Nous sommes actuellement le 21 Août 2017, 01:09

Encore une exploration de la Cité d'Atlantis mais...

Cette structure antique conçue par les anciens constitue aujourd’hui le QG opérationnel de l’expédition lancée par le SGC dans la galaxie de Pégase.
Mais elle incarne aussi et surtout l’ultime rempart entre les Wraiths et la Terre.
Par ailleurs cette cité, à l’image de bien d’autres œuvres des anciens, constitue une merveille technologique aussi bien dans son immensité que dans sa complexité, à cet égard Atlantis réserve encore bien des surprises à ses nouveaux occupants…
Tom Spencer
1st Lieutenant ~ Atlantis
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 61
Inscription: 27 Mars 2016, 13:03

Re: Encore une exploration de la Cité d'Atlantis mais...

Messagepar Tom Spencer » 30 Juil 2017, 17:47

Fausse alerte c'était pas la plante ! Enfin à en croire la notice d’entretien que m'avait filé Clancy... Deux questions se posèrent à mon humble personne :
primo : C'était quoi son histoire d' « effets cocasses » ?
secundo : Est-ce mon odeur naturelle qui est devenue subitement aphrodisiaque ou la pudeur a-t-elle été froidement assassinée sans que j'en sois informé ?

Sans doute la seconde option ! Quoiqu'il en soit la pose était terminée, j'avais encore du bazar à transférer depuis mes quartiers jusqu'ici et qui plus est … je ne savais pas trop pourquoi mais j'avais la vague impression d'y avoir oublié quelque chose. Boah c'était probablement rien d'important !

Alors que je repartais en vadrouille, j'emportais de quoi égailler ce qui allait être, sans que je ne le sache au préalable, une virée en enfer.


« ♪Welcome to the jungle …♫ »


Chantonnais-je en partant. Je ne croyais pas si bien dire !

Enfin pour l'heure je me suis surtout dit que j'allais éviter les téléporteurs vu ma dernière expérience en la matière.
Si les deux premiers tiers de mon parcours se sont déroulés sans encombres en revanche une fois arrivé dans les zones habitées de la cité j'ai fini par comprendre de manière assez percutante qu'il y avait un truc qui ne tournait pas rond :

Au détour d'un couloir, alors que je me rapprochait de l'infirmerie, pour vous donner une idée, j'ai croisé un vieil ami ou plutôt ennemi ou … bref c'est compliqué, en général on mêle entente cordiale à des niveaux élevés de cynisme et de sarcasme. Qui aime bien, châtie bien … je suppose ?

Si vous ne voyez pas de qui je parle c'était le gugusse qui m'avait fait griller une jambe à grand renfort de poudre à canon pour faire cicatriser une plaie par balle... oui voilà ! Ce guignole là dont j'ai complètement oublié le nom !

Tient pour la peine on va l'appeler « Docteur Michel » ... Jacky de son prénom.
Oui je suis rancunier et je te merde mon petit bonhomme ^-^


Mais pour en revenir au sujet :
Tandis que je pénétrais sur le territoire de ce vil démon je l'interpella innocemment (oui moi non plus je trouve pas ça crédible mais bon)


« Tient salut Doc, comment allez-vous aujourd'hui ? »

J'étais alors à un bout du couloir et lui à l'autre, j'imagine que la suite était téléphonée … On a couru l'un vers l'autre au ralenti avec un grand sourire au lèvre, une saturation des couleurs qui aurait pu faire passer la scène pour un trip sous LSD et le générique de la petite maison dans la prairie en fond...

AHAHAHAH, pauvre fous ! Vous oubliez qu'on est sur Atlantis … et que je suis un sociopathe de compétition ! (mais c'est un détail)

En réalité il s'est juste retourné avec un regard de psychopathe, a pris son meilleur air de gros dur de série Z et s'est mis à me foncer dessus, chose qui m'a fait réagir non sans flegme :


« Et merde ... »


Disais-je avant de lui coller mon poing dans la figure, le mettant KO par la même. Ça faisait 1-1 pour le pilote qui égalise enfin avec Jacky Michel dit la « biscotte » dans le milieu !
Quoiqu'il en soit il était à terre et aux vues des hurlement bestiaux que je commençais à entendre résonner au loin il y avait vraisemblablement un problème.
A croire que nos scientifiques mal-aimés nous faisaient une crise d'adolescence.

De fait une fois le bon docteur mis au placard j'ai changé de destination et me suis faufilé jusqu'à l'armurerie pour prendre de quoi m'équiper. Constatant au passage que les autres civils et les militaires n'étaient pas en reste niveau régression j'ai commencé à échafauder un début de plan, un « plantounet» dirons-nous.

Ma progression ne fut pas de tout repos en tous cas. Heureusement que les infectés ne savaient plus ouvrir des portes sinon j'aurais fini sous une montagne de muscles de 110 kg et ses 4 copains. Bon au finale j'ai fini par les semer et retrouver l'armurerie. Quant à lui qui voulait un câlin, il a pu embrasser une porte hermétique lantienne, tout le monde est content non ?


« Bon maintenant je sais ce que ressent une rock star lorsqu'il ressort d'une représentation »

marmonnais-je tandis que j'enfilais un gilet pare-balle et que je faisais mes courses.
Je pris donc le parti d'emporter deux pistolets paralysants, trois grenades flash, deux fumigène, un pain de C4, une radio et une oreillette ainsi qu'un détecteur de signe de vie Atlante, quelque chose me disais que je connaissais quelqu'un qui allait en avoir l'usage.

Une fois tout cet attirail bazardé dans un sac à dos que j'emportais avec moi, un pistolet dans chaque main, il me fallait déterminer ou aller et comment retrouver les autres.

Oui parce que si depuis tout ce temps je suis resté moi-même ça ne pouvait pas être grâce à mon charisme. Il devait y avoir un facteur déterminant et le seul qui me venait en tête c'était l'onde sonique qui nous avait mit chaos plus tôt dans la journée.

Bref juste avant de filer j'entrepris d'émettre sur toutes les fréquences, via ma radio, un appel pour mes confrères résistants :


« Ici le lieutenant Tom Spencer, si quelqu'un me reçoit, je vous donne rendez-vous dans le hangar à Jumper qui se trouve au dessus de la salle d'embarquement, terminé »

Clair et concis, l'idée était que c'était un endroit plus facilement défendable que la salle d'embarquement elle-même et qu'au pire on pourrait potentiellement filer en jumper. Qui plus est depuis la salle d'embarquement plus bas on pourrait peut-être engager une quarantaine de la cité et donc reprendre le contrôle de la situation.

Il ne restait qu'un menu détail à régler, atteindre le hangar en question. J'ai donc entrepris, tout d'abord, d’empreinter le téléporteur le plus proche, qui était le moyen le plus sûr et le plus rapide de l'atteindre, puis de m'y faufiler. Et ce, non sans « zatter » à puissance maximale tout ce qui bougeait et qui entrait dans ma ligne de mire.

Je crois même avoir croisé Keller, ou quelqu'un qui lui ressemble :
Pour l’anecdote la si fragile, si douce et si innocente blondinette qui a fait fondre tant des nôtres s'était parfaitement acclimatée à la situation : Elle dirigeait son petit groupe d'une main de fer et réprimant avec brutalité et sauvagerie toute opposition... enfin si c'était bien elle.
Quoiqu'il en soit j'ai zaté dans le tas jusqu'à ce que plus rien ne bouge, sans trop faire gaffe.


« Vu la situation...» me suis-je dis «...on zatte d'abord, on pose les questions ensuite !»

Cela a plutôt bien marché puisqu'après cette parenthèse documentaire je suis arrivé sans encombre jusqu'au hangar où je me suis barricadé dans un jumper en attendant d'avoir des nouvelles.
Image
Image
« C’est pour parvenir au repos que chacun travaille. »
Rousseau

Sélène Miller
Scientifique ~ Atlantis
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 50
Inscription: 08 Mars 2016, 16:19

Re: Encore une exploration de la Cité d'Atlantis mais...

Messagepar Sélène Miller » 02 Août 2017, 23:41

Sélène eut une moue désabusée. Il n’y avait que lui pour aller imaginer qu’un plan à 3 incluant BB, Stevenson et elle-même puisse avoir lieu. Elle leva les yeux au ciel. Évidemment la militaire était blasée des remarques. La scientifique ne dit rien, ce n’était pas ses oignons. Bien que si elle avait été plus proche de Bethany, elle lui aurait dit que la discrétion était la clé de la tranquillité. Elle savait de quoi elle parlait.

Lorsque le sergent lui tendit une bière, elle le regarda sans comprendre. Pourquoi ne pas sortir les apéricubes tant qu’on y était. Tout Atlantis avait dégénéré et ils allaient tranquillement siroter une bière ?
La jeune femme regarda sa voisine porter le goulot à sa bouche. Elle soupira avant de faire de même. De toute façon ce n’était pas avec une bière qu’elle allait rouler sous la table. Le lieutenant n’avait pas répondu.

- Bronzer à cette heure-ci ?

Le soleil ne tarderait pas à disparaître et à laisser place à la fraîcheur de la nuit.
Quoi comment-ça il ne sortirait pas par l’entrée principale ? Il ne lui fallut pas plus d’une minute pour déterminer qu’il n’y avait pas d’autres sorties, du moins conventionnelles. Elle le regarda sortir tout son attirail de dessous son lit, interloquée. Comment pouvait-on avoir ce genre de matériel sous son lit ? ce n’était pas être prévoyant, c’était être complètement parano !

- Euh… oui le labo, j’ai une tablette dans mes quartiers, mais ce ne sera pas suffisant, il me faut des câbles, des tournevis, des… enfin je ne vais pas vous faire ma liste de courses non plus.

Elle s’approcha de l’ouverture, regarda la corde. On lui ferait décidément tout faire sur cette cité.

- Mes cours d’escalades me semblent lointains…


« Enfin c’est toujours mieux que de plonger dans l’eau… »

Son dernier voyage sous-marin lui ayant valu un malaise, un lavage d’estomac et une semaine de désintox, un peu d’altitude ne devrait pas être insurmontable.
Elle regarda Bethany s’équiper puis enjamber le rebord et descendre le long du mur jusqu’à l’étage inférieur. Et ce fut son tour. Elle enjamba le rebord et entama sa descente.

« On ne regarde pas en bas, on ne regarde pas en bas »

Bon sang ! Même si elle gardait une bonne forme physique, ça tirait sévère dans les muscles de ses bras.
Elle était presque arrivée lorsqu’elle reçut le message de Spencer dans son oreillette. Elle voulut répondre, mauvaise idée. Elle s’emmêla dans la corde et dégringola les deux derniers mètres avec une grâce incomparable.
L’atterrissage se fit donc violemment sur les fesses. Elle soupira. La journée n’était pas terminée, et elle avait déjà un beau nombre de blessures et de bleus au compteur.
Elle transmit le message au major.

-Bonne nouvelle, Spencer n’a pas décaroché ! Bon par contre il est au hangar à jumper, j’ai pas eu le temps de lui répondre.


Elle se poussa pour éviter de se faire écraser par Deeks et le laisser se poser tranquillement.

- Hum on peut éventuellement le rejoindre et descendre ensuite sur la salle de contrôle ? suggéra-t-elle.

Vu la situation, une paire de bras supplémentaires ne serait pas de trop.
Image

Martin Deeks
Sergent Chef ~ Atlantis
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 6
Inscription: 28 Juin 2017, 21:31

Re: Encore une exploration de la Cité d'Atlantis mais...

Messagepar Martin Deeks » 03 Août 2017, 18:48

Image


Bon peut-être qu'il avait poussé le bouchon un peu trop loin. Mais ce n'était pas contre elle, au contraire, c'était juste la situation qui le faisait marrer, et puis bon, une fois qu'il avait commencé, il était difficile à arrêter. Mais visiblement toutes ces petites piques, remarques, cela n'avait pas l'air d'être bien pris, faut dire également, qu'il en rajoutait des tonnes et des tonnes. Il fit semblant en tout cas de grimacer quand elle lui dit qu'il allait le payer au centuple, ouais, est-ce que cela changeait vraiment finalement ?

Il aurait peut-être mieux fait de se taire à force, mais il ne pouvait s'en empêcher ! Malgré tout, il vit bien qu'elle ne le prit pas forcément bien, et surtout qu'il avait poussé un peu trop loin dans ses limites, nul doute que visiblement, que ce soit le repas ou la tournure des évènements, cela l'avait visiblement marqué plus que normalement. Pour autant, il ne s'arrêta pas là, et la remarque sur le fait d'écarter ses cuisses, nul doute que cela fut la goutte qui fit déborder le vase pour l'occasion.

Bon, bien sur, il aurait pu se débattre, ou laisser son instinct de militaire, ses années d'entraînement prendre le dessus, mais quand il y pensait, car il était capable de penser, il l'avait bien chercher quand même ! Et visiblement, elle prit quand même un malin plaisir à lui faire mal. Pour autant, il avait encore le sourire aux lèvres, va comprendre, il devait être maso, ou alors c'était encore une de ces remarques à deux balles à laquelle il pensa. Comme le fait que visiblement, elle était vraiment portée sur le côté masochiste quand même et qu'elle avait l'air d'aimer ça ! Bon, il allait éviter quand même d'en remettre une couche pour l'occasion, c'était suffisant.

Mais on le lui rappelerait, quand elle se sera calmée. C'est à dire qu'on ne savait pas encore quand ! Mais pour le moment, il sortait son équipement. Oui, il était prévoyant, trop peut-être, va savoir, était-ce si choquant d'avoir autant de matos ? Certes, c'était un peu trop, mais on était jamais assez paré. En tout cas, s'il fallait passer au labo de la Doc, il allait falloir un chariot pour transporter son matériel.


"En gros, il nous faut un caddie pour prendre votre matos Doc."

Et pourquoi personne était fan du fait de descendre en rappel ? La doc qui ne semblait pas des plus à l'aise de faire cela, et sa chef-chef, qui venait de se changer, faut dire que la robe dans ces conditions, pas vraiment pratique me direz-vous pas vrai ? Et il ne fit aucun commentaire sur le fait qu'elle portait son short, et qu'elle avait des vêtements ici. A vrai dire, c'était devenu une habitude. Tellement, qu'à force, il lui avait carrément laissé plusieurs rangements dans son armoire pour qu'elle puisse y déposer ses affaires, ou plutôt les laisse traîner au sol et que ce soit lui qui range. C'était surtout ça ! :red:

D'un autre côté, il se demandait bien où était passé son pull bleu foncé de la Navy tiens ! Comme par hasard il avait disparu après une énième diffusion de Titanic. Mais nous nous égarons du sujet principal on dirait. Vraiment, femmes de peu de foi ! Même pas un peu de confiance en lui franchement ? C'était désolant, il allait devoir se remettre de tout ceci auprès d'un bon verre ce soir.


"Vraiment ! Femmes de peu de foi ! Après, libres à toi B.B de passer par la porte principale, mais vu le bruit actuel et l'état de tout ce beau monde, je doute que ces vêtements restent attachés à ta peau et perso, je ne viendrais pas sauter dans la masse pour te secourir, je risquerais encore de finir à poil et ça ferait vraiment mauvais genre de trouver une solution en se promenant les couilles à l'air !"

De toute manière, ce n'était pas comme s'il y avait trente six solutions pas vrai ? Et même si elles étaient toutes sauf emballées par son idée, elles acceptèrent malgré tout. Et sa brave Bethalina qui accepta de passer la première.....on parlait de la descente en rappel bien entendu.

"Promis je resterais sage durant la descente, évites juste de trop serrer mon cou, je souhaite finir vivant en bas."

Quoi ? Elle avait encore besoin de lui n'est-ce pas ? Au moins pour servir de bouclier humain ! Mais pour le moment, plus le temps de tergiverser de toute manière. Accrochant la corde au balcon, avant de mettre baudrier et le reste de l'équipement - la sécurité avant tout - il se prépara à descendre une fois qu'elle sera venue s'installer....comme elle voulait. Mais bon, ce serait certainement sur son dos, vu qu'il avait quand même le gilet tactique avec des grenades, des munitions et le fusil M4 qui pendouillait contre son torse.

La descente se passa rapidement et bien, il faut dire que d'un, ce n'était pas d'une hauteur énorme non plus, et qu'ils étaient des professionnels. Posant le pied à l'étage inférieure, il vérifia, le temps qu'elle se mette en position qu'il n'y avait rien dans les alentours.


"R.A.S. Bon, je remonte chercher notre dernière comparse et on arrive ! T'amuses pas sans nous !"

Mais juste avant de remonter, à l'aide de sa puissance musculature, ou tout simplement comme on lui avait appris plutôt, il se permit une dernière réflexion. Rien de méchant, qu'on se rassure.

"Ah ! Et pour me faire pardonner Wonder Woman, après tout ça, toi, moi, bières, Titanic, de la glace que j'ai ramené de chez nous, sans oublier que je te servirais de coussin !"

Comme quoi, il avait beau la taquiner un peu, beaucoup, passionnément, pour autant, il savait quand il y avait été un peu fort. Et il savait se faire pardonner, avec la manière. Un léger clin d'oeil avant de remonter pour rechercher Sélène qui visiblement préféra descendre par ses propres moyens on dirait. Ce ne fut pas sa plus belle des idées, surtout que visiblement, elle semblait vouloir faire deux tâches en même temps, et rien que d'observer cela d'en haut, il grimaça en sentant la chute arriver. Ce qui arriva d'ailleurs. Fort heureusement ce n'était pas de très haut me direz-vous. Plus de peur que de mal !

A son tour de revenir du coup, atterrissant sur ses deux pieds, avant d'enlever la corde, de prendre son M4 en main et d'avancer. Visiblement, le Boy Scout était toujours lui-même on dirait.


"Dommage, dire que j'aurais pensé qu'il se serait envoyé en l'air, pas de bol. Ironique pour un pilote de chasse."

Et maintenant le dilemne, le hangar à jumper ou la salle de contrôle. Et Bethalina qui croyait qu'il était un guide touristique pour savoir tous les recoins de la cité ou comment rejoindre la salle de contrôle. Mais ce n'était pas lui le chef, donc pas à lui de prendre les décisions. Personnellement, il préfèrerait sécuriser et cloisonner tout le monde avant de rejoindre le hangar, vu que celui-ci se situait au-dessus de la salle de contrôle, et qu'ensuite pour rejoindre cette dernière, il allait encore falloir se frayer un chemin parmi les enragés du moment. Mais laissons ce choix cornélien à Bethany, c'était elle qui commandait non ? Et en plus elle aimait ça ! :red:

"Et tu me prends pour un guide touristique ?....Mais oui, je connais un moyen. après, faut choisir, mais dans tous les cas, ce serait plus simple d'accéder au hangar si le reste est bloqué, mais moi ce que j'en dis...."

Pour le moment laissons les deux jeunes femmes discuter entre elles, et surtout savoir ce qui serait décidé. Pour son cas, pour le moment, direction la sortie, ou plutôt, on pénétra dans l'appartement, pointant son arme sur les alentours, rien à l'horizon, mais Bethany avait du fait le tour n'est-ce pas ? Se dirigeant vers la porte d'entrée, il actionna l'interrupteur, avant de sortir prudemment, arme à la main.

"R.A.S dehors. On peut y aller."

Tu parles ! A peine avait-il eu le temps de se tourner en direction de l'appartement pour dire ces mots puis de se retourner à nouveau qu'il y avait une nymphomane en chaleur sur lui quasiment, en tout cas qui le collait sévèrement. Habituellement, il n'avait rien contre une femme qui se colle contre lui, surtout une femme attirante, mais là, il n'était pas pour les rousses déjà, et vu son état de délabrement, habillement ou ce qui restait, nul doute qu'elle devait avoir fait pas mal d'arrêts en cours de route.

"Mâle....."
"Jusqu'à preuve du contraire oui. Et ce serait bien d'arrêter de me tripoter, on se connait même pas !"

Surtout qu'elle avait le même comportement que les autres, elle le renifla même, avant de lui mordre une boucle de ses beaux cheveux blonds. Se reculant rapidement, vraiment, le fait de voir un humain régressé aussi bas, c'était un peu choquant.

"Pas touches à mes cheveux ! J'y tiens."
"Mine !"
"Que dalle oui ! Je les aime bien sauvage mais pas trop quand même. Là ça devient trop bestial."
"Femelles....odeur.....Mâle....MINE !"

Il valait mieux prévenir que guérir, surtout en la voyant aussi énervée, pour cela que pointant le M4 sur elle, alors qu'elle s'apprêtait à bondir à nouveau sur lui, il tira une fois. Bien entendu son arme n'était pas équipée avec des munitions standards me direz-vous, il n'était pas fou. Non, il était simplement équipée de nouvelles balles, conçues récemment et encore en test, au lieu d'avoir des balles avec de la poudre à l'intérieur, celles-ci avait la forme d'un dart, et était essentiellement rempli de substances incapacitantes : morphine et autres joyeusetés de ce genre. On les avait testées sur le terrain en Afghanistan, rien n'était breveté, c'était encore secret défense, mais on en avait récupéré une caisse pour venir ici. C'était aussi efficace que les armes paralysantes Wraiths.

En tout cas, nul doute que dès que la balle, ou le dart percuta la peau de la jeune femme, le temps que le produit soit injecté, elle tomba comme une crêpe au sol. Se tournant vers les deux jeunes femmes, qui avaient sûrement assistés à ce débat passionnant, il ne put réprimer le sourire amusé, et la petite remarque.


"Elles tombent toutes devant moi.....bon, alors, qu'est-ce qu'on fait ? Je suis à tes ordres Princesse."
Image
The only easy day was yesterday

Bethany Brown
Major ~ Atlantis
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 42
Inscription: 08 Mars 2016, 16:07

Re: Encore une exploration de la Cité d'Atlantis mais...

Messagepar Bethany Brown » 07 Août 2017, 22:38

Bethany n’était vraiment pas d’humeur actuellement pour faire une vanne, sinon, elle aurait expliqué le concept de coup de lune à Sélène, mais passons !
Après s’être changer et piquer pour la peine un short à Marty (pas celui avec Hello Kitty ! Elle savait qu’il l’aimait trop !). En tout cas, elle écouta McKay euh… Sélène énumérer tout ce dont elle avait besoin et Marty lui répondre.

— Mais non : une tablette, une paille, un chewing-gum et le tour est joué voyons !

Tout en passant, elle posa sa main sur l’épaule de Sélène, lui faisant comprendre qu’elle la taquinait oui, mais à moitié. Si McKay arrivait à se démerder avec presque rien, Sélène devrait en faire de même !

—J’ai vu McKay se débrouiller avec deux fois moins de chose et je suis certaine que vous pouvez faire encore mieux que lui ! De toute façon, on ne passe pas par vos quartiers, quand à votre labo, se seras après avoir sécurisé la cité. Je pense que vous comprendrez.

Elle l’observa en lui faisant un petit sourire avant de rejoindre Marty.

—Et n’en profite pas !


Pour la peine elle finit par se glisser dans son dos en glissant ses bras autour de son cou, mais sans l’étouffer bien entendu. Elle avait confiance dans les capacités de son ami.

—Le jour où je t’étranglerais, ce sera de face voyons !

Arrivés en bas, elle délesta Marty de son poids et épaula de suite son arme en restant sur le qui-vive.

—Je crois que je n’ai pas pris le short qui contient ton jeu de carte, c’est con !

Wonder Woman… Elle se retourna vers lui, un air froid et blasé sur le visage. Elle ne le connaitrait pas qu’elle penserait qu’il cherchait à se faire pardonner : eux, bières, Titanic… Elle était en train de peser le pour et le contre quand son regard pétilla. Glace ?! Il avait bien dit glace ? Pas les pots de l’armée ? Ohhh… Ok, là, il l’avait perdu en cet instant. Elle s’imaginait trop bien installer avec une bonne couette, un bol de glace, un bon film, Marty à enquiquiner pendant tout le film … bref, une super soirée !

—Mouais…

Nan mais s’il attendait qu’elle lui saute dans les bras c’était mort ! Elle avait sa fierté quand même !

Bethany surveilla les alentour avant d’entendre un bruit de chute. Elle s’avança vers Sélène qui se tenait par terre en haussant les sourcils. Il s’était passé quoi au fait ? Un regard à Marty avant d’hausser les épaules.

—Vous savez Sélène, il est dressé, il ne vous aurez pas mordu !

Trop fière de sa blague, elle regarda Marty avec un grand sourire en passant devant lui. Guide touristique ? Chien d’aveugle ou Saint Bernard non ?! Bon, elle se fit la blague à elle-même et rit en cape :red:

—La salle de contrôle. Avec mes codes, je pourrais verrouiller les secteurs. Une fois qu’on aura sécurisé la zone, on pourra repérer via la console quel chemin prendre pour : allez récupérer notre flemmardeur national, la tablette de la miss.

Bethany se mit à suivre Marty et… resta pétrifié en voyant une rouquine sauter sur lui. Elle leva les yeux au ciel en soupirant avant de l’observer se débrouiller avec cette femelle primitive sans intervenir. Quand il tira sur elle et qu’elle tomba au sol, Bethany se pencha légèrement sur elle, la bougeant doucement du bout du pied pour voir si elle était bien endormie.

—Je vois ça. Enfin, ya du mieux : je te croyais encore au stade coup de pelle dans la nuque et trainage au sol par les cheveux. T’as fait des efforts Kelly boy !


Et la voilà qui, sans attendre, s’avança dans le couloir sans prêter attention aux dires de Marty !

—Allez mauvaise troupe, go à la salle de contrôle et… Sélène ? Restez bien derrière nous et prévenez donc Spencer de se préparer à nous rejoindre en salle de contrôle. Si je dois allez le chercher par la peau du cul, il va le sentir passer !

Et revoila nous super héros en quête d’aventure naviguer dans les couloirs de la cité, l’un tirait ses baballes anesthésiantes, l’autre des décharges wraiths à tout ce qui s’approchait de trop près de leur petite troupe.
Il leur fallut plus de temps que prévu pour y aller, car Bethany refusa de prendre les téléporteurs : elle n’avait pas envie de finir dans un troupeau, bonjour l’ambiance !
Après moults couloirs, un nombre de marches incalculables, bref, au bout d’une bonne demi-heure de marche au travers de la cité, ils arrivèrent au niveau de la salle.

—Sélène ? Contacter Spencer et dites-lui de ramener ses fesses ici !
R A S. Tu confirmes Deeks ?


Une fois que Sélène eut finit de jouer à la secrétaire, Bethany et Marty l’escortèrent jusqu’à l’étage principal, en endormant tout ce qui bougeait encore ! Pauvre Chuck qui tomba à la renverse dans l’escalier. Bethany eut une petite moue en se disant qu’il allait avoir quelques bleus en se réveillant, mais entre ça et la sécurité de Sélène, elle choisissait la scientifique !

—Sélène ? Vous pouvez verrouiller les accès ? Mettre la cité en quarantaine ?

Oui, Bethany ne pouvait pas faire cela, par contre, elle avait bien les codes pour l’autodestruction ! :red: heureusement qu’il fallait être deux officiers supérieur hein ?! En parlant de cela Bethany se retourna et croisa le regard de l’officier en charge de la cité. Elle eut un blanc avant de lui tirer deux rafales en pleine tête, sans hésitation, lorsqu’il prit appui pour leurs sauter dessus.

—Aie… Je sens que je vais en chier... Vous croyez qu’ils ne garderont aucuns souvenirs ?!

Un petit ton plaintif, mais en même temps, elle avait fait ce qu’il fallait et ne regrettait rien.

Tom Spencer
1st Lieutenant ~ Atlantis
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 61
Inscription: 27 Mars 2016, 13:03

Re: Encore une exploration de la Cité d'Atlantis mais...

Messagepar Tom Spencer » 08 Août 2017, 00:17

Pfffiou ce qu'elle en mettait du temps la cavalerie. A croire que prendre un téléporteur n'était pas comptabilisé dans les risques calculés que le major Fifi Brin d'Acier était prête à prendre.

Bon ! Ben c'était l'occasion rêvée pour faire le tour du propriétaire et vérifier qu'il n'y avait pas l'un de ses marsouins des Carpates caché dernière une pile de caisse ou un truc du genre.

A priori … Nope ! Soit dit en passant cette petite promenade m'a mené à un passage donnant sur le sommet de la tour, il n'y avait pas à dire on avait une sacrée vue de là-haut même si ça manquait assurément de rambardes de sécurité.

Bref ! Une fois que j’eus fini de jouer au touriste j'ai récupérer de quoi faire office de cordage puis je suis redescendu en salle d'embarquement à pas de loup.
Une fois ceci fait j'ai saucissonner les fieffés margoulins que j'avais dû zatter précédemment, quelque chose me disait qu'on serait encore sur place lorsque leur sieste serait terminée.

Alors que je m'occupais du dernier d'entre eux et que je réfléchissais accessoirement à ma place sur la cité, je reçu une transmission de Sélène :
Une transmission qui me disait en substance... Comment dire ?... et bien que j'avais intérêt à être dans la salle d'embarquement à leur arrivée car Boubouille était très colère et que si ça n'allait pas comme elle voulait elle irait bouder dans un coin... après avoir carbonisé la cité et tous ses occupants.


« ok ok doc, à dire vrai... je suis déjà sur place, je règle juste un dernier détail... »

Dis-ai-je tandis que j’attachais la dernière de mes victimes, affichant par la même un sourire un brin taquin. Et oui ! Bizarrement je prenais la situation à peine au sérieux, j'en avait plus qu'assez de jouer la voie de la raison dans un monde de fou, enfin d'essayer tout du moins. Du coup j'allais essayer une autre méthode : Prendre les choses pour ce qu'elles étaient, à savoir une funeste blague !

Tient en parlant de funeste blague voilà que j’apercevais depuis la salle de contrôle Xena la guerrière, le Navi seals édition « Alerte à Malibu » et... Sélène, non désolé j'avais rien qui me venait à l'esprit là, elle était juste trop sympa et trop pro sur le moment pour mériter une quelconque pique de ma part ^^'

Si 4 ou 5 piques me passèrent en tête, toujours à l'intention de notre tyran et souffre-douleur préféré, je me suis contenté d'un petit salut de la main en souriant à leur arrivée. Dans la mesure où on a quand même réussi l'exploit de mettre toute l'expédition en péril à nous 4, ça aurait peut être fait too much d'en rajouter une couche.

...Même si je leur avait bien dit que ça allait mal finir cette histoire de baby-sitting !!!

Tandis que je restais à l'écoute des directives de notre princesse guerrière je vis une silhouette derrière BB, à peine avais-je le temps de de dégainer qu'elle avait réglé son compte à son agresseur, qui n'était apparemment autres que notre coquin de grand patron.
Et moi qui me demandait où il était passé celui-là !


« Si ça peut te rassurer je pense que non vu l'état dans lequel ils sont déjà. Qui plus est... il me semble que t'es pas la première à l'avoir paralysé, *Hum !* Je pense qu'il vaudrait mieux le mettre au placard celui-là, si vous voulez bien m'excuser...»

répondis-je à l'interrogation de Bibiche un brin gêné de cette situation pour le moins particulière

Oui, il se pourrait que je l'ai déjà croisé pas loin de la salle d'embarquement mais que dans mon empressement je ne l'avais peut-être pas ligoté, menotté ou même enfermé. Mais ce n'est qu'un détail de cette histoire.
Quoiqu'il en soit cette fois-ci je me suis assuré qu'il ne dérange plus, ligoté à une chaise de bureau, dans la salle de réunion dont les commandes intérieures des portes ont étés soulagées de leurs cristaux.

Suite à cela je suis retourné en salle de contrôle, l'arme au poing attendant silencieusement le moindre signe de mouvement ou la moindre consigne pour repartir à l'attaque. Après... c'est pas comme si aux vues du nombre d'accès à couvrir et de cibles potentielles à gérer on était clairement surexposés et en sous-effectifs mais bon ! Les ordres sont les ordres et on avait que peu d'autres options.


Hors Sujet
Bon j'ai un peu beaucoup galéré avec ce post donc si il y a un truc qui vous semble bizarre, c'est normal, ou presque ^^'
Image
Image
« C’est pour parvenir au repos que chacun travaille. »
Rousseau

Sélène Miller
Scientifique ~ Atlantis
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 50
Inscription: 08 Mars 2016, 16:19

Re: Encore une exploration de la Cité d'Atlantis mais...

Messagepar Sélène Miller » 19 Août 2017, 14:13

- Euh… oui, bien sûr, balbutia-t-elle en jetant un œil au sergent.

Effectivement à première vue, il n’avait pas l’air bien méchant. Et puis au niveau morsure, ça va elle avait son compte.
Elle se releva et frotta ses mains contre son pantalon. Programme établi, ce serait donc la salle de contrôle.
Alors qu’ils s’étaient mis en route, une rouquine s’invita, bientôt maîtrisée à coup de tranquillisants.

- Terriblement efficace,
commenta-t-elle en se baissant pour prendre le pouls de la jeune femme.

Celui-ci avait repris un rythme normal. Elle se saisit précautionneusement de la munition et l’observa. Mais le temps leur manquant elle reposa l’objet près de la jeune femme, et se releva.

- Oui oui pas de problème…


Avait-elle vraiment besoin de préciser à nouveau qu’il était préférable qu’elle reste derrière ? Bref ils se mirent en route et Sélène se mit à maudire Bethany et son obstination à ne pas vouloir prendre les téléporteurs. Elle comprenait les mesures de sécurité, mais on ne va pas se mentir, la journée avait déjà été très physique pour sa part, sans compter les dettes de sommeil qu’elle cumulait ces derniers temps.

- Vous êtes sûrs que ?
demanda-t-elle alors qu’ils passaient devant un autre téléporteur. Non bon ok…

Enfin, ils arrivèrent et elle reprit son souffle avant de répondre à la demande du major.

- Spencer ? Brown me charge de vous dire de ramener vos fesses en salle de contrôle… et le plus vite sera le mieux,
ajouta-t-elle.

La réponse ne tarda pas. Il était déjà là. Hein quoi ? Ha oui effectivement, elle pouvait l’apercevoir. Mais pas le temps de s’attarder, déjà Bethany enchaînait. Il fallait sécuriser la cité.

- Oui je peux, je vais nous laisser quelques accès pour rejoindre le labo rapidement…

Elle s’installa pianota rapidement sur le clavier, passant d’une fenêtre à une autre et rentrant à plusieurs reprises son code de sécurité. Elle entendit le major tirer et en voyant le corps au sol, esquissa une grimace compatissante :

- Aucune idée, mais entre nous, je pense plutôt qu’il vous remerciera de l’avoir empêché de faire une connerie. Enfin… j’espère…


Sélène fixa de nouveau son attention sur l’ordinateur, hésita et verrouilla un dernier secteur.

- Voilà, il restera sûrement quelques spécimens en vadrouille, mais deux ou trois personnes à gérer ça devrait le faire. Direction le labo…


Parce que non, elle n’était pas MacGyver quand même.
Ils étaient donc quatre à avoir échappé au dernier fléau d’Atlantis. Elle essaya de refouler ses inquiétudes, espérant qu’ils sauraient résoudre le problème.
Image

Héraclés
▲ Maître de Jeu ▲
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 88
Inscription: 07 Mars 2016, 20:54

Re: Encore une exploration de la Cité d'Atlantis mais...

Messagepar Héraclés » 19 Août 2017, 15:29

Un MJ observe depuis les cieux les aventures de ces pauvres mortels....

Je prends le contrôle !!! Pendant un temps. Je trouve que tout ceci manque un peu de piment, qu'en dites vous ? Ah oui, c'est vrai, je ne vous laisse pas le choix pitoyables créatures....Mouahahahahahahah

Subissez mes facéties humains ! Tremblez devant ma puissance ! Et surtout devant le manque de chance qui vous guette ! :red:


Bref.....après ce court interlude de la part du joueur/MJ qui devrait arrêter de jouer à WoW et de se prendre pour un Dieu, voici un peu de piment. Mais quel genre de piment me direz-vous ? Tout simplement, revenons en arrière dans le RP.

Vous avez tous subis l'onde de choc de la machine n'est-ce pas ? Ceux en dehors ont été infectés immédiatement et ont régressé au stade primitif, laissant entrapercevoir leur part animal, leurs instincts primitifs, leurs plus noirs desseins, leurs envies etc...

Et si.....Et si cela vous arrivait aussi ? Car visiblement c'est quelque chose qui s'est propagé quand la machine a déraillé n'est-ce pas ? Certes vous avez été protégé, mais pour un temps, la machine ayant libéré durant l'onde de choc une sorte d'antivirus qui s'est accroché à votre système immunitaire pour éviter de vous faire régresser aussi. Cependant, rien n'est parfait avec les expériences des Anciens. Et peut-être que cet antivirus n'est pas totalement au point ? Qui tiendra jusqu'à l'extinction de la machine ? :red:

Toujours est-il que pour savoir qui serait infecté et qui ne le serait pas, un petit lancé de dés a été effecté aujourd'hui même sur la CB, dans un salon privé dont voici les images en capture d'écran - et là, vous allez tous dire qu'il a triché etc....eh bah non, suffit de demander à Baba de vérifier les archives et vous verrez que c'est la seule fois ou je suis allé sur la CB et ce sont les seuls tirages de dés que j'ai effectés. Ceci, dans un soucis de transparence :red:

Bref, je vous laisse admirer désormais les résultats :

Lancé de dés pour savoir qui est infecté et qui ne l'est pas :

Image


Lancé de dés pour savoir à quelle vitesse les effets se propagent - progressivement ou rapidement -:

Image


Et comme on peut le constater.....vous êtes dans un sacré pétrin :red:

Vous êtes tous infectés, sauf Marty, de plus, ça se propage vite dans votre système, en vous. Je ne dis pas que vous devez vous comporter dans votre prochaine réponse comme un animal, ou comme un homme/femme primitive, mais c'est là et ça se ressent, ça se voit, bref, vous aurez compris, c'est pas graduel.

Et maintenant, je laisse la place au prochain joueur, donc Marty, je lui souhaite d'ailleurs CINQ LETTRES parce qu'il va en avoir besoin ! :red:

MOUAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAH
Image

Martin Deeks
Sergent Chef ~ Atlantis
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 6
Inscription: 28 Juin 2017, 21:31

Re: Encore une exploration de la Cité d'Atlantis mais...

Messagepar Martin Deeks » 19 Août 2017, 16:12

Image


Comment ça il était dressé ! Bon, il avait bien une vanne sur le coup, mais peut-être que ce serait de mauvais genre finalement. Pour cela qu'il se contenta d'un sourire en direction de sa chef, avant d'imiter le grognement d'un chien tiens, tu vas voir, s'il mordait pas ! :red: Non il allait éviter la blague salace du moment, c'était pas que, mais ils avaient du boulot malgré tout, même s'il l'avait sur le bout de la langue me direz-vous. Enfin de toute manière, pour le moment, il avait d'autres chats à fouetter, enfin là, c'était une chatte rousse qui lui sauta dessus. Non mais vraiment, il n'était pas un gars facile et il n'appartenait à personne ! En plus, il n'était pas très penché vers la zoophilie de toute manière. Et puis, les rousses, c'était pas son truc franchement ! En tout cas, encore une qui allait faire de beaux rêves.

Et sa chef-chef qui lui cassait sa blague franchement ! Comme s'il était un homme de cro-magnon franchement ! Bon vous me direz avec sa tignasse et sa barbe qu'il gardait toujours, on pourrait se le laisser penser quand même un instant non ?


"Moi homme vouloir femme faire hug-hug !!"

Puisqu'elle le prenait encore pour un homme de cro-magnon, autant faire dans l'auto-dérision non ? Enfin pour le moment, il ne pouvait pas laisser passer cela quand même ! Bon, toute à l'heure, il en avait ajouté une bonne couche et là elle se vengeait. Mais est-ce qu'il était du genre à laisser passer la guerre des piques ? En aucune manière.

"Toi c'est les talons, moi c'est la pelle. Mais je crois qu'il faut revoir nos méthodes, un peu trop barbare pour les pauvres gens civilisés des environs."

Mais ce ne fut pas comme si elle prenait en compte ce qu'elle disait. De toute manière, direction la salle de contrôle, et bien entendu, pas de téléporteur, ce serait trop simple, et puis surtout un peu trop risqué de se retrouver avec face à toute une bande d'enragés dans un espace clos de toute manière. En tout cas, Boy-Scout allait encore en prendre pour son grade on dirait, à croire que l'entente cordiale entre Wonder Woman et Boy-Scout n'était pas au beau fixe. En tout cas, le chemin se fit assez silencieusement, et surtout de façon prudente. Il fallut faire de nombreux détours pour l'occasion, en ne prenant par les téléporteurs, mais c'était un mal nécessaire. Il jeta un regard vers Sélène qui visiblement avait encore tenté de les faire changer d'avis pour raccourcir le trajet, mais cela n'eut pas l'effet escompté.

En tout cas, après de nombreuses marches, quelques animaux mis en laisse ou surtout endormis, ils arrivèrent au niveau de la salle de contrôle de la Cité et Spencer était déjà là, comme quoi, il savait obéir aussi de temps en temps. Belle bande de bras cassés me direz-vous. Ils "nettoyèrent" la zone, pour laisser le champ libre finalement à Sélène et faire ses manipulations. En attendant, on allait sécuriser la zone. Car nul doute que même si la salle était sous contrôle, on pouvait y accéder par de nombreux couloirs, ajustements, bureaux bref...


"Je sécurise la zone pendant que vous faites joujou avec la console."

Et pendant que tout ce beau monde s'amusait avec les consoles, il faisait le tour des alentours, tirant sur visiblement tout ce qui bougeait, car de toute manière, ils étaient tous des ennemis, ou en tout cas des prédateurs ou autres qui voulaient soit sa peau, soit ses petits têtards. Et il souhaitait garder les deux merci bien ! D'ailleurs, c'était quoi ce ramdam dans le bureau du chef ? S'y dirigeant, on put apercevoir un drôle de spectacle finalement.

Le Sergent Bates, un peu trop respectueux des règles à son goût et qui l'emmerdait sévère me direz-vous, avait l'air de diriger d'une main de fer, une paire de scientifiques, hommes et femme, qui était à ses pieds, et les gifler au besoin. A croire qu'il aimait vraiment se prendre pour le maître des lieux celui-là quand même. Quand à Zelenka qui se trouvait aussi dans le bureau il était grimpé sur la petite armoire et se prenait pour un oiseau. Alors s'il tentait l'envol, il allait avoir mal.


"Je te savais pointilleux Bates, mais de là, à te prendre pour un chef de meute. Et Zelenka ! On descend de là ! Vous n'avez pas d'ailes, ça va faire..."

Trop tard.....il avait sauté, bon c'était pas haut, bien au contraire, mais se manger le coin du bureau en pleine boire, ce n'était jamais bon.

"Je l'avais prévenu."

Mais on dirait qu'il dérangeait en tout cas. Et il valait mieux mettre un terme à tout cela avant que ce soit lui la cible. Tirant sur tout ce qui bougeait, bientôt, ce ne fut finalement qu'un tas de cadavres, enfin de personnes endormis, qui traina dans le bureau. Mais visiblement, en revenant dans la salle de contrôle, ce n'était pas franchement mieux. Wonder Woman avait encore frappé ! Et sur leur officier supérieur de plus !

"Et voilà, on part cinq minutes et c'est la bérézina ! Franchement, t'es pas sortable Bethanila ! Et là, on est content de ne pas avoir un grade plus haut que le tiens."

En attendant en tout cas, Sélène avait fait son taf et la cité était mise en quarantaine, ils ne croiseraient plus d'hordeux dans les parages en tout cas. Espérons le.

"Bien joué Doc ! Bon restes plus qu'à récupérer le matos à la MacGyver et laissez le Doc nous dépatouiller la situation et on sera green ! Tout ça méritera bien un A+ sur mon évaluation trimestrielle moi je dis ! Pas vous ?"

Par contre, ce serait bien de se bouger. Après tout, ils avaient beau avoir l'air immunisé, pour autant, ils n'avaient pas fait de tests pour en être certains me direz-vous, plus vite ils auraient rétabli la situation, plus vite on sera tranquille.

"Les ordres chef ? On fonce, on récupère le matos et on sauve la cité ou il faut être plus....délicat ? Ah ouais, par contre, je dis pas non pour récupérer les vidéos surveillance, sait-on jamais, ça peut aider pour....persuader certaines personnes."

Quoi ? Non, on n'allait pas faire de chantage, juste disons expliquer par A+B que si certaines choses ou s'il ne pouvait pas avoir sa propre fabrication d'alcool, par exemple, tout ça, ça se retrouvait sur le réseau ou envoyer sur Terre directement. Parfois, il fallait se donner les moyens d'obtenir ce qu'on voulait.
Image
The only easy day was yesterday

Bethany Brown
Major ~ Atlantis
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 42
Inscription: 08 Mars 2016, 16:07

Re: Encore une exploration de la Cité d'Atlantis mais...

Messagepar Bethany Brown » 20 Août 2017, 13:05

Bethany observa Sélène se pencher vers la rouquine que Marty venait d’assommer chimiquement et hocha la tête : c’était terriblement efficace en effet. Les humains apprenaient rapidement en temps de guerre, et même si elle était militaire, elle préférait largement des armes et munitions non létale. Enfin tout dépendait des circonstances, bien entendu.
Elle sourit à la réflexion de Deeks. Il n’avait pas tort : à chaque fois qu’elle tentait un rendez-vous, cela tournait court, va savoir pourquoi.

—Tu as tout à fait raison. Tu sais quoi ? je t’échange ta pelle contre mes talons. Je pourrais au moins les enterrer et puis, avons-le : une blonde en talons aiguilles, c’est bien plus sexy !

Comment ça elle imaginait Deeks avec une perruque et des talons haut ? Pour la perruque, pas besoin : il avait ce qu’il fallait :red:

En tout cas, son idée de ne pas prendre les téléporteurs ne fit pas l’unanimité.

—Oui, je suis sure. A votre avis, ça donnerait quoi si on entrait là-dedans et qu’on ressortait au milieu d’un groupe de nos collègues décérébrés ? Vous voulez vraiment tenté ? Moi, je tiens à mes fesses. Oh et bien entendu, ce n’était pas une véritable suggestion.

Quelques couloirs, escaliers, ronchonnages de Sélène plus tard, ils étaient arrivés en salle de contrôle. Pendant qu’ils inspectaient les lieux, endormaient ceux qui étaient là, Sélène elle bloquait la cité.
En attendant, Bethany se cala deux minutes sur l’une des chaises : elle avait chaud, mais c’était normal après avoir cavaler dans la cité ainsi. Et c’était là que le chef de la cité se la joua prédateur et qu’elle dû le neutraliser. Elle se sentait coupable oui, mais bon, il fallait le faire. Elle espérait vraiment, comme Sélène, qu’il comprendrait. Quant aux dires de Tom, elle fronça les sourcils en l’observant. Mais qu’avait-il donc fait encore ?! Elle n’était pas sûre de vouloir savoir, elle pensait comprendre et c’était… suffisant. Quand elle le vit partir ligoter leur supérieur, limite en chantant, elle se dit qu’ils étaient dans de beau draps ! Et c’était le moment que choisi Marty pour venir la titiller, la faisant rire.

—Toi ? Lieutenant-colonel ? .... XDD... Désolé c’est… pffff! XDD

Elle avait du mal à s’arrêter de rire, que voulez-vous c’était trop drôle !

—Hum, Hum ! … Pfff ! XD

Quelle crise de rire, et là, en relevant les yeux vers lui, elle avait encore envie de rire !

—Bon…hum! On en est ou Sélène ?

Bethany tentait de penser à autre chose, sinon elle allait encore rire ! Assise prés de Sélène, toujours pieds nus (on pensera à laisser aussi une paire de tennis chez Marty tiens !) Bethany se passa une main dans les cheveux et hocha la tête.

—Des spécimens en vadrouilles ? On est plus à ça prés… malheureusement.

Un soupir avant de se lever et redresser la tête : plus vite on aurait trouvé comment régler cette situation, plus vite elle pourrait allez prendre un bain, manger un morceau et s’enfoncer dans sa couette en regardant son film préféré et oublier cette journée pourrie.

—Je sais pas… le coup de Stevenson, ça va te couter des points !


Elle se tourna et chercha Tom du regard avant de soupirer.

—SPENCER ? T’AS FINI DE JOUER AU COWBOY ?!!


Bethany avait la flemme de se lever de sa chaise et d’aller voir ce qu’il faisait, ou simplement, d’être vraiment au courant de ce qu’il était en train de faire. Ce qu’elle ignorait ne pouvait lui faire de mal ! Deeks lui demanda les ordres et elle tourna sa chaise vers lui, et vers Tom qui s’approchant vient se caler aux côtés de Deeks.

—Les ordres ? On escorte Sélène jusqu’à son labo. Vous avez autorisation de tirer sur tout ce qui bouge, avec des armes non létales bien sur…. Tom ? t’assure les arrières de la doc. Marty ? Avec moi, on prend les devants…

Elle se leva, réprima un soupir et prit la tête de la troupe. Pourquoi prendre les devants avec Marty ? Simplement car elle avait une question à lui poser, une question qui lui brulait les lèvres ! Alors quand il fut à ses côtés, elle s’humecta les lèvres en se demandant si elle voulait vraiment la poser, puis, le questionna à mi-voix.

—Juste … tu veux faire quoi alors les vidéos surveillances ? Non attends : ne dis rien ! Je ne suis pas certaine de vouloir savoir en fait…

Mais la curiosité était vraiment un vilain défaut, et quand même, elle voulait savoir, même si ce n’était pas « correct ». Quand il s’expliqua, elle s’arrêta deux secondes, tourna la tête vers lui en marquant un blanc, pui, secoua la tête en fermant les yeux et reprit sa marche : cela se passait de commentaires ! :red:

Précédent

Revenir vers La cité

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron