignant éprouver telle ou telle expression alors qu'il n'en était rien. Mais avec Satis, il était entièrement sincère et cela aussi, Taténen savait le montrer et le faire sentir.

- Mais à la réflexion... Il y a peut être une chose supplémentaire que je pourrais demander en retour. Une chose si simple et pourtant si rare chez ceux de notre espèce... Ta sincérité. Nous sommes tous les deux de haute lignée parmi les goa'ulds et nous savons toi et moi ce que ce genre de position implique. Sois sincère envers moi comme je le suis avec toi...

Aucuns autres mots ne furent prononcés ni par Satis ni par Taténen. Il n'attendait pas de réponse à ses mots, pas réellement ou pas sous forme verbale. Leurs yeux restèrent fixés un certains temps l'un sur l'autre avant qu'ils n'échangent un autre baiser. Cette fois, Taténen ajouta le geste au baiser en glissant sensuellement ses mains sur les hanches de Satis. Les deux goa'ulds se cherchaient... ils étaient en train de se trouver.

Ici même, dans le jardin caché du palais, les deux goa'ulds pouvaient profiter de l'intimité qui s'offrait à eux... Ils comptaient bien en profiter. C'est ainsi que sous la fine lumière des étoiles artificielles, tous deux commencèrent à s'aimer... le temps n'appartenait qu'à eux.
Image
Merci Baba <3

Précédent

Revenir vers Domaine de Taténen

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invités

cron