Nous sommes actuellement le 20 Nov 2017, 19:21

Trente nuances de sombres... [Séléna/Siese]

Vous avez toujours rêver d'un monde gouverné par les femmes? Non? alors passez votre chemin.
Ici, la civilisation est matriarcale et matrilinéaire. La plus grandes majorités des hautes fonctions sont exercés par des femmes et seules les femmes sont autorisées à se battre dans l'armée de Bastet.
Son monde accueille de nombreux exilés, souvent des femmes et des enfants, mais pas que et cela se voit sur sa planète mère Bubastis.
Séléna
Goa'uld
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 70
Inscription: 08 Mars 2016, 16:26

Trente nuances de sombres... [Séléna/Siese]

Messagepar Séléna » 29 Juin 2017, 16:14

Aux dires du capitaine, Siese lui répondit d'un geste de la main qu'il pouvait faire ce qu'il voulait. Il s'en moquait royalement étant intéressé par un tout autre sujet pour le moment...

Quant au sujet principal d'intéressement de Siese, elle écoutait attentivement le pourquoi du comment Héphaïstos se trouvait là. Visiblement il était bien au courant des événements qui se produisait, bien qu'elle n'apprécia pas grandement le coup de belle-fille... Elle fit briller ses yeux et le foudroya du regard... Il n'avait pas s’immiscer dans ses affaires personnelles... Séléna n'aimait guère ce genre de personnes sans gène...


Séléna était soulagée en quelques sortes, sauvée des griffes des luxiens mais aussi de Hadès le cinglé... Elle allait enfin profiter de la chaleur et du confort de Bubastis... Mais là, elle était vraiment dans un état des plus pathétique, cheveux dégueulasses, elle portait des habits qui ressemblaient plus à des loques qu'autres choses et pire encore elle commençait à sentir la transpiration à plein nez, autant dire qu'elle n'était pas a son avantage... Elle qui était si portée sur l’hygiène...

Bref la conversation se termina et l'écran redevint noir, cette fois elle se retrouvait seule avec Siese et tout un tas de promesses... Siese qui se tenait justement devant elle, et qui ordonna à ses jaffas :

- Jaffa cri, on retourne sur Bubastis. Puis claqua des doigts en disant à Baïta qu'il lui laisse la passerelle. Puis ce dernier mit une main aux creux des reins de Séléna pour la guider vers ses appartements....
Image

Bastet
Goa'uld ▲ MODERATEUR ▲
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 651
Inscription: 08 Mars 2016, 17:04
Blog: Voir Blog (1)

Re: Trente nuances de sombres... [Séléna/Siese]

Messagepar Bastet » 01 Juil 2017, 21:03

Siese avait gagné. Bon, c’était en parti grâce à Satis, mais ils appartenaient tous deux à l’empire de Bastet donc la réussite de l’un était celle de l’autre (non ? :red: )En tout cas, une fois que Satis fut partit et que le vaisseau d’Héphaïstos mis une branlée aux derniers luxiens restant, l’heure des adieux sonna et on fit route vers Bubastis.

Siese abandonna la direction du pont à Baïta pour regagner ses quartiers en compagnie de Séléna. La jeune femme à l’allure insipide et inexistante qui tenait lieu de lothar, s’inclina devant eux et donna ses ordres : direction Bubastis.

D’une main dans le creux des reins, Siese guida Séléna dans le dédale de couloirs du hatack jusqu’à rejoindre ses appartements. Une fois qu’elle fut rentré, il la laissa là, à la porte et se dirigea vers une sorte de bar pour servir deux verres.
Dos à elle, Siese se pencha délicatement et souleva plusieurs bouchons de bouteille en verre pour choisir la meilleure boisson. Pendant ce temps-là Séléna, elle, put observer la pièce classe et sobre : des tentures rouge et mordorées, des meubles en bois noirs lustré, une luminosité feutrée mais agréable, tout était fait pour se sentir bien.

— La salle de bain est au fond à droite.

Bien qu’il s’adressât à elle, Siese ne se retourna pas pour autant, trop occupé à remplir deux verres. Une fois ceci fait, il s’installa dans un siège, croisa les jambes et l’observa de bas en haut.

—Un bon vin mérite une bonne hygiène… Allez-y!

Non, il ne lui laissait surtout pas le choix : elle était dans un état déplorable, proche d’une mendiante de bas quartier et pour lui, c’était intolérable. Pour autant, il lui indiqua la direction d’un geste doux de la main, mais son regard ne trompait pas sur ses pensées.
En attendant l’eau couler dans la douche, il bascula la tête en arrière et ferma les yeux en sentant le dossier du fauteuil contre sa tête. Il réfléchit pendant plusieurs minutes aux pertes, aux réparations, à la crise qu’allait lui faire Hésia et Herat concernant son action et à l’attitude qu’aurait Satis quand elle reviendrait. Il grinça des dents. Siese serra si fort les accoudoirs que ses jointures devinrent blanche. Il allait se faire passer un savon, et tout ça car il avait sous-estimé les forces des luxiens… mais était-ce sa faute ? Séléna n’aurait-elle pas du préciser tout cela après tout ? Ses yeux luirent de colère tandis qu’il lâcha les accoudoirs en soufflant : il prit une profonde respiration et remit ce masque engageant et mielleux sur son visage. Un léger sourire aux lèvres malgré sa colère, il vient humer le vin… avant de jeter le verre contre le mur en face : fini le gentil Siese avenant et prévenant, tout dans son attitude démontrait une férocité mal contrôlée, une envie de violence…

Un rictus aux lèvres, Siese observa Séléna de dos dans la douche. Toute occupée à se débarrasser de sa crasse, elle ne l’avait ni vu, ni entendu. Il s’approcha tel un lion s’apprêtant à tuer sa proie de l’épaisse vitre qui les séparait et l’observa, elle, si menue avec sa longue chevelure qui lui tombait aux creux des reins. Sa mâchoire se crispa tandis qu’il s’avança vers elle, mais avant qu’elle n’ait pu réagir, il attrapa sa crinière d’une main et la poussa fermement contre le mur du fond, lui collant le visage contre le mur.
Il observa un instant sa congénère qu’il tenait à sa merci avant de resserrer sa prise dans ses cheveux et approcher son visage de son oreille pour la mordre violemment.
Puis, il se collant contre son dos et il lui écarta les jambes d’un coup de pied avant de la forcer prestement à se pencher quelque peu et la prendre là sans plus de délicatesse. Une fois en elle, il poussa un grognement impatient et ne s’arrêta qu’une fois qu’il fut entièrement en elle, sentant ses fesses rebondies contre son pubis.

—Tu voulais de la compagnie c’est ça ?

Si elle s’était attendue à ce Siese doux et avenant, charmeur qui lui avait fait la cours lors de sa visite sur Bubastis, Séléna allait déchanter… Et lui se régaler ! Il était l’ashrack préféré de Bastet, celui qui alliait élégance et violence, diplomatie trompeuse et guerrier hargneux, finalement, celui qu’on aimait et détestait… et Séléna allait vite le comprendre à ses dépens. Il caressa tendrement sa nuque de ses lèvres avant de la mordre en même temps qu’il se recula pour mieux revenir en elle, sans lui laisser le temps de s’habituer à lui. Siese était énervé, très, et il lui fallait un dérivatif à sa frustration :red:
"I am good, but not an angel. I do sin, but I am not the devil.
I am just a small girl in a big world trying to find someone to love."

— Marilyn Monroe

Regarder sur youtube.com

Séléna
Goa'uld
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 70
Inscription: 08 Mars 2016, 16:26

Re: Trente nuances de sombres... [Séléna/Siese]

Messagepar Séléna » 03 Juil 2017, 14:16

Séléna se laissa conduire par Siese, le laissant mettre ses mains aux creux de ses reins... Elle se sentait sale, puante et il était grand temps pour elle de passer au carchère si l'on pouvait dire ainsi. Une fois entrée dans les appartements du goaul'd, elle pu voir toute l'élégance de la pièce, elle appréciait tout cela lui avait manquer quelque part.

Bref, Siese leur servait deux verres mais Séléna fut sommée d'aller d'abord se laver avant. Normal, elle lui hocha la tête en signe d'accord et disparue dans la douche, elle enleva ses loques, alluma l'eau qui était a une température parfaite. Les produits de ce dernier était de pure qualité, elle sentait bon de nouveau, ses cheveux blonds étincelaient sous le shampoing et la mousse. Séléna se détendit mais ignorait tout de ce qu'il se passait de l'autre côté de la pièce...

La goaul'd était pensive... Elle ne se doutait pas que les luxiens auraient pu ramener des renforts et elle n'avait pas eut d'informations à ce sujet non plus... Elle soupira pour elle même et rinça une dernière fois ces cheveux couleur des blés... Ses alliés étaient venus tout de même la secourir, même Siese, qu'elle n'avait pas trop apprécier à sa dernière visite sur Bubastis... En parlant de ce lieu, elle aurait très certainement des comptes à rendre... En parlant de ça...


Siese arriva derrière elle, en empoignant ses cheveux et entra en elle forçant le passage... Jamais elle n'avait connu une telle force et violence, sauf peut-être avec Drie'do mais qui n'était qu'un humain... Enfin si l'on pouvait dire... Cette dernière eut un petit cri de surprise tout de même...Séléna se retourna d'un coup, ne lui laissant pas le temps de réagir.... Elle le poussa violemment contre le mur, et s'accrocha aux hanches de se dernier, elle morda la lèvre de ce dernier jusqu'au sang -histoire de se venger un peu- et lui montra que elle aussi était quelque peu furieuse d'avoir été prise part surprise... Mais ceci dit, elle s'y attendait un peu, mais elle ne pu s'empêcher de sourire d'être même légèrement amusée. Elle voulait de la compagnie disait-il ? Elle eu un petit rire, tout en grognant légèrement. Il s'attendait peut-être à ce qu'elle ai peur ou qu'elle soit sous sa domination hein ? Bah non....

- Enfin un homme un vrai, c'est pas trop tôt, finalement j'aime bien jouer avec toi Siese, tu es surprenant et j'aime ça, continue très cher.... Mmmh....

Après avoir vécu auprès de Hadès et de ses moeurs plus ou moins sadique, un viol gratuit ? Pour Séléna ce n'était rien et puis elle avait allumer la mèche alors elle savait qu'un moment donner ou un autre elle en subirait les conséquences. Et puis il fallait dire que cela faisait longtemps qu'elle ne s'était pas défoulée sexuellement parlant aussi fallait dire ce qu'il en était... En parlant de frustration...

- Fallait le dire tout de suite que tu étais violent, cela m'aurait encore plus excitée...

Oui la goaul'd aimait ça, elle ne s'était pas attendue à cela de la part d'un goau'ld de son espèce, elle qui s'en méfiait justement commençait a apprécier Siese rien que pour ça... Séléna avait le sentiment qu'elle allait bien s'amuser sur Busbastis enfin tout du moins avec lui...

En effet elle avait connu un autre goaul'd il y avait déjà fort longtemps mais lui elle lui en voulait de l'avoir laisser... Mais tout ceci était loin maintenant et si elle revoyait Yazi sans nul doute qu'il passerait un sale quart d'heure... :red:
Image

Bastet
Goa'uld ▲ MODERATEUR ▲
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 651
Inscription: 08 Mars 2016, 17:04
Blog: Voir Blog (1)

Re: Trente nuances de sombres... [Séléna/Siese]

Messagepar Bastet » 07 Juil 2017, 23:58

Siese ne s’était pas attendu à cela. Ni de sa part, ni de celle de Séléna. La frustration de ne pas avoir réussis à se débrouiller sans Satis ? Surement. La haine d’avoir perdu un vaisseau, des combattantes en sachant qu’il était attendu au tournant ? Certainement. Et surtout pourquoi ? Pour elle.

—Jouer ? Vraiment ?

La réaction de Séléna le laissa dubitatif un instant. Il était énervé, il voulait de la violence, du rejet, de la haine, un combat en clair, quelque chose qui lui prouve finalement qu’il avait eu raison de venir la sauver, mais là…

—Si tu tiens à jouer alors, je tacherais de ne pas te décevoir…

Elle avait l’air bien plus réceptif qu’il n’aurait cru et il en fut légèrement déçu. Pas de résistance ? Pas de hargne ? Elle était certes belle, mais que valait-elle réellement. Il ne pouvait le nier, l’hôte de sa congénère était belle mais des comme ça, il y en avait une tous les soirs dans son lit.
Siese glissa ses mains sous les cuisses de Séléna et se dirigea vers le lit, où, il la laissa choir violement et sans réelle considération. Il recula et ouvrit un placard avant de l’observer du coin de l’œil et d’attraper quelque chose dedans. Quand il se retourna, ses yeux luirent tandis qu’il jouait avec une lanière entre ses doigts. IL s’approcha d’elle, attrapa son visage d’une main avant de l’observer un instant, un air dur sur le visage, bien loin de ce doux fripon de Siese. Mais après tout, c’était ce qu’elle désirait pourquoi se privé non ?

—Je vois… et bien si faut être violent pour te satisfaire ma belle… nous devrions nous entendre…

Il tira sur une mèche de ses cheveux et verrouilla des menottes à ses poignets. Pas de fourrures à celle-ci mais un champ magnétique qui avait tendance à envoyer une décharge électrique quand on essayait de les éloigner l’une de l’autre, et il sourit très amusé lorsqu’elle en fit l’expérience.
Il attrapa de nouveau son visage en venant l’embrasser fortement tout en la laissant l’observer nu, son membre fièrement dressé. Et sourit.

—La violence, l’excitation… tout est une question de dosage.

Se disant, il la poussa sur le lit avant de venir caresser son ventre d’une cravache et de la faire claquer sur sa cuisse, y laissant une marque d’un rouge vif.

—Et maintenant, vu que tu ne souhaites que cela, passons aux choses sérieuses…

* * *

Alors qu’il était en train de s’essuyer les mains, Siese observa le corps de Séléna étendu sur les draps. Des traces de morsures, de lanières de cuirs ou même de ses mains étaient visibles, mais il s’en moquait : cela disparaitrait et de toute façon, c’était ce qu’elle voulait. Elle lui avait dit qu’elle le voulait surprenant, qu’elle aimait ça, qu’il devait continuer dans la violence, que cela l’existait, alors il s’était lâché avec elle, chose qu’il évitait avec les humaines au risque de les tuer. Bastet l’avait fortement réprimandé à ce sujet, alors il se restreignait, en temps normal.

— J’espère que tu te montreras tout aussi utile sur Bubastis. Enfin, j’espère que tu as d’autres utilité…sinon… et bien, disons qu’on saura en quoi te reconvertir ma belle !

Une claque sur les fesses avant de rire et s’éloigner pour sortir de la chambre, la laissant là, seule, dans les draps froissés du lit qui avait subi leur ébat.
Plus que froissés, ceux-ci étaient même déchirés à certains endroits, car Siese n’était pas du tout un tendre, c’était une sorte de secret de polichinelle sur Bubastis, mais maintenant Séléna savait ce qu’il en était. Après lui avoir attrapé sa longue tignasse et mordue la nuque, il s’était enfoncé violement en elle plus d’une fois, et sans distinction du chemin emprunté. Pour autant, il n’était pas barbare, elle n’avait pas fini en pleur et en sang après tout, même : elle lui avait semblé aimer cela au vue des plaintes qu’elle avait poussées. Oui : si elle ne pouvait pas faire une bonne diplomate ou informatrice de la cours grecque, elle pourrait toujours se reconvertir en passe-temps !

Tout en se dirigeant vers le poste de pilotage, Siese soupira. Oui, il était détendu, mais cette partie de jambe en l’air lui laissait un gout de cendre dans la bouche. Il s’était attendu à plus de résistance, à ce qu’elle le fasse tourner en bourrique… là, c’était surtout lui qui l’avait fait tourner :red: . Mais peut être que c’était ce qu’elle voulait et aimait après tout : se faire soumettre par un mâle plus fort. Il se demanda si c’était ainsi pour tous les goa’ulds qui prenaient des hôtes féminins : Bastet, Satis, Tiyi… Il avait vraiment du mal à imaginer Tiyi en soumise, mais le contraire par contre, il n’avait aucun mal à l’envisager.
Arrivant sur le pont, il s’assit royalement dans son fauteuil avant de lever la main vers Bayta.

— Fait nettoyer ma chambre…. Intégralement.

Il ne fallut que dix minutes pour que Bayta, suivit de deux servantes n’entrent dans les appartements de Siese.

—Mon maître demande à ce que sa chambre soit nettoyée. Il vous faut partir… « distra » Séléna.

En voyant le regard de Bayta, Séléna de pouvait avoir de doute que ce n’était pas la première fois qu’elle faisait nettoyer les appartements de son maître de fond en comble, y compris de ses conquêtes d’un soir. Cinq minutes plus tard et une Séléna rhabillée, Bayta ouvrait la porte d’un quartier de moindre importance. Toujours ce luxe, cet esthétisme, cette opulence, mais il n’y avait qu’une seule pièce, de la taille d’un loft certes, mais de moindre importance vis-à-vis des appartements de Siese.

—Je vous laisse une aide.

Un regard vers une femme au teint mat et aux longs cheveux noirs qui s’inclina devant elle respectueusement tandis que Bayta filait rejoindre son maitre.

—Vous désirez quelque chose ? Un… rafraichissement peut être ?
"I am good, but not an angel. I do sin, but I am not the devil.
I am just a small girl in a big world trying to find someone to love."

— Marilyn Monroe

Regarder sur youtube.com

Séléna
Goa'uld
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 70
Inscription: 08 Mars 2016, 16:26

Re: Trente nuances de sombres... [Séléna/Siese]

Messagepar Séléna » 12 Juil 2017, 15:44

Certes certes, il était bien... Membré dirons nous, les menottes ça avait été rigolo des petites décharges mais ceci dit elle avait déjà plus ou moins connu. Normal en même temps, vu ses penchants sexuels. Il croyait peut-être qu'elle ignorait toute les méthodes qu'il employait vis à vis d'elle ? La elle réagissait pour le moment comme lui le voulait ou tout du moins le pensait-elle.

D'ailleurs elle le détailla des pieds à la tête, un sourire en coin sur le visage, oui Séléna était joueuse et elle était ravie de voir que Siese aimait jouer de cette manière, cependant qu'il ne s'y méprenne pas. Elle s'abaissait certes à jouer la dominée mais cela devrait changer un jour où l'autre sinon tant pis, elle trouverait un autre jouet, et... Sur Bubastis dieu savait qu'il y en avait !

Certes durant tout leurs ébats elle émit quelques petits bruits, son hôte n'aimait guère cela et ne comprenait pas, mais la goaul'd l'avait faite taire il y a un bon moment et elle visiblement prenait presque son pied... Oui oui vous l'avez bien lu... Presque. Pour Séléna il manquait un petit quelque chose... Mais quoi tel était la question, elle n'avait pas été plainement satisfaite et elle était déçue, dommage...

Juste après les ébats, Séléna fit briller son regarda à son tour et ce dernier devint froid voir glacial, elle était en colère et bouyonnait, en fin de compte, il n'avait pas eu l'effet escompter et après tout c'était la faute de Siese... Le ton de ses paroles fut froid et sec, ce n'était plus la Séléna joueuse de tout à l'heure qui se moquait de se faire violer...


- Et.... C'est tout ?

Elle se redressa, nue pour faire face à Siese. La nudité ne lui posait pas de problème et puis de toute manière il avait déjà tout vu. Puis il venait de dire ces paroles qui la rabaissait à esclave sexuelle et cela jamais elle n'accepterait et surtout avec lui... Toujours avec cette colère dans le regard cette frustration de ne pas avoir été satisfaite, elle se rhabilla et ajouta :

- Même le harem de Bastet a été plus... Performant que toi...

Elle le laissa la à ses réflexions, oui il l'avait virée et jetée, bof elle le faisait elle-même mais ne venait-elle pas justement de le jeter à son tour en lui faisait comprendre qu'il avait été nul ? C'était-elle venger ? Visiblement oui. Certes Séléna avait accepter le viol mais si il pensait qu'elle était si facile à avoir alors il se trompait lourdement avec elle...

Elle entra dans ses appartements et congédia d'une main la servante qui venait d'arriver, elle était en colère et quand elle était dans ces états, les envies de meurtre la prenait, alors autant restée seule dans ses appartements... Elle en avait assez de jouer et surtout montrait son vrai visage....

Image

Bastet
Goa'uld ▲ MODERATEUR ▲
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 651
Inscription: 08 Mars 2016, 17:04
Blog: Voir Blog (1)

Re: Trente nuances de sombres... [Séléna/Siese]

Messagepar Bastet » 17 Juil 2017, 21:18

Siese réfléchissait à ce qui s’était passé ave Séléna. Il ne savait pas comment dire, mais… il restait sur sa faim. Elle aussi lui avait-elle dit, mais était-ce vrai ? Il n’en était pas sûr, mais pour autant, elle l’avait piqué dans sa fierté de mâle. Elle avait préféré le harem de Bastet ? C’était à la fois vexant et… pas du tout. Après tout, si elle avait testé tout le harem en même temps, il ne pouvait pas rivaliser seul, mais si c’était ce qu’elle aimait, disons que cela pouvait s’arranger. Il sourit malicieusement en imaginant la scène : elle, entourée de beaux mâles qui lui ferait perdre la tête, avant qu’ils ne les rejoignent et la fasse perdre pied. Oui, cela pouvait être très amusant… ou alors, avec un mix de femmes et d’hommes, cela pouvait être très distrayant…

Il ne se releva sur son fauteuil alors que le vaisseau s’approchait de Bubastis. Sans regarder, il commanda à Baïta d’aller chercher leur invitée, et celle-ci s’exécuta sans un mot.

—Anack Séléna ? Vous êtes demandé sur le pel’tak. Suivez-moi je vous prie.

Lorsqu’elles arrivèrent sur le pont, le vaisseau sortit de l’hyper espace et approcha en douceur de la planète mère de Bastet.

Siese était debout, devant la baie vitrée et semblait accaparé par la vue.

—Approches donc Séléna et admire ton nouveau monde…


Il bougea lentement et lui laissa la place de venir prendre la sienne et de voir. La planète de Bastet leur faisait face, derrière son rideau de mines spatiales. Une jaffa rentra en communication avec la planète et un passage se fit, permettant aux vaisseaux de rentrer dans le périmètre et de rejoindre une sorte de grande étoile à 8 branches, ou chaque vaisseau alla s’amarrer. De là, on voyait la planète évoluée et c’était de toute beauté. En cet instant, Séléna put constater ô combien la configuration de la planète était atypique. La capitale était actuellement dans l’obscurité, mais on la voyait se dessiner doucement dans l’ombre et étirer de larges tentacules dans le vert l’entourant. Oui, c’était une gigantesque métropole, et en cet instant Séléna put constater que ce qu’elle avait déjà vu lors de sa visite à Bastet, n’avait été qu’un avant-goût !

— Encore un joyau à ajouter à la collection de mère…

Ce disant, Siese qui s’était déporté un peu en arrière de Séléna, glissa une main dans son cou, pour chasser une mèche de ses longs cheveux en souriant à la belle. Est-ce qu’il jouait ? Ou pas ? Telle était la question car en cet instant, nul n’aurait pu croire ce qui s’était passé entre eux plus tôt, vu la déférence dont il faisait preuve.

—Bien. Tu es… propre ET ravissante. Maintenant tu es prête. Allons-y.


Il attrapa la canne d’apparat qu’il avait posé contre son siège et s’avança dans le couloir en direction des anneaux de transport. Le trajet ne se fit pas dans le calme, dans l’anxiété, le ressentit ou la haine, en tout cas, pas pour Siese qui se fit un plaisir de faire la conversation à Séléna, lui parlant de la chance qu’ils avaient à arriver de nuit (la fraicheur serait agréable) etc. Peut-être qu’elle se demanderait à quoi il jouait, et s’il jouait…. Mais après tout, lui-même le savait-il. Il était un ashrak, un assassin, un des meilleurs, et cela faisait de lui une véritable anguille qui finalement, s’adaptait à toutes les situations, avec un détachement inquiétant… un jour, peut être que quelqu’un saurait le mater et être son pied à terre, aller savoir !

Arrivés aux anneaux, ceux-ci furent activés et ils apparurent en un instant dans la salle des anneaux du palais de Bastet. Malgré son attitude détachée et mielleuse, Séléna put peut être ressentir le léger blanc qu’il marqua en arrivant, prenant une profonde respiration, savourant l’odeur si particulière du palais, mélange des effluves des fleurs, de l’eau, de l’encens. Il se tourna vers elle, et l’invita d’une légère courbette à lui passer devant et la guida vers la petite porte menant à la salle du trône, ou il était quasiment certain de trouvé Mahès. Arrivé devant l’entrée qui donnait à droite du dais, il aperçut Mahès au centre, et de chaque côté Héria et Hesat. Il s’arrêta un instant avant de se tourner vers Séléna qui le suivait de près et posant une main sur sa joue, il l’attira à lui et l’embrassa goulument avant de s’écarter et de lever sa canne entre eux en la faisant sauter dans sa main.

—Allons-y.


Il sourit avant d’entrer à grands pas dans la salle. Il faisait surement rager Séléna, et ô combien il aimait ça et… cela lui donnait envie d’elle. Mahès, assis nonchalamment sur le trône de Bastet, les observa arriver dans bouger, alors que les jumelles, vêtue de la même robe bleu pales en ce jour, se redressaient dans leurs sièges, de part et d’autre du vizir de Bastet.

—Mon frère ! Laisse-moi…

Siese leva les bras et se fit très grandiloquent. On aurait presque pu croire qu’il allait présenter une femme à barbe, ou des siamois dans un cirque ! A voir comment le show allait tourner !
"I am good, but not an angel. I do sin, but I am not the devil.
I am just a small girl in a big world trying to find someone to love."

— Marilyn Monroe

Regarder sur youtube.com

Séléna
Goa'uld
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 70
Inscription: 08 Mars 2016, 16:26

Re: Trente nuances de sombres... [Séléna/Siese]

Messagepar Séléna » 19 Juil 2017, 15:03

Lorsqu'on vint la chercher Séléna suivit la servante sans un mot ni un regard d'ailleurs, sa colère était telle qu'elle ne parlait pas. Il en fut de même sur le pont, pas un regard pour Siese non plus. Bien qu'elle le salua tout de même histoire d'être polie. Elle était froide, glaciale, son regard était exactement pareil, et l'on pouvait distingué une pointe de fureur au fond de ce dernier.

Elle observa le nouveau monde dans lequel elle avait réussi à se rendre et surtout à s'installer et elle espérait vraiment que ce serait le dernier honnêtement. Elle en avait assez de fuir, de se battre... Peut-être était-ce pour cela qu'elle avait laisser faire Siese plus tôt ? Elle ne se reconnaissait pas beaucoup à ce niveau là, beaucoup de choses ressortaient des souvenirs d'autrefois, du temps de Yu, des sensations qu'elle n'avait pas éprouver depuis fort longtemps. Non elle n'était pas émue mais peut-être un peu troublée. Bien évidemment, elle ne le montrait pas.

Une victoire ? C'était pour Séléna un peu trop tôt pour la savourer... Ce monde là était magnifique et accueillant. En serait-il de même aujourd'hui ? Puis elle sentie la main de Siese dans sa nuque... Elle se dégagea volontairement, non elle n'avait pas envie qu'il la touche. Elle ne dit pas un mot non plus, pour elle s'était suffisant. Et puis à quoi jouait-il après tout ? Il croyait vraiment qu'elle lui appartenait ? Non elle ne serait pas sa chose et elle lui ferait comprendre très clairement. Ce ne serait certainement pas lui qui aurait le dernier mot... Ho que non !

Genre il était tout gentil, tout mignon mais Séléna n'avait pas oublier ses mots et sa manière de faire avec elle. Il se foutait de sa gueule très certainement, pour la goaul'd on ne traitait pas une femme comme cela. Oui c'était les mots de Siese qui l'avait énervée et non les actes. Elle revoyait tout à fait ce goaul'd, la première fois elle ne l'avait pas apprécié et elle savait maintenant pourquoi... Elle savait aussi pourquoi elle préférait les humains à ses congénères pour ce qui était des mots, certes ils n'avaient pas le choix, mais elle aimait entendre de jolis mots parfois. Elle pouvait faire preuve de sentiments lorsqu'elle le voulait. Les humains étaient peut-être une sous race et des esclaves du point de vue de Séléna, elle y voyait tout de même ses intérêts.

Bref ! La Siese l'agaçait au plus haut point à faire semblant, quoique elle ne savait pas non plus finalement... Elle resta silencieuse écoutant le goaul'd lui dire la chance qu'ils avaient d'arriver de nuit. Et en effet il n'avait pas totalement tord à ce sujet là, la température était agréable, l'air frais et les odeurs très agréable également. Elle put constater que Siese également profitait de cet air pur...

Puis en arrivant vers la salle du trône, il se permit à nouveau de prendre sa joue en coupe et l'embrasser goulûment. Sauf qu'il pu sentir une vive résistance à ce niveau là. Elle pinça la langue de ce dernier avec ses dents et ne répondit pas du tout au baiser de ce dernier. Oui elle lui faisait très clairement comprendre qu'elle n'était pas d'humeur. Elle dit la seule phrase de tout le trajet à Siese oui elle parlait enfin....

- C'était le dernier que tu auras... Enfin si l'on pouvait appeler ça un baiser....

Ils entrèrent dans la salle du trône, et la Siese l'énerva encore plus lorsqu'il la présenta... Séléna se contenait pour ne pas faire briller son regard d'énervement... Puis elle se mit directement à genoux devant Mahès signe de pur allégeance et salua également les jumelles.

- Monseigneur Mahès, Mes Dames, c'est un plaisir de vous revoir.
Image

Bastet
Goa'uld ▲ MODERATEUR ▲
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 651
Inscription: 08 Mars 2016, 17:04
Blog: Voir Blog (1)

Re: Trente nuances de sombres... [Séléna/Siese]

Messagepar Bastet » 19 Juil 2017, 22:25

Honnêtement Siese ne comprenait pas pourquoi donc sa congénère était fâchée… en tout cas, elle était terriblement sexy en colère ! Il réfréna ses ardeurs, mais malgré tout, quand elle lui mordit la langue, histoire de dire non, il glissa un pouce sur ses lèvres avec un regard très amusé, surtout quand elle le menaça : il aimait les challenges, oui, et finalement, elle semblait en être un !
Pour autant, l’heure n’était plus à l’amusement, même si en cet instant monsieur faisait le pitre. Disons surtout ce qu’il était : c’était soit ça, soit resté tapis dans l’ombre à l’affut de la moindre proie, et l’ambiance actuelle ne s’y prêtait pas.

—te présenter Séléna, notre… invitée ? amie ? vassale ? Je ne sais que trop di…

—Siese ?

—Oui?

— …

Mahès n’eut pas besoin de parler, tan son regard était suffisamment expressif pour faire comprendre au premier cloporte venu qu’il avait passé une très très mauvaise journée. Siese se tue et se tourna d’un pirouette élégante et alla s’installer dos à un pilier, loin derrière Séléna.
Tandis que l’ancienne grecque venait s’agenouiller devant lui, Mahès l’observa, la tête appuyé contre son poing.

—Un plaisir… « partagé ».

Il fallait dire qu’il venait aussi de recevoir le bilan des pertes et la pilule passait mal. Il leva la main et riva son regard sur Siese qui semblait très occupé à détailler sa canne.

—Avant que j’oublie... Siese ?! Ce hatack sera décompté de tes possessions, d’un. Et de deux, la prochaine fois, tu te débrouilleras avec tes troupes. Je serais bien venu en personne…


Mahès baissa les yeux sur Séléna avant de continuer, sans toutefois l’inviter encore à se relever.

—… mais en tant que Vizir de Bastet, j’avais d’autres chats à fouetter que d’aller pique-niquer avec des luxiens !

Une pique pour Séléna ou SIese ? Allez savoir, mais le regard de Mahès se porta sur eux deux.

—Mais trêve de bavardages. J’aimerais avoir votre rapport de vive voix, pour comprendre ce qu’il s’est passé et… pourquoi. Relevez-vous, vous n’êtes pas une servante ! … quoique… nous sommes tous ici les serviteurs de Bastet la Protectrice…


Ce disant les jumelles se sourirent et hochèrent la tête en direction de Séléna.
"I am good, but not an angel. I do sin, but I am not the devil.
I am just a small girl in a big world trying to find someone to love."

— Marilyn Monroe

Regarder sur youtube.com

Séléna
Goa'uld
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 70
Inscription: 08 Mars 2016, 16:26

Re: Trente nuances de sombres... [Séléna/Siese]

Messagepar Séléna » 24 Juil 2017, 15:04

Mahès avait l'air de très mauvaise humeur et Séléna n'osait pas bouger tant qu'on ne lui avait pas dit, après tout elle n'était pas encore complètement chez elle... La goaul'd le laissait parler toujours la tête penchée et elle fixait un point au sol jusqu'a ce qu'il s'intéresse enfin à elle et qu'il lui dise de se relever.

Elle en aurait presque oublier la présence de Siese pour le coup. Mais Mahès demandait des comptes et c'était normal elle comprenait cela. Elle ne tint pas compte non plus de la petite pique de Mahès pour un certain pique nique... Séléna se releva donc le regard grave. Non pas envers Mahès mais elle avait la haine contre les luxiens... Elle sera les poings et prit un ton calme et respectueux vis à vis de Mahès et des jumelles :


- Mon palais à été complètement détruit, il ne reste plus rien... Hadès ne m'a jamais envoyé ses renforts... Lorsque Siese est arrivé il prenait l'avantage. J'ignorais que des renforts arriveraient et pour moi ils étaient forcément non loin de mon ancienne planète. EN revanche je ne sais pas comment ils ont eut accès au monde de Hadès cela restera un mystère.

Oui elle avait dit ancienne, elle savait pertinemment qu'elle n'y reviendrait jamais et tant mieux. Elle marqua un blanc et reprit :

- Ces rats me le paieront très cher et j'espère qu'il paieront pour toutes les vies qu'ils ont prises... Je confirme qu'ils voulaient me capturer en vie, et j'ignore les raisons exactes bien que j'ai quelques doutes... Vu ce qu'a subi mon double jaffa et les femmes dans mes rangs rien que pour ça, je les tuerais de mes propres mains...

Elle dit cela d'un ton sec et plein de colère, l'ont pouvait voir que Séléna en voulait aux luxienx d'avoir envoyer des renforts mais surtout de ce qu'ils avaient faits aux femmes de sa planète...

- Il faudra également que je remercie Dame Satis dès que j'en aurais l'occasion, grâce à elle, ils ont battus en retraite bien qu'Héphaïstos soit intervenu à la surprise générale.

Non elle n'avait pas dit qu'elle était partie et de toute manière, ils avaient tout de même gagnés. Peut-être Siese le dirait-il qui sait, elle ne voulait pas se mêler des affaires des enfants de Bastet.

- Monseigneur Mahès, je voulais également vous remercier de vive voix de ce que avez fait, je vous en serais éternellement reconnaissante.

Dit elle en lui faisant une petite révérence très respectueuse. Après tout il aurait pu dire non... Elle s'était expliquée et avait ignorée plus ou moins Siese durant tout ce temps. Elle savait qu'il se tenait non loin d'elle et qu'elle le reverrait, ce n'était guère fini entre eux deux...
Image

Bastet
Goa'uld ▲ MODERATEUR ▲
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 651
Inscription: 08 Mars 2016, 17:04
Blog: Voir Blog (1)

Re: Trente nuances de sombres... [Séléna/Siese]

Messagepar Bastet » 29 Juil 2017, 21:48

Siese resta imperturbable, mais intérieurement, il bouillait et ne faisait pas le fier. Pour autant, il hocha la tête l’air de rien : c’était de bonne guerre après tout, il aurait fait de même, voir pire ! mais à ce jeu-là, il ne gagnerait probablement pas contre Mahès. Malgré les airs de jeune premier du vizir de Bastet, il ne fallait pas se fier à son apparence juvénile et débonnaire : Mahès était capable d’une froideur meurtrière et méritait son titre de « Lion guerrier ». Il était l’un des premières enfants de Bastet à avoir eu un hôte, et surtout, il fut son garde, son protecteur, et personne ne pouvait l’approcher sans passer devant lui. Son ancien hôte en refroidissait plus d’un : avec ses 2m de haut et quasiment 130kg de muscles, entrainés au combat, les sens, les reflets aussi aiguisés que l’instinct d’un sekmet, il était une véritable terreur tout entièrement dévouée à Bastet. Ses jeunes années passées, il s’était assagit, un peu, assez pour finalement intéressés ses deux jeunes sœurs, Héria et Hesat, mais il était resté violent très longtemps. Il n’avait changé d’hôte que lorsque sa mère avait failli mourir sous les coups d’un guerrier Kull envoyé par Ba’al. Il avait manqué à son devoir, il l’avait mal protégé, et heureusement qu’Aya avait joué son rôle en l’accueillant en elle. Il avait alors séquestré la jeune femme le temps que Bastet reprenne ne dessus mais avait subi une déconfiture : affaibli, sur la défensive, sa propre reine, sa mère avait peur de lui. Il avait alors longuement réfléchi et était arrivé à la conclusion que pour la protéger et rester à ses côtés, il devait changer d’hôte, de mentalité, de perspective… et il avait pris un enfant. Cela avait surpris tout le monde, surtout en le voyant singer les humains et la relation enfant-mère, mais petit à petit, il avait réussi à réapprivoiser Bastet et surtout, avait découvert une autre façon de voir le monde et d’en faire partit. Avant, jamais il n’aurait accepté d’être le vizir de Bastet, et d’un côté, avant, sa mère n’aurait pas eu l’occasion de retrouver Héphaïstos. Il avait appris à lui lâcher la bride, lui faire plus confiance, et elle lui avait fait une place plus importante dans sa vie. Oui, Mahès avait énormément évolué, mais en cet instant, il n’y avait qu’à voir son regard pour comprendre que c’était un tueur né et que là, il était si énervé qu’un rien suffirait. Peut-être pour cela que les jumelles étaient sages comme des images !
Et le rapport que lui fit Séléna ne le fit pas sourire, ou même réagir. Il semblait être en train de se demander ce qu’il allait faire d’elle et à quelle sauce la manger. Bastet préférait elle les larves de goa’ulds grillées sur lit d’amande mais là, il avait limite envie de sang frais. Son regard passa de la grecque à Siese qui venait de se rapprocher et se mettre quasiment entre eux, bien que de côté.

—Je te confirme mon frère, que ce monde a été entièrement ravagé. Nous avons sauvé ce qui pouvait l’être, bien entendu, mais il en restait peu. On aurait cru non tan à une expédition punitive qu’une annihilation totale.

Mahès leva une main et fit taire Siese.

—Quels doutes ? Développez.

Mahès sourit en coin en entendant Séléna demander à remercier Satis.

—Si elle avait été présente ici, c’est elle qui serait venue, mais elle est en tournée… je me trompe ?

Un regard vers Herat qui confirma d’un signe de la tête. La phrase suivante le fit se redresser sur le trône de Bastet. Il se pencha vers elle comme si elle venait de piquer sa curiosité, ce qui était le cas.

—Héphaïstos… est venu pour « vous » sauver ? Vraiment ? C’est intrigant. Intéressant mais… intrigant. Et… que vous a dit ce cher… ami ?

En tout cas, sa dernière phrase arracha un sourire à Mahès.

—Vous le pouvez oui. Nous allons vous donner des quartiers, je pense que vous avez assez subit de… nouveautés pour aujourd’hui. Mais j’aimerais que vous réfléchissiez à où vous vous trouvez, qui est venu vous sauver et à qui vous devez d’avoir la vie sauve… notre reine à tous. Vous vous apercevrez vite que Bastet veille sur tous ce qui lui est important. Elle est bienveillante avec ceux qui la respectent et méritent son attention, et hostile, voir cruel envers tous ceux qui la trahissent, le déshonneur ou ne méritent que son mépris. Maintenant allez. Siese veillera à votre confort pour ce soir. Demain, nous reparleront plus… calmement…de tout cela, alors réfléchissez à tout ce qui s’est passé, à qui son vos amis et de quel côté vous souhaitez être.

Mahès se leva, non d’un air las mais plutôt comme s’il se retenait d’exploser. Il sortit de la salle, seul, et ce ne fut que lorsqu’il eut disparut qu’Heriat et Hésia se levèrent et s’approchèrent de Siese et Séléna. Elles vinrent parler et se détendirent quelque peu. Hésia glissa même à Séléna que Mahès était ainsi, comme Bastet. Eux avant l’habitude de temps comportement, mais elle qui arrivait juste et n’avait vu de Bastet que le bon côté, allez savoir comment elle réagirait.
"I am good, but not an angel. I do sin, but I am not the devil.
I am just a small girl in a big world trying to find someone to love."

— Marilyn Monroe

Regarder sur youtube.com

Suivant

Revenir vers Domaine de Bastet

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron