Nous sommes actuellement le 21 Août 2017, 01:08

Une page se tourne, une autre s'ouvre [Feat Neal] END

Cette structure antique conçue par les anciens constitue aujourd’hui le QG opérationnel de l’expédition lancée par le SGC dans la galaxie de Pégase.
Mais elle incarne aussi et surtout l’ultime rempart entre les Wraiths et la Terre.
Par ailleurs cette cité, à l’image de bien d’autres œuvres des anciens, constitue une merveille technologique aussi bien dans son immensité que dans sa complexité, à cet égard Atlantis réserve encore bien des surprises à ses nouveaux occupants…
Suzanne Winshester
Archéologue ~ Atlantis
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 185
Inscription: 22 Jan 2016, 19:55

Re: Une page se tourne, une autre s'ouvre [Feat Neal]

Messagepar Suzanne Winshester » 13 Mars 2017, 17:17

Le repas chez les Winshester allait bon train. Ils avaient commander des pizzas, le repas du lendemain étant beaucoup plus savoureux. L'archéologue s'était vautrée dans les bras de Neal trop heureuse d'être enfin rentrée sur Terre. Et le questionnaire allait enfin commencer pour Olivia qui n'attendait que ça ! James avait un regard entre amusement et agacement. Mais sa femme était comme ça curieuse comme une belette et il n'y pouvait rien.

- Bon alors Neal je veux tout savoir sur le chéri de ma petite fille.
- Mamie fou lui la paix... Râla Suzy les joues rosies par la gêne.
- Non Suzanne, Olivia, Destiny, Selene Winshester... La grand mère avait le sourire jusqu'aux oreilles, oui elle avait oser prononcer ses trois prénoms ce que Neal ignorait jusqu'à maintenant... Certes dernière leva les yeux au ciel pour feinter sa honte et fixa un point au sol boudant un peu... La situation tenait du comique, Suzy boudait et la grand-mère était heureuse de son coup, hop un dossier un... Puis la vieille reprit d'un ton amusé en reposant une question au biologiste :

- On ne sait pas grand chose de ta famille, dis moi tu as des frères et sœurs et tes parents vivent aux Etats-unis ?

Suzy quant à elle ne disait plus rien, foudroyant au passage sa grand-mère des yeux. Oui elle boudait parce qu'elle n'aimait pas ses prénoms bien que l'un d'entre eux fusse celui de sa grand-mère... Et puis elle aurait voulu que ça soit elle qui lui dise, mais l'archéologue n'avait pas dit son dernier mot.

- Je vais vous montrer une photo de Suzy quand elle était petite tient !
Image
Suzy coupa sa grand-mère et dit avec un sourire :
- Encore celle la ça va, tu te rattrape mamie, cette photo de toi, date de quand j'avais oser monter à cru sur mon cheval alors que tu me l'avais interdit.

Image
Prêter pour un rendu n'est-ce pas ? La grand-mère se décomposa en murmurant, un mais ta vu la tête que j'ai la dessus, rendant le sourire à Suzy pour le coup et faisant rire tout le monde.

Après ce grand fou rire, les pizzas arrivèrent et ils commencèrent à manger tranquillement tout en discutant sur divers sujet. Les grands parents de Suzy étaient des gens ouverts à tout sujet. Puis ce fut le tour du grand-père de questionner sa petite fille, préférant laisser tranquille Neal qui avait été assez questionner comme ça à ses yeux.

- Alors ma chérie, dis moi qu'est-ce qui t'a fait craquer chez ce jeune homme. Dit-il avec un petit sourire en coin que Suzy connaissait bien, il voulait des aveux complet... Les joues de cette dernières rosirent sentant le regard du biologiste sur elle.

- Hé bien, c'est plein de petites choses je dirais. Son humour, sa patience, sa manière de me taquiner en gros c'est son caractère qui me plait tout simplement lui. Et puis ses jolis yeux bleus aussi j'avoue tout !

Le regard de cette dernière était rêveur et l'on voyait bien tout l'amour qu'elle pouvait porter à ce dernier. Mais elle rajouta :

- Mais surtout, il est toujours là pour moi à l'écoute, même quand on n'était que des amis et ça c'est quelque chose d'important voir rare chez quelqu'un. J'ai pu me confier à lui et je l'ai senti dès le départ. Mon Neal est quelqu'un de confiance. Il est tout pour moi. Voilà tu es convaincu Papy ?

Le grand père regarda sa petite fille d'un air bienveillant et un large sourire.

- J'ai toujours su que tu l'aimais et même quand vous n'étiez pas ensemble, je te connais ma chérie, je l'ai tout de suite vu quand tu es arrivé avec lui. Tu l'aimais déjà... Même toi Neal ça se voyait comme un nez au milieu de la figure. Ta manière de me parler de Suzanne et ton petit sourire en disait long, je suis vraiment très heureux pour vous deux, et j'espère que vous aurez une très belle vie ensemble.

Suzy ne put s'empêcher de prendre son papy dans ses bras, en lui soufflant un merci. Elle l'aimait vraiment beaucoup et le jour où il partirait ce serait un triste jour. Puis ce fut au tour de Jack de prendre la parole :

- Oui moi aussi je suis super content pour vous deux. Hâte d'être Tonton. Pour ma part je ne regrette pas de t'avoir passer ce coup de fil l'autre soir avant que tu partes pour ton travail. J'ai retrouver ma sœur et j'en suis ravi. Neal je sais que tu prendra soin de Sue et ça me fait plaisir qu'elle t'ai trouver toi. T'es vraiment un mec bien tu sais. Je suis déçue que Timoty ne partage pas ce bonheur.

Le visage de l'archéologue s'assombrit a la seule prononciation de ce prénom.

- Tant pis pour lui, il ne vaut même pas la peine qu'on parle de lui n'est-ce pas ?
- Oui tu as raison, ne gâchons pas ce beau moment s'excusa Jack. Il s'en voulu pour le coup d'avoir prononcer son nom. Mais quelque part ça l'embêtait qu'ils ne soient pas en bon termes.

L'heure passait et James proposa un dernier verre sur la terrasse, pendant que Suzanne alla voir son cheval dans l'enclos en face. Rien que le faite d'entendre le prénom de son frère l'avait quelque peu secouer. James dit alors à Neal :

- Oui, son frangin est vraiment mauvais avec elle, et on ne comprends pas pourquoi. Il l'a frapper et traiter de tout les noms et elle ne montre pas beaucoup d'émotions, Suzy est quelqu'un de fort malgré sa fragilité apparente. Je te confie ma petite fille Neal. On se sait jamais ce qu'il va arriver, et on ne rajeuni pas avec Olivia...

Puis le repas et le dernier verre se termina sur cette discution et les deux tourtereaux se rendirent à la petite cabane pour finir la soirée. Suzy se rendit directement sur la terrasse pour admirer le lac et sentir l'air de la Terre. Elle s'accouda au balcon. Entre-temps, elle avait servit un whisky à Neal et un jus de fruit pour elle. Bah ouais quand on était enceinte, on était punit d'alcool... Elle murmura ces mots, et Neal pu juste les entendre.

- Ca m'avait manquer tout ça... Plus de missions, plus de wraiths et encore moins de barjots pour te capturer.

La joie était la, mais le soulagement également. Des larmes coulèrent lentement le long de son visage. Elle était heureuse, ce n'était pas de la tristesse bien au contraire. Ses longs cheveux bruns encadraient son visage et une légère brise vint les levés. Elle n'avait pas demander qui avait téléphoner à Neal, elle lui faisait confiance. Mais elle se doutait que ce ne pouvait être que pour le boulot de toute façon.

Le soleil se couchait et prenait une jolie teinte orangée. Suzy était toujours contre la balustrade et regardait son biologiste. Elle l'avait vraiment trouver et peinait à y croire depuis le temps. Cette chance qu'elle avait de l'avoir à ses côtés et le soutient qu'il lui apportait. Non elle ne regrettait rien, elle était la femme la plus heureuse du monde. Puis elle prit la parole :


- J'adore cet endroit, il me rappel tant de choses. J'espère que notre enfant le connaîtra.

[i]Puis elle se dirigea vers Neal et l'embrassa tendrement, puis un peu plus passionnément mettant ses mains sous le t-shirt de ce dernier le caressant et l'enlaçant, le pressant contre elle. Puis cette dernière l'invita à l’intérieur d'un signe de la main et d'un regard des plus que provocateur pour une nuit des plus torrides....
Image

Neal Shanahan
Biologiste ~ Atlantis
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 91
Inscription: 08 Mars 2016, 17:45

Re: Une page se tourne, une autre s'ouvre [Feat Neal]

Messagepar Neal Shanahan » 28 Mars 2017, 20:39

Le bal des questions allait commencer quand Suzy fit une réflexion à sa grand-mère sur sa curiosité. Neal eut un large sourire en voyant cela et il mit sa main sur celle de Suzy en lui disant calmement.

Ne t’en fais pas, ce n’est pas grave. C’est normal qu’elle veuille savoir si tu es follement amoureuse d’un bon ou d’un mauvais garçon. Et puis je n’ai rien à cacher.

Olivia voulait tout savoir sur lui, donc le nombre de questions allaient sans doute être important. Elle commença par l’interroger sur sa famille. Question ma foi fort logique pour débuter.

Oui, j’ai deux frères, l’un guitariste et l’autre hockeyeur. Quant à mes parents, ils habitent Vancouver.

En y réfléchissant les deux familles habitaient loin l’une de l’autre. Vive l’avion. Puis la mamie reprit la parole.

Ah le Canada, ca fait un moment que nous n’y sommes pas allés. Pourquoi es-tu venus aux Etats-Unis ? En tant que canadien la rencontre avec Suzy était plutôt improbable.

Hum question gênante, car c’était top secret vu qu’ils s’étaient croisés pour la première fois au mess du SGC. C’était là que tout leur cirque avait commencé. Mais ils ne pouvaient pas se permettre de le dire, alors il fallait trouver une ruse.

Effectivement, c’était plus qu’improbable et je remercie mon chef de m’avoir envoyer à cette réunion de scientifiques. Ca m’a permis de rencontrer le plus merveilleuse des femmes. La réunion a été de suite moins ennuyeuse.


Tout le monde rigola à cette remarque, même si elle était des plus vraies, sauf peut-être Suzy qui rosit par la gène. Neal déposa un tendre baiser sur sa joue pour qu’elle se reprenne. Puis la conversation continua. Tous les sujets y passèrent, le travail de ses parents, son sport préféré. D’ailleurs, il y eut un débat assez intense pour savoir si le hockey était un meilleur sport que le football américain. Pour un canadien c’était une évidence, mais pour un texan aussi, mais pas pour le même sport. On pouvait aussi cité la religion, la politique, pourquoi il était biologiste et quoi cela consistait. Bref tout le pedigree y était passé.

Puis James questionna Suzy, Neal observant la scène avec un sourire satisfait. Il avait de la chance pour l’instant avec sa belle-famille. Enfin, elle ne l’était pas encore officiellement. Il avala ses parts de pizza, car il avait cruellement faim et cela faisait un moment qu’il n’avait pas pu profiter des bons plats qu’offraient la Terre. Puis la tension monta d’un cran lorsque Jack prononça le nom de Timoty. Voyant la scène, il se crispa, se demandant ce qu’il se passait. Le grand-père de Suzy proposa d’aller boire un verre sur la terrasse et lorsqu’elle s’éloigna, il confia au biologiste que son autre frère n’avait que très peu de sympathie pour sa sœur.


Ne vous inquiétez pas, je prendrai soin d’elle et je ne serai pas tout seul. Elle a eu l’occasion de rencontrer mes frères et ils l’ont tout de suite pris sous leur aile.

Neal s’accouda à la rambarde en bois de la terrasse et dit avec un large sourire, tout en lançant un regard amoureux en direction de Suzanne.

Vous avez une fille magnifique et adorable. Et cette dualité femme forte et femme fragile est vraiment craquant.

Il but son verre avant de dire un peu plus sérieusement.

En tous cas merci pour votre accueil et j’aime beaucoup venir ici. Ca change de la campagne de Vancouver. La campagne, la solitude, ca permet de se ressourcer, en compagnie de gens formidables.

Il toisa les trois personnes présentes avec un regard et un sourire sincères, ce qu’il était de toutes manières. Le mensonge, il savait faire, flatter aussi, mais ce n’était qu’en de très rares occasions et dans celle-ci cela n’aurait rien apporté. Quelques instants plus tard, Suzy revint et demanda à Neal s’il voulait bien la suivre et il répondit positivement. Il salua la famille de Suzy, car ils ne se reverraient sans doute pas avant le lendemain matin.

Ils partirent tous les deux, mains dans la main, d’un pas lent, profitant du paysage, du soleil se couchant à l’horizon. Ce serait encore plus magnifique dans leur « petit chez eux du bord du lac » , mais ils avaient le temps pour y aller, rien ne pressait. Après quelques minutes, ils arrivèrent sur place et le soleil disparaissait au bout du lac, décrivant un spectacle merveilleux. Il se dirigèrent vers le ponton et s’installèrent. Le biologiste ouvrit une bouteille de whisky et prit sa belle dans ses bras, pour profiter de ce magnifique paysage. Ils buvaient chacun leur tour des gorgées du breuvage, se faisaient des câlins et s’embrassaient un coup tendrement, un coup passionnément, profitant du calme ambiant et ne décrochèrent que quelques mots.

Mais, quelque chose tracassait toujours Neal. Enfin c’était plutôt du stress que du tracas. Devait-il le faire ? Ne devait-il pas le faire ? Pourquoi ne le ferait-il pas ? Ils étaient si heureux l’un et l’autre ? Et puis c’était sans doute le meilleur moment pour le faire. Un cadre idyllique, pas d’yeux indiscrets, hormis ceux des animaux, la tranquillité, le calme. Il devait jeter les dés pour se sentir apaiser. De toutes manières, il n’y avait guère de risques qu’elle refuse. Il mit donc sa main dans sa poche et en sortit une petite boîte, respirant un bon coup. Le moment était gênant, il allait être totalement ridicule, mais qu’importait. C’était LE moment.

Et il n’eut aucune autre idée que d’entrer dans les clichés du cinéma. Là, pour le coup, il manquait cruellement d’imagination. Il posa un genou à terre, attrapa la main de Suzy et tendit la boîte. Son coeur n’avais jamais autant battu qu’en ce jour, il avait l’impression que d’un instant à l’autre, il allait faire un arrêt cardiaque. Il prit une grande respiration et prit la parole, un peu déstabilisé par le regard interrogateur de Suzy.


Su… Suzy…

Bon le premier essai était un échec, il bégaya, faisant sourire l’archéologue. Il prit une grande respiration et se lâcha, peut-être sur un rythme un peu trop rapide.

Suzy, je t’aime, on va être parents et il manque un truc. Je.. , veux-tu m’épouser ?.

Ca y est c’était sortit. Cela faisait du bien. Pourtant cela n’aurait pas dû être difficile. Mais c’était le résumé de leur histoire, à se tourner au tour pendant des mois ; mais depus quelques semaines tout allait plus vite, alors autant y aller à fond. Il fixait, s belle dans les yeux pour voir une réaction, avant le verdict qui sortirait de sa bouche. Ces quelques secondes semblèrent une éternité pour Shanahan.

Mais malgré tout son cerveau fonctionna. Si Suzy acceptait, il serait l’homme le plus heureux du monde et à l’un des plus beaux endroits qu’il connaissait pour fêter ça, si elle refusait, il pouvait sauter dans le lac pour se noyer. Maintenant la balle était dans le camp de Suzanne. Allait-il se prendre un revers dans la figure ?

Suzanne Winshester
Archéologue ~ Atlantis
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 185
Inscription: 22 Jan 2016, 19:55

Re: Une page se tourne, une autre s'ouvre [Feat Neal]

Messagepar Suzanne Winshester » 01 Avr 2017, 14:48

La soirée se passait au mieux pour Suzy, elle était enceinte de l'homme de sa vie, était rentrée sur Terre avec ce dernier et plus aucun stress pour les ennuyés l'un et l'autre. C'était soirée câlins et bisous. Oui ils profitaient l'un de l'autre car bientôt leurs vies allaient changer avec l'enfant à venir.

Mais tout à coup elle trouva Neal un peu bizarre ? Ouais bizarre très bizarre, surtout quand il se mit à genou... Bon au début elle pensait qu'il voulait simplement remettre un lacet en place d'où le regard interrogateur sur le coup. Puis la question fatidique arriva. Il lui demandait de l'épouser. La demande fut comme un océan de sensations pour cette dernière, mais dans ce flux d'émotions, la joie ressortie. Une joie que toutes les femmes les plus heureuses pouvaient ressentir à ce moment précis ni plus ni moins. Elle lui sourit, toute tremblante pour le coup, les larmes coulaient de bonheur, certes elle s'y attendait mais peut-être pas aussi rapidement. Son cœur battait la chamade tellement elle était émue. Elle ne lâchait pas le regard de ce dernier qui attendait une réponse d'ailleurs un seul mot pu sortir en ce moment précieux.


- O... Oui !

Beaucoup d'émotions mais un seul mot pu sortir. Suzy n'avait pas de mot pour une telle demande. C'était romantique et magique à la fois. Elle ne pouvait tout de même pas lui dire non ! Elle l'aimait tellement que s'en fut impossible. Et puis l'archéologue ne pouvait pas vivre sans son biologiste. Quand à ce dernier, aux derniers mots de sa belle ; il écarquilla les yeux, se releva la prit dans ses bras pour un baiser des plus passionnés mais cette étreinte durant un certain moment, les deux fiancés profitant de ce moment. Mais bon au bout d'un temps, il fallait qu'ils respirent et le doux contact des lèvres de Neal se finit doucement. Elle le fixait droit dans les yeux amoureusement et finit enfin par prononcer quelques mots d'une voix basse mais bien audible :

- Je suis si heureuse ! Je t'aime.

Puis elle sentit que Neal lui mit la bague au doigt au sens littéral cette fois. L'anneau était simple mais magnifique. De couleur argent surmontée d'un petit diamant, juste superbe. Suzy l'observa un court instant avec un large sourire et dit :

- Elle est vraiment très belle ! Mais comment as-tu eu le temps de ?

Et pis zut peut-importait chacun avaient ses petits secrets et elle se contenta de sourire et ne finit même pas sa phrase, elle trouvait son biologiste si beau avec ce sourire heureux et ce regard cristallin qui la faisait tant craquée. Ils avaient beau être dans des tenues simple peut importait cela ne gâchait pas le moment pour autant. Suzy portait un jean t-shirt tout ce qu'il y avait de plus confortable tout comme Neal d'ailleurs. L'archéologue se rappelait avoir vu une bouteille de champagne dans la petite cave de la maison.

- Attends, je reviens.

Elle revint deux minutes plus tard avec deux coupes de champagne et le sourire large comme une banane. Puis elle dit d'un air sérieux au vu du regard étonné de Neal qui avait l'air en même temps plutôt satisfait :

- Je ne boirais qu'une ou deux gorgées promis, mais je voulais fêter ça avec toi.

Suzy se rapprocha de son Neal et lui donna sa coupe de champagne tout en lui donnant un doux baiser sur les lèvres. Jamais au grand jamais elle n'aurait cru qu'en rencontrant Neal ce jour là au mess du SGC, qu'elle deviendrait Madame Shanahan. On lui aurait dit il y a dix ans, elle ne l'aurait jamais cru, elle aurait même bien ris. Ils s'étaient tellement tournés autour durant des mois en faisant l'autruche, que maintenant en y réfléchissant cela paraissait ridicule. A l'heure actuelle c'était si évident ! La jeune femme était si amoureuse qu'elle pourrait faire n'importe quoi pour lui. Mais venait le moment de trinquer ensemble et au bonheur à venir.

- A nous et notre futur enfant. Je t'aime.

Ils trinquèrent tout les deux sur un coucher de soleil juste radieux, dans les tons orangés et violet la nuit tombant peu à peu sur le ranch et la maison. Suzy avala une petite gorgée et posa son verre pas question de boire davantage pour elle. Elle observa Neal de son regard chocolat d'un air malicieux. Depuis qu'ils étaient rentrer sur Terre pas un seul moment intime, certes cela se comprenait surtout dans le vaisseau...

Tout deux se comprenaient d'un regard ils se complétaient. Depuis le départ cette complicité était là sans même qu'elle naquit d'ailleurs, comme si c'était naturel entre les deux amoureux. Ils s'étaient entendus direct comme si ils s'étaient toujours connus. Suzy se rapprocha de son biologiste d'un petit sourire coquin aux lèvres amoureusement et commença par l'embrasser langoureusement puis passionnément. Bah oui hein, elle voulait fêter ça à sa manière et après tout elle n'avait pas tout à fait tord. L'enlaçant doucement le pressant contre elle, bref se laissant aller peut à peu à Neal.

Puis elle le tira gentiment par le t-shirt et l'emmena avec elle peut-être pas sur le lit mais peut importait, elle avait tellement envie de lui que la sur coup, elle ferma la porte et puis et puis... Arriva ce qui devait arriver et se déshabillèrent. Je ne ferais pas de dessins sur ce qu'il se passe mis à part que ce soir là fut le plus beau soir que l'archéologue ai pu passer. Elle passait de beau moment avec Neal bien sûr mais là avec la demande en mariage, il n'y avait pas de plus belle scène.

Ils passèrent la nuit à profiter l'un de l'autre et se réveillèrent en milieu de matinée vers les dix heures du matin. Suzy se réveilla et s'étira lentement dans les bras de Neal, elle l'observa dormir un court instant avant que lui-même se réveille. L'archéologue lui sourit et dit pour le taquiner un petit peu :


- Tu es craquant quand tu dors.

Puis ils prirent leur petit-déjeuner, s'habillèrent et descendirent au ranch, Suzy ne tenant plus voulant à tout prix annoncer la nouvelle à sa famille. Jack était déjà la visiblement et ses grands-parents sur le palier. Elle courut montrer ce qu'elle avait autour du doigt à sa grand mère limite excitée par tout ça. Olivia écarquilla les yeux et sourit à sa petite-fille et fini par prendre cette dernière dans ses bras. Quand à James il félicita chaleureusement Neal en lui donnant une petite accolade. La grand-mère prit alors la parole :

- Félicitations mes enfants, je suis si heureuse pour vous deux ! Il va falloir fêter ça dignement ! On va faire un grand barbecue pour l'occasion ! N'est-ce pas James ?

- Bien sûr, mais je ne suis pas si surpris par cette nouvelle, vous allez tellement bien ensemble que ça paraissait évident ! Je vais vous faire goûter la viande locale vous m'en direz des nouvelles ! Avec les pommes de terres du jardin vous verrez !

Suzy sourit et dit en regardant Neal :

- Oui tu verra Papy est le meilleur quant il s'agit des barbecues ! Hein Jack ?

- Ouaip je confirme ! Félicitations les amoureux !

Puis Suzy regarda son frère et dit toujours d'un sourire :

- Jack, dis moi tu accepterais d'être mon témoin ?

Ce dernier la regarda en rougissant de plaisir. Il prit sa sœur dans ses bras et dit :

- J'en serais honoré ! Je suis fière de toi sœurette ! Et toi Neal tu as trouver ton ou tes témoins je suppose ? Lui demanda Jack d'un sourire.

Les discutions allaient bon train lorsque tout à coup, l'ambiance allait se dégrader. Une personne se rapprochait peut à peut du palier. Le visage de Suzy se ferma et elle se renfrogna. Jack quand à lui se tendit d'un coup et son regard devint froid comme de la glace. Neal du comprendre quel personnage arrivait ne serait-ce qu'au comportement de l'archéologue c'était presque le même que quand ils avaient prononcer le prénom de son autre frère Timoty... Les deux grands parents eux essayaient de faire bonne figure, il restait après tout leur petit fils...

Timoty arriva sans un sourire saluant d'un coup de tête les personnes présentes. Froid, glacé, en bref égal à lui même...

- Salut...

C'est une Suzy furibonde qui lui répondit d'un ton sec :

- Qu'est-ce que tu fou la Timoty ?

- Je viens voir les grands-parents, qu'est-ce que ça peut te foutre connasse ?

Cette dernière serra les points, mais ne dit rien face à la provocation de Timoty...

- Surveille ton langage jeune homme tu es toujours chez moi ! Siffla James d'un ton menaçant.

- Et voilà à cause d'elle je me fais encore engueuler... Je commence déjà à en avoir marre de ta sale tronche... J'aurais bien envie de te la démolir comme dans le bon vieux temps...

- Touche la et je te tue ! Cria Jack d'une rage folle.

- Mais qu'est-ce qu'elle ta fait, c'est ta sœur Timoty ! Voyons ressaisit toi mon garçon. Demanda Olivia plus qu'inquiète de la situation.

Mais Timoty n'en faisait qu'à sa tête et se dirigeait droit vers Suzy qui était prête à se défendre malgré tout, elle avait eu l'habitude toute sa vie de se faire martyrisé par son frère, et elle n'y couperais pas aujourd'hui visiblement... Comment se finirait toute cette scène à voir, mais une donnée changeait tout de même Jack et son Neal était présents et Suzy avait l'impression que son frère s'en moquait royalement....
Image

Neal Shanahan
Biologiste ~ Atlantis
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 91
Inscription: 08 Mars 2016, 17:45

Re: Une page se tourne, une autre s'ouvre [Feat Neal]

Messagepar Neal Shanahan » 16 Avr 2017, 21:03

Elle avait dit oui. Il n’en revenait pas, même si au fond tout semblait logique et s’emboitait. Neal avait toujours cette petite dose d’appréhension et ce manque d’assurance en présence d’une femme. Mais voilà, elle avait accepté sa demande sur ce simple mot : oui. Il n’en attendait pas plus. Ils passèrent donc la soirée à fêter ce moment.

Après une très belle nuit, ils repartirent au ranch annoncer la nouvelle et visiblement la famille de Suzy était très contente, entre la franche accolade de James, la poignée de main bien ferme de Jack et les deux bises d’Olivia. Il sourit, un peu gêné quand même par cet élan de joie. Il n’avait guère l’habitude de ce genre d’accueil. Tout le monde attendait le midi pour le barbecue, mais c’était encore le matin donc petit déjeuner oblige : pancakes, bacon, œufs, jus d’orange et thé.

Tout se passait bien jusqu’à ce qu’une personne arrive. Tout le monde se crispa. Le biologiste était de trois quart dos à la personne et risqua un regard vers elle tout en mâchant son pancake au sirop d’érable. Oui, malgré tout, il était tranquille, même s’il avait deviné qui était la personne. D’ailleurs, il le salua à son tour. Mais la scène qui se passa sous ses yeux l’ébahie. Comment pouvait-on en arriver là dans la famille ? Bon ok lui venait d’une famille où tout se passait bien.

Suzy dégaina la première et Neal posa sa main sur le bras de sa femme pour la calmer mais c’était trop tard. Timoty répondit aux insultes. Au final, ils étaient de la famille donc il avait tout à fait le droit de venir voir ses grands-parents. Au fur et à mesure, Neal mâchait moins vite, tant le discours devenait nauséabond. Il commença par attraper Suzy et lui dit tout bas.


Je sais que vous ne vous aimez pas, mais ce sont aussi ses grands parents. Bref.

Mais alors qu’il finit cette phrase, il entendit le bruit d’une chaise tomber. Jack s’était mis en travers du chemin de Timoty, mais en avait pris une. Heureusement, le gaillard était solide. Il resta genou à terre quelques instants. Le biologiste se retourna prestement et croisa les bras, faisant face au sourire carnassier et satisfait de Timoty. Ce dernier lâchant à son frère.

C’est tout ce que tu sais faire ?

Neal l’interpella.

C’est comme ça que tu dis bonjour, toi ? Bravo la politesse.


Il laissa un petit blanc pour permettre à Timoty de le couper et c’est d’ailleurs ce qu’il fit.

Ferme-là ! Et d’abord t’es qui toi ?

Un léger sourire moqueur, le biologiste reprit.

Tu m’aurais laisser finir, je te l’aurai dit. Je m’appelle Neal et je suis ton futur beau-frère.

Timoty écarquilla les yeux et on put sentir qu’il était décontenancé par la nouvelle, même s’il faisait tout pour ne pas le montrer. Ca eut au moins le mérite de stopper son avancée quelques instants. Alors qu’il allait répondre, Neal lui coupa la parole.

Laisse-moi finir, avant de jeter ton venin. Tu n’es pas le seul à avoir du bagout, ici. Donc je te préviens, on peut régler ça pacifiquement. Par contre, tu ne toucheras pas un cheveux de ta sœur, de ma femme, sinon tu auras à faire à moi. Pigé ?

Timoty souffla d’impatience et toisa Neal.

Toi ? Tu comptes vraiment te battre avec moi ? Me fait pas rire Aller dégage et laisse-moi régler mes comptes avec TA femme.


Neal soupira, tant il était irraisonnable de parler avec Timoty. Visiblement, il n’avait qu’une idée en tête c’était se battre. Cela ne plaisait pas à Neal, même s’il ne doutait d elui mettre une belle branlée. Après tout il avait vécu quelques bagarres pendant les matchs de hockey, en compagnie de son frangin. Donc autant dire que Timoty ne lui faisait pas peur, mais lui pêter un bras ou ne jambe ne ferait peut-être pas bonne impression. Pendant ce temps, Jack se releva et ils lui faisaient maintenant face à deux.

Bon écoute-moi bien Timoty, je ne vais pas te casser la figure aujourd’hui. Par contre…

Il fit un signe de tête à Jack et les deux se jetèrent sur lui, attrapant chacun un bras pour le pousser en arrière contre le poteau maintenant la rambarde et la terrasse. Un bruit sourd se fit entendre quand le dos se fracassa. Neal en profita pour mettre un bon coup de poing dans le ventre pour le calmer. A deux c’était lâche, mais il n’avait absolument pas envie de lui laisser une chance de s’en sortir ou de donner un coup de poing. Ils bloquèrent les bras de Timoty et Neal le regarda droit dans les yeux

Donc maintenant tu vas te calmer. Soit tu restes ici pour discuter, soit tu t’en vas. Tu as le droit de venir voir tes grands-parents, mais si t’es pour foutre ta merde ce n’est pas la peine. Oui ta sœur t’as branché, mais elle ne t’as pas insulté. Et en plus ça a l’air de te faire kiffer de la fracasser. Et crois-moi, le dernier qui s’en est pris à Suzy s’en souvient encore.


[i]Il laissa le choix à Timoty de se calme rou de s’en aller, mais pour autant à la moindre agressivité. Neal l’enverrait probablement faire un séjour à l’hosto histoire de lui remettre les idées en place, comme il l’avait fait avec l’autre imbécile de John. IL n’avait pa l’intention de le laisser frapper Suzanne.[/]

Suzanne Winshester
Archéologue ~ Atlantis
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 185
Inscription: 22 Jan 2016, 19:55

Re: Une page se tourne, une autre s'ouvre [Feat Neal]

Messagepar Suzanne Winshester » 19 Avr 2017, 15:24

Ce mec ! Mais qui était-il ? Comment pouvait-il oser lui parler sur ce ton ?! Timoty était plus que furieux. Il se disait son futur beau frère oui et alors ? Il n'en avait rien à foutre de lui. Tout ce qu'il voulait c'était mettre une raclée à Suzanne. D'ailleurs ça lui avait manquer, il battait sa femme d'ailleurs mais ce n'était pas pareil... Il avait toujours été envieux de sa sœur, la jalousant, la haïssant toute sa vie. Y avait-il une excuse à tout ça ? Peut-être bien... Oui il ne travaillait pas et ses parents lui avaient toujours reprocher, sa vie était misérable et sa sœur à côté réussissait dans tout les domaines et encore aujourd'hui cette dernière était sur le point de se marier... Alors oui certes il avait été surpris d'entendre la nouvelle.

Lorsque Jack et Neal l'attrapèrent, il se débattis, mais la force de deux hommes contre un, il du malgré lui céder et écouter les conneries qu'on lui disait.... Et en plus il se prit un coup dans le ventre qui lui coupa la respiration quelques secondes. Timoty était essoufflé et regardait sa sœur plus que haineux... Puis son attention se reporta sur Neal. Jack restait quant à lui silencieux mais n'en pensait pas moins.


- Oui je veux fracasser TA FEMME... Tu n'as rien à voir dans l'histoire toi, de quoi tu te mêle hein ?

Jack coupa son frère et lui dit d'un ton sec :

- De quoi il se mêle ? Timoty : Neal fait partie de la famille et qui plus ai, il défends sa femme comme tu le dis si bien, ça paraît normal non ? Tu ne défendrais pas la tienne toi ?

Timoty souri d'un air sournois et dit d'un air fier :

- Ma nana reste à sa place et m'obéit au doigt et à l’œil si vous voyez ce que je veux dire...

Le sous-entendu était plus que clair, il battait sa femme, il était quelqu'un d'encore plus dangereux qu'avant. Jack eut le déclic de fouiller les poches de son frère et avec raison : Il trouva un petit couteau. Ce dernier le balança afin qu'il n'y ai pas accès et de protéger sa sœur. Alors qu'il allait répondre à Neal une voix féminine s'éleva, étrangement calme, posée. Suzy s'opposait pour la première fois à son frère.

- Je vois que tu n'as toujours pas compris Timoty. Pourquoi tu t'acharnes sur moi ? Je ne t'ai jamais rien fait que je saches. D'ailleurs je m'excuse de m'être emportée. Je n'aurais pas du.

Jack voulu parler mais Suzy fit un geste pour l'en dissuader, elle voulait en découdre. Timoty se stoppa et regarda Suzy l'air étonné :

- Notre passé est ce qu'il est ok ? Tu m'as vu soigné notre mère jusqu'au bout mais tu n'as pas fait le moindre geste mis à part me foutre sur la gueule ou à celle de Sélène ta copine... Et je vois que tu n'as toujours pas changer. Tu ne crois pas qu'il serait temps de passer à autre chose ? Je t'annonce que tu va être tonton, tu veux vraiment fracasser ton neveu ou ta nièce ? Tu as vu dans quel état sont nos grands-parents, merde Timoty regarde mamie...

Olivia était en larmes, ne supportant pas le déchirement de ses petits-enfants... Quand à Suzanne, elle était dans un calme olympien ce qui ne présageait rien de bon, elle faisait bonne figure et restait forte pour sa famille. Cette dernière croisa les bras ne laissant rien paraître sauf peut-être pour Neal qui la connaissait mieux que personne. Puis elle reprit, Timoty complètement ébahie par le discours de sa sœur, il lui ignorait une telle force, une telle prestance... En définitif c'était peut-être Suzy la clef de toute cette histoire...

- J'ai pas fini. Je te pardonne pour tout ce que tu as fais et voulu faire. Tu restes mon frère et je t'aimerais toujours. Tout comme Jack et nos grands-parents. Mais attention Timoty je ne veux plus te voir faire du mal à qui que ce soit et je ne veux plus te voir non plus. Tu as oser frapper Jack et faire pleurer Mamie.

Cela lui coûtait de dire tout ça et le seul à le percevoir fut Neal. Mais il fallait que ça sorte. Tout ça toujours dans un calme olympien... Timoty était en larmes, elle le pardonnait et ne lui en voulait même pas... Mais comment faisait-elle ? Il l'avait sous-estimée... Et c'était peut-être pour cela qu'il était comme ça, il s'était fait une mauvaise idée de sa sœur après toutes ses années...

- Attends Suz... Attends, lâchez moi les mecs c'est bon j'ai pigé...

Pas d'excuses mais bon il était calme et puis il n'y avait plus de couteau... Il retira un collier autour de son cou et Suzy le reconnu direct même Jack écarquilla les yeux, il n'en croyait pas ses yeux, la il brandissait le drapeau blanc. Il fit signe à Neal de lâcher.

- Tiens je te le redonne, il te reviens, je l'avais voler pour te faire du mal... Je... Je suis désolé...

Suzanne prit le pendentif et tourna le dos à son frère et dit en serrant la mâchoire retenant ses larmes :

- Merci... Maintenant va t-en s'il te plait.

James prit le relais sa petite fille avait fait preuve d'un courage remarquable mais savait qu'elle allait avoir besoin de Neal dans la seconde où il s'en irait.

- Bon Fiston tu dois partir maintenant, ta sœur à fait preuve de clémence envers toi, tu as de la chance. Par-contre tu n'es plus le bienvenu ici. Tu pourra appeler mais la vu l'état de Olivia ce n'est pas la peine...

Timoty comprit très bien et cette fois parti pour de bon. L'histoire était terminée et James et Jack regardait Suzy d'un regard admiratif, elle avait prit le taureau par les cornes malgré ses peurs. Ce qu'elle n'avait jamais fait. Neal quand à lui avait apprit des détails qu'il ignorait probablement. Mais tout ça, plus le pendentif, elle s'éloigna un peu plus loin pour craquer pour de bon, elle serra le bijou de sa mère contre elle.

* Maman c'est pour toi *

Jack quant à lui soupira, et fit signe à Neal qu'il pouvait aller voir Suzy, lui devait aller consoler sa grand-mère.

Un moment passa puis tout le monde se retrouva pour le barbecue l'ambiance était redevenue normale et l'archéologue se sentait légère, une partie de sa vie avait été régler. Elle regardait Neal avec tendresse. Il avait été là pour elle, c'était pour ça qu'elle l'aimait, il savait toujours quoi dire et comment agir vis à vis d'elle. Olivia en profita pour poser la question fatidique :


- Bon c'est pas tout mes enfants, mais vous avez fixer une date ?
- Pas encore Mamie, Neal vient juste de me faire la demande.
- Et alors des fois ça peut aller vite...
- Heu Neal à aussi une famille je te rappelle dit-elle avec un sourire.

Les deux tourtereaux en profitaient aussi car le lendemain ils allaient dans la famille de Neal pour leur annoncer également la nouvelle...
Image

Neal Shanahan
Biologiste ~ Atlantis
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 91
Inscription: 08 Mars 2016, 17:45

Re: Une page se tourne, une autre s'ouvre [Feat Neal]

Messagepar Neal Shanahan » 13 Mai 2017, 16:49

Lorsque Timoty fit sa réponse, Neal le plaqua plus fort contre le poteau pour lui faire sentir qu’il ne rigolait pas. Mais alors que la situation se compliquait, le biologiste ayant deux ou trois idées pour calmer le frère de Suzy, cette dernière prit la parole. Neal tourna la tête en direction de Suzy avec un large sourire. Il la laissa faire son petit monologue, faisant preuve d’un énorme courage, même si cela devait être difficile pour elle. Il admirait vraiment son courage, le courage d’affronter l’un de ses pires cauchemars. D’ailleurs tout le monde resta bouche bée devant ce qu’il se passait, y compris Timoty.

Ce dernier demanda à Neal et Jack de le lâcher. Le biologiste jeta un regard interloqué à Jack avant que Timoty n’enlève un collier de son cou. Jack fit un signe comme quoi, il pouvait le lâcher. Neal retira son étreinte de Timoty, assez hésitant, prêt à lui bondir dessus à la moindre entourloupe. La hache de guerre venait visiblement d’être enterrée entre le frère et la sœur. Le biologiste poussa un « ouf » de soulagement. Il s’appuya contre le rambarde et regarda la scène pus le grand-père de Suzy congédia le frère belliqueux. Leurs regards se croisèrent et Neal fit un signe de tête amical à Timoty. Ce dernier avait également fait un effort surhumain pour mettre de côté ses griefs avec sa sœur.

Il se dirigea ensuite vers Suzy et la pris dans ses bras pour la réconforter et lui montrer à quel point elle avait été courageuse. Il ne dit pas un mot, la laissant digérer ce qu’il venait de se passer., avant qu’elle ne se tourne et qu’ils s’embrassent langoureusement. Puis ce fut l’heure du barbecue. L’humeur revenait petit à petit au beau fixe, mais l’épisode précédent avait laissé les gens un peu pantois et il fallut quelques minutes avant que les conversations ne reprennent. Il s’assit sur une chaise, à côté de Suzanne et de Jack, le temps que James prépare les viandes. Il y avait également des frites, des sauces, du pain, des burgers etc etc, un bon repas en perspective.

Le repas se passa ensuite sans accroc et dans la bonne humeur. La viande était délicieuse, ainsi que les frites et même le fromage. Le grand-père de Suzy avait fait amener du fromage directement de France. Il leur raconta que c’était son père qui avait ramené pour la première fois ce fromage lorsqu’il rentra de France durant la Seconde Guerre Mondiale. Depuis, James faisait venir de temps en temps du fromage de France. La soirée se termina dans les rires et la bonne humeur, chacun racontant des histoires sur sa vie, Neal joua aussi un peu de guitare et puis se fut l’heure d’aller se coucher.

Neal accompagna Suzanne jusqu’à la chambre et ferma la porte. Une fois seuls, il la pis dans ses bras et l’embrassa et lui dit.


Je t’aime. Ca été une dure journée, tu as été très courageuse aujourd’hui. Dans tous les cas, les choses ont été remises à leur place. J’espère que la situation va évoluer positivement.

Oui, Neal était un éternel optimiste et il espérait vraiment que la situation entre sa femme et Timoty allait s’améliorer, même s’il savait pertinemment que ce serait très long. Ils s’allongèrent dans le lit moelleux et firent quelques câlins, avant d’aller dormir. La journée avait été épuisante nerveusement. La nuit fut bonne et ils se levèrent pour prendre leur petit déjeuner, avant de s’en aller. Le départ fut fait après de grandes accolades, direction l’aéroport de Dallas et direction Vancouver pour présenter Suzy. Une fois en salle d’embarquement, il partit chercher à manger et à boire avant de s’asseoir à côté de Suzy et de lui dire, un peu stressé. Cela se voyait avec sa jambe qui tremblait.

Bon et bien voilà, on va attendre l’avion, direction Vancouver. Je te ferai visiter Je suis content de t’emmener chez mes parents. Ca fait un petit moment que je ne les ai pas vu en plus. T’es déjà aller à Vancouver ? »

Il se leva et attrapa Suzy par le bras pour qu’elle l’accompagne à la baie vitrée pour observer les avions décoller. Ils posa son bras autour des épaules de sa Suzy et regarda les avions s’envoler. Il était bien avec elle et la situation prêtait au calme. Ils restèrent là jusqu’à l’heure de l’embarquement. Ils passèrent les derniers contrôles de billets, le tunnel les emmenant jusqu’à l’avion puis se dirigèrent vers leurs places. Il y en avait pour quatre heure. Le décollage se déroula sans encombre et Suzy et Neal reçurent un repas pendant le trajet. Quatre heures plus tard, ils arrivèrent à l’aéroport de Vancouver où les attendaient les parents de Neal.

Maria, sa mère se jeta dans ses bras, car cela faisait presque une année qu’ils ne s’étaient pas vu, puis l’embrassa fortement, avant de lui dire.[/i]

Mon fils, ça fait un moment. Tu as l’air radieux.

Elle jeta un œil à Suzy, la détaillant du regard avec un large sourire, avant de se tourner vers Neal et de lui dire sur un ton interrogateur.

Tu nous présentes cette charmante demoiselle.

Neal salua d’abord son père qui le serra également dans ses bras.

Fiston, bienvenue chez toi. Tu n’as pas donné beaucoup de nouvelle ces derniers temps.

Neal sourit à ses parents et dit à l’attention des trois personnes présentes.

Oui, je sais. J’ai été très occupé au travail. Maman, Papa, je vous présente Suzanne, ma femme. Suzanne, voici Maria et Lincoln, mes parents.

Maria le regarda, interrogateur. Neal capta son regard et ajouta.

Ne vous inquiétez pas, je viens juste de lui demander, vous serez invités au mariage.

De nouveau, ses parents le serrèrent dans ses bras pour le féliciter avant de s’adresser à Suzanne qu’ils enlacèrent également. Oui la famille de Neal était très soudée et très démonstrative. Maria prit la parole.

Nous sommes enchantés de faire ta connaissance. Parle-nous de toi un petit peu.

Lincoln prit à son tour la parole.

Tu nous diras tout ça pendant le trajet. En voiture tout le monde.

[i]Les deux tourtereaux montèrent à l’arrière, tandis que Lincoln prit le volant. Le trajet durait à peu près une heure, avec les embouteillages. Ils arrivèrent donc dans une grande maison de type américaine, avec un immense jardin.

Suzanne Winshester
Archéologue ~ Atlantis
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 185
Inscription: 22 Jan 2016, 19:55

Re: Une page se tourne, une autre s'ouvre [Feat Neal]

Messagepar Suzanne Winshester » 17 Mai 2017, 14:34

Ce fut effectivement une journée plus que déroutante pour nos deux protagonistes. Après tout cela Suzy répondit à Neal avec un petit sourire :

- On verra avec le temps, je n'y suis pas fermée. Il a fait le premier pas et c'est déjà ça. Je t'aime aussi.

Bref elle câlina son Neal et ils allèrent se coucher tranquillement jusqu'au lendemain matin ou le départ fut assez difficile, mais maintenant qu'ils avaient quitter le sgc, elle savait qu'elle reverrait sa famille bien plus souvent et ça sans se faire de mourront à chaque instant. L'archéologue arborait le pendentif de sa mère au moins elle avait quelque chose d'elle. Et c'était quelque chose d'important pour Suzanne.

Ils partirent ensuite pour l'aéroport ou ils mangèrent sur place. Suzy eut un petit sourire, elle voyait bien que Neal était nerveux il avait ce tique à chaque fois, cette jambe tremblante. Elle trouvait ça adorable. Puis elle lui répondit toujours avec ce petit sourire.


- Non c'est la première fois que j'irais à Vancouver et je suis certaine que ça va bien se passer avec tes parents, si ils sont aussi gentils que toi.

Elle lui donna un léger baiser sur les lèvres histoire de le rassurer. C'est vrai qu'avec ses grands-parents ce fut différent, Neal les avaient connus avant qu'ils soient ensemble. Mais elle avait toute confiance en le biologiste et elle savait que ça se passerait bien. Puis Neal la prit par le bras et ils allèrent regarder les avions décollés et atterrir. Puis après quatre bonnes heures d'avion ils arrivèrent enfin à Vancouver où les attendaient les parents de Neal.

Les échanges furent très démonstratifs et Suzy en fut contente, elle se sentait à l'aise avec les parents du biologiste. Il y avait comme qui dirait un petit air de famille. Le père avait ce regard si particulier qui avait fait craquer l'archéologue dès leur première rencontre d'ailleurs.


- Moi aussi je suis ravie de vous connaître enfin, Neal m'a beaucoup parler de vous et de ses frères.

Ils montèrent dans la voiture et Suzy n'osait pas encore annoncer sa grossesse qui pourtant commençait peu à peu à se voir. Des signes qui ne trompaient pas mais au bout de deux mois c'était encore léger. L'archéologue sentait que son ventre s'arrondissait légèrement. Et sa poitrine commençait à lui faire mal. La meilleure chose était que les nausées étaient finies et n'avait pas durées très longtemps à son grand soulagement. Puis elle prit la parole, toujours d'un sourire :

- Oh eh bien je suis archéologue et spécialiste en Égyptologie. J'ai été élevée en partie par mes grands parents qui vivent au Texas. J'ai deux frères dont l'un avec qui je suis encore un peu en froid. Voilà n'hésitez pas a poser des questions j'y répondrais avec grand plaisir.

Une fois arrivée, Suzy observa la grande maison avec le grand jardin. Neal avait lui aussi grandit dans de grands espaces ce qui arracha un sourire à cette dernière. Ils allèrent s'installer dans le jardin pour se poser et boire une boisson fraîche lorsque Suzy commença à se sentir très mal.

- Neal... Je crois que ça ne va pas...

Effectivement, il eut à peine le temps de la rattraper qu'elle tomba dans les pommes. Certainement une des conséquences de sa grossesse. Ils l’emmenèrent à l’hôpital, ou Suzy revint à elle. Tout le monde s'était inquiéter et Neal le premier. Ce dernier avait annoncer la grossesse à ses parents entre temps. Le médecin arriva et dit :

- Bon nous allons vous faire une échographie. Normalement c'est au premier mois de grossesse qu'elle se fait ? Comment cela se fait-il que vous ne l'avez pas faite ?

Suzy plus que gênée dit :

- Heu bah je me suis rendue compte de ma grossesse qu'au bout de trois semaines et en plus nous étions à l'étranger pour le travail...

Le médecin se radoucit et dit :

- Très bien je comprends. D'après les tests vous être enceinte de deux mois environs. Vous n'avez rien de grave juste un coup de fatigue c'est tout, il va falloir vous ménager et arrêter de voyager durant un petit moment c'est pour ça que vous avez fait ce malaise. Bon bah allons y.

Les parents de Neal étaient rester à l'extérieur impatient de voir ce petit être sur l'échographie.

Le médecin, mit un gel froid et puis c'était partit. Neal et Suzy pouvait entendre un petit cœur battre et cela fit une énorme émotion à Suzy qui lâcha quelques larmes. Mais le doc fit une drôle de tête.

- Qui t’a-t-il docteur ?

- Je ne suis pas sur mais je crois qu'il n'y a pas un mais deux bébés, félicitations ! Regardez, ils sont encore tout petits mais vous pouvez voir ici tout quatre petits bras et voilà leurs pieds. Vous vous sentez bien madame Winshester, monsieur Shanahan ?

En effet ils attendaient des jumeaux ! Elle n'en croyait pas ses oreilles, elle lanca un regard quelque peu étonné à Neal non pas étonnée mais paniquée ! Elle était pâle comme un linge, limite à refaire un coma !

- Heu oui oui ça va, c'est juste qu'on ne s'attendait pas à une telle nouvelle.

- Mais rassurez-vous ils sont en pleine forme et la maman aussi sauf qu'elle doit se ménager.

Le doc les laissa tranquille le temps de faire les papiers. Suzy se tourna vers Neal, se sachant pas comment réagir à tout cela, juste ces quelques mots sortirent de la bouche de cette dernière :

- Je... Oh j'y crois pas...
Image

Neal Shanahan
Biologiste ~ Atlantis
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 91
Inscription: 08 Mars 2016, 17:45

Re: Une page se tourne, une autre s'ouvre [Feat Neal]

Messagepar Neal Shanahan » 13 Juin 2017, 21:34

Alors que le petit couple et la famille de Neal arrivaient à la maison, Suzy se sentit mal. Neal la rattrapa avant de tomber lorsqu’elle fit son malaise. Elle fut donc transportée à l’hôpital pour des examens. Il était quelque peu inquiet, mais rapidement le médecin vint le chercher pour une échographie et après quelques minutes, ce fut THE annonce, le ocuperet. IL n’y avait pas un mais deux bébés.

Lorsque le médecin fit l’annonce, Neal resta interloqué, sans voix. Ca allait être du boulot. Mais en soi ce n’était pas non plus une surprise. En effet, dans sa famille, il y avait plusieurs paires de jumeaux, notamment deux de ses oncles Il imaginait déjà tout le travail qu’il y allait avoir, la préparation. Neal émet bien faire les choses au feeling, mais là, il préférait parer à toute éventualité.


Ah bah moi non plus répondit-il à Suzy.
Mais c’est merveilleux. On va avoir du boulot, donc tu vas vraiment devoir te reposer.

Le médecin revint et indiqua qu’il gardait Suzy quelques heures le temps qu’elle se remette, puis la laissa partir. Ils rentrèrent à la maison. Sur le trajet, le père de Neal demanda ce qu’il s’était passé et Neal lui répondit qu’il en parlerait une fois qu’ils seraient arrivés. Une fois arrivé, Maria offirt son fauteuil le plus moelleux et le plus confortable à Suzy. Elle se tourna vers Neal.

Que s’est-il passé ? On ne lui a pas fait peur, j’espère ?


Elle adressa un regard inquiet à Suzy.

N’est-ce pas ? On ne t’a pas effrayé ?

Suzy répondit que non et Neal prit la parole.

Du tout Maman. Par cotre, Papa et toi vous devriez vous asseoir si vous ne voulez pas vous retrouver aux urgences pour une fracture du coccyx.

Ses parents obéirent et regardèrent leur fils intrigué. En effet, malgré l’avertissement, ils savaient que ce n’était rien de grave, mais important.

Papa, Maman, comme une bonne nouvelle n’arrive jamais seul, je vous informe que vous allez être grand parents… Pas une fois, mais deux. En effet, avec Suzy, on attend des jumeaux. Son malaise est juste un coup de fatigue.

Neal annonça ça, avec un large sourire, Maria mis ses mains sur la bouche de surprise et Lincoln serra sa femme de joie, avant de tous les deux se lever et enlacer franchement leur fils puis, plus délicatement Suzy. Ils s’adressèrent au couple avec une joie non dissimulée

Félicitations à vous deux. Lincoln va chercher le Champagne. Faut qu’on fête ça. Au fait, où allez-vous vous installer ?

Lincoln partit chercher à manger et à boire pour fêter ça, tandis que Neal répondit

Sûrement dans le coin. Le Docteur Fleming m’a appelé pour retourner au laboratoire la semaine prochaine.

Maria ronchonna

Il peut pas te laisser tranquille le vieux.

Neal éclata de rire et répondit.

Maman, je devais commencer hier, mais il m’a laissé une semaine de vacances. Je ne sais pas ce qu’il t’a fait, mais crois-moi c’est un type extra.


Le père de Neal revint avec le nécessaire. Il y avait de quoi faire : champagne, foie gras, jus de fruit bio, bref ils auraient été dix c’était pareil. L’argent ce n’était pas ce qu’il manquait à la famille de Neal et malgré la sobriété et la simplicité ça se voyait. Ils s’assirent, puis commencèrent à manger et à boire. Bien évidemment, Maria et Lincoln posèrent des questions sur son petit périple dans la forêt tropicale. Il fallu donc trouver des informations cohérentes pour que le mensonge soit vraisemblabl puis refaire l’histoire de la rencontre avec Suzy.

Les nouvelles concernant les frangins allaient bon train, Kyle était en concert à Las Vegas, pendant que Jimmie faisait une série de matchs du côté de Washington. Bref, ils étaient tous deux bien occupés.

Mais les parents de Neal durent boire modérément. En effet, Lincoln dut partir sur les coups de quinze heures car il avait une audience de la plus haute importance en vue d’un gros procès qui pourrait le propulser dans les hautes instances. Quant à Maria, elle était de garde et partit vers dix-neuf heures, laissant le deux tourtereaux seuls.

Ils en profitèrent donc pour se rendre à Vancouver, enfin plus précisément au parc Stanley, l’un des plus beaux endroits de Vancouver et qui dispose de points de vue magnifiques. Ils y resteraient deux ou trois heures, le temps de profiter du coucher de soleil, avant de se rendre dans le centre.

Suzanne Winshester
Archéologue ~ Atlantis
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 185
Inscription: 22 Jan 2016, 19:55

Re: Une page se tourne, une autre s'ouvre [Feat Neal]

Messagepar Suzanne Winshester » 19 Juin 2017, 16:03

Du boulot ? Ah bon ? Suzy ne voyait pas du tout de quoi Neal parlait (XDDD). Dans tout les cas, il fallait bel et bien qu'elle se repose et il avait parfaitement raison sur ce point là. Rien que à deux mois de grossesse, elle sentait son ventre gonflé ce qui était le cas. Neal pouvait à peine le remarquer d'ailleurs, par-contre il pouvait observer sa poitrine qui avait déjà doublée de volume. Enfin bref Suzy eut un petit sourire au retour car la mère du biologiste pensait qu'elle lui avait fait peur ce qui n'était pas du tout le cas.

- Non du tout madame Shanahan, vous ne m'avez pas fait peur du tout.

La mère de se dernier l'invita à l'appeler par son prénom et son père de même chez les Shanahan c'était comme ça tout aussi convivial que chez ses grands-parents d'ailleurs. Suzy sourit une nouvelle fois en disant un d'accord jusqu'à ce que Neal leur annonce la nouvelle. Ses parents étaient fou de joie d'être grand-parents et serrèrent le biologiste et l'archéologue dans leurs bras.

Ses parents sortirent du champagne et pleins de bonnes choses à manger fois gras au autre victuailles en tout genre toutes aussi appétissantes. Suzy rappela gentiment qu'elle n'avait pas droit à l'alcool et le père de Neal lui offrit un jus de fruit pour qu'elle puisse trinquer avec eux. Puis Maria demanda à son futur mari ou ils allaient s'installés et elle rajouta juste après Neal :


- Je pense que de toute manière ce sera plus pratique pour Neal si nous restons ici. On ira chercher une maison à louer en attendant de trouver notre petit nid à nous.

Elle avait dit ça d'une manière pensive tout en regardant les yeux turquoises de Neal amoureusement.

Puis vint un moment délicat où les parents de ce dernier posèrent la question de la rencontre, mais elle laissa son biologiste faire et sourit rougissant quelque peu. Son Neal mentait vraiment très bien mais elle savait aussi qu'il y avait du vrai dans ce qu'il disait et sur ces sentiments également. Elle senti d'ailleurs une ses mains se poser délicatement sur sa jambe et cette dernière posa sa main sur celle de Neal.

Un moment après avoir eu des nouvelles de ses frères, les parents de Neal prirent congés à cause de leurs emploi du temps respectifs, ils se retrouveraient le lendemain matin pour un brunch matinal. Avant leurs départs pour Vancouver, Suzy appela ses grands-parents et son frère pour leur annoncer la nouvelle de sa grossesse gémellaire. Ils étaient tous heureux et espérait les voir bientôt.

En attendant, ils allèrent se promener dans le plus beau parc de Vancouver admirant la vue. Ils y restèrent quelques heures profitant de leurs liberté et discutant de tout et de rien. C'était cela qu'il y avait d'admirable avec Neal c'était qu'ils pouvait parler de tout et ça sans se fâcher. Pour Suzy, il était tout son meilleur ami, son amant et bien plus encore. Elle se surprit à l'admirer. Neal lui demanda ce qu'il se passait voyant son air pensif. Elle se mit à rire franchement lui disant qu'elle l'admirait et qu'ils avaient de la chance d'être encore la après tout ce qu'ils avaient vécus.

Ils décidèrent d'aller dans un grand restaurant un des meilleurs de Vancouver conseiller par ses parents avant qu'ils prennent congés. Ils avaient proposer aux tourtereaux de rester dormir à la maison mais ils refusèrent préférant dormir à l'hôtel afin d'avoir plus d'intimité. Une fois arrivés au restaurant, ils comprirent pourquoi c'était un des meilleurs du coin. Ils grimpèrent quelques étages pour finir dans le lieu. L'on pouvait admirer tout Vancouver à 360 degrés, la vue était tout simplement splendide. Ils prirent place près des vitres histoire d'en profiter durant le repas.

http://www.topofvancouver.com/gallery.html

Ils rentrèrent à l’hôtel sous le coup des minuits passé et se câlinèrent pour finir par une nuit sublime.

Puis les mois passèrent et le ventre de Suzy s'arrondissait et Neal en profitait pour passer sa main pour sentir les bébés. Ils trouvèrent une maison où s'installer avec suffisamment de place pour accueillir toute la petite famille. Quant à Suzy elle en chiait un petit peu, et commençait à fatiguer au bout de quatre mois, mais Neal était au petit soin ainsi que sa famille. Ses grands-parents et Jack lui rendirent visite et c'est comme ça qu'ils firent tous connaissance lors d'un barbecue...



END
Image

Précédent

Revenir vers La cité

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron