Nous sommes actuellement le 20 Nov 2017, 19:20

You're not gonna lose me [ FE Bethany ]

Cette structure antique conçue par les anciens constitue aujourd’hui le QG opérationnel de l’expédition lancée par le SGC dans la galaxie de Pégase.
Mais elle incarne aussi et surtout l’ultime rempart entre les Wraiths et la Terre.
Par ailleurs cette cité, à l’image de bien d’autres œuvres des anciens, constitue une merveille technologique aussi bien dans son immensité que dans sa complexité, à cet égard Atlantis réserve encore bien des surprises à ses nouveaux occupants…
Martin Deeks
Sergent Chef ~ Atlantis
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 176
Inscription: 28 Juin 2017, 21:31

Re: You're not gonna lose me [ FE Bethany ]

Messagepar Martin Deeks » 21 Oct 2017, 22:56

Image


Cité d'Atlantis - Continent


Bah quoi ? C'était elle qui parlait de goût chocolat, lui, après, il interprétait à sa manière voilà tout. Elle n'avait qu'à pas avoir les idées mal placées, de suite c'était lui franchement ! Bon, ok, pour le coup, c'était franchement lui, mais bon, c'était si facile aussi de dériver là-dedans avec elle, toutes ses paroles étaient objets à sous-entendus. Un sourire amusé alors qu'elle le frappa de nouveau sur l'épaule, signe visible qu'elle n'avait pas de répartie à lui sortir pour le coup, pour autant, il le méritait ce coup. Mais cela n'empêcha pas nos deux tourtereaux de s'embrasser par la suite, et nul doute que son idée ensuite de se faufiler dans son sweat, elle croyait quoi ? Que cela allait le laisser de marbre peut-être ? Un sourire sans équivoque pour l'occasion, on la dévorait du regard.

"Juste le sweat ? Ca me va aussi chérie."

Signe qu'elle n'aurait rien en-dessous, et en plus, elle serait dans ses affaires, à lui, un signe évident finalement qu'elle était à lui, bon ce n'était pas la première fois qu'elle lui piquait et mettait ses affaires, mais là, cela avait une toute autre connotation qu'un simple emprunt en tout cas. Non mais elle était assez grande pour se défendre, il n'avait jamais dit le contraire, juste que voilà, on pouvait jouer le petit ami possessif de temps en temps non ?

"Ok, ok, Madame je me débrouille toute seule. Je te laisse leur casser la figure, et je leur dirais Bien fait ! alors ! Parole de scout !"

On plaisantait, elle le savait, elle en jouait, pour autant, il n'avait jamais dit qu'elle ne savait pas se défendre. De toute manière il ne comptait pas la traiter comme une petite chose fragile, car ce n'était pas le cas. Léger haussement de sourcil quand elle parla de ne plus se laisser approcher par les gars de la cité, et lui alors ? Mais non elle le rassura quelque part quand même. Enfin toujours est-il que pour le moment, on l'avait rejoint au jumper, rangeant le matériel, avant de se mettre aux commandes et de faire décoller l'engin. Un dernier regard vers cette petite plage, vers ce petit coin de paradis à eux, avant de rentrer sur la cité. Le retour fut assez rapide à vrai dire, on ne s'en rendit pas vraiment compte. Atterrissant dans le regard aux jumpers, il hocha simplement de la tête quand elle partagea les tâches. On comprenait pourquoi elle faisait cela, on était de retour sur la base, pas la peine d'alimenter les rumeurs d'avantage, un léger sourire.

"Eh ! Pourquoi c'est toujours moi qui fait le ménage ?"

Plus une blague qu'autre chose, habituel entre eux, comme auparavant, avant de comprendre parfaitement le sourire et le regard qu'elle lui lança. Il faut dire qu'il avait sensiblement le même avant de se mettre à tout décharger désormais pour aller tout ranger. Enfin d'abord jeter les détritus, avant de retourner à ses quartiers pour ranger sa planche.

*
* *

Cité d'Atlantis - Quartiers de Marty


On était déjà revenu depuis un moment, on avait rangé sa chambre, enfin rangé, on avait surtout rangé finalement sa planche dans un coin, pour le reste, sachant qu'elle souhaitait se plonger dans l'un de ses sweats, il en mit un sur le devant pour qu'elle puisse le récupérer dans son armoire, un de ce genre, avant de regarder dans son frigo ce qu'il lui restait, notamment les pots de glace, les sortant avant de voir débarquer dans ses quartiers Bethany. Il sourit légèrement en la voyant soupirer et s'installer sur le lit. Ok, visiblement, il s'était passé quelque chose à l'infirmerie et il pensait savoir pourquoi.

"Je crois savoir ce qu'il y a. Je lui parlerais."

Après tout, c'était lui qui avait mis Jenny dans la confidence concernant ses sentiments, il s'était lâchement et lamentablement effondré devant elle on va dire, mais cela avait fait du bien. Autant mettre les choses au point non ? On lui en parlerait plus tard que Jenny était au courant pour eux, enfin en tout cas pour ses sentiments à lui, il n'avait rien dit sur le nouveau développement de leur relation.

"Tu croyais tout de même pas que je t'avais menti Sunshine si ?"

Non, non, il avait bien des pots de glace, notamment au chocolat dans les mains. Il sourit en la voyant récupérer des affaires dans son armoire comme si c'était normal qu'elle le fasse, comme s'ils partageaient déjà cette armoire. C'était grisant, avant de répondre tendrement à ce baiser qu'elle vint lui donner alors qu'on rangeait les pots dans son frigo/congélo quand elle parla de douche. Quoi ? Et lui alors ? Il n'avait pas le droit à une douche peut-être ? Il ne s'était pas encore lavé après tout, et il était encore habillé avec son short de bain, bon, il avait juste rajouté un t-shirt me direz-vous. En tout cas, le temps de tout ranger, et on pénétra à son tour dans la salle de bain alors que Madame était sous la douche.

"Tu sais que c'est aussi ma douche pas vrai ? Tu pourrais partager quand même ! Un petit sacrifice pour une grande cause non ? Promis, je saurais te récompenser à la hauteur de ton partage, en plus, à deux c'est mieux, ça permet de faire des économies d'eau et de garder la chaleur l'un contre l'autre, Beth ?"

Sourire amusé quand elle ouvrit la porte vitrée, notamment en voyant ce regard assassin, c'était tellement simple finalement de la relancer sur ce sujet, pour autant, il n'avait fait aucune proposition indécente. Bon c'était sous-entendu me direz-vous, mais après, chacun interprétait comme on voulait pas vrai ? Mais on fut surpris quand elle attrapa son t-shirt et l'attira dans la douche, encore tout habillé. Bon, sur le coup, elle l'avait bien eu. Vu le regard qu'il lui envoya pour le coup, il soupira avant de lever les yeux au ciel, s'ébrouant les cheveux un bon coup, qu'elle rigole. Mais bon, en même temps, il n'avait pas pris sa douche.

"Bien, comme tu voudras, mais je ne dis pas que tu résisteras à mon corps d'Apollon."

Ils se taquinaient comme toujours alors qu'on enlevait son t-shirt avant de l'envoyer valser au-dessus de la porte de la douche, puis de faire descendre le short de bain, qui vira dans un coin de la douche, se retrouvant complètement nu face à elle, également complètement nue. Et dire qu'on allait simplement prendre une simple douche, il en fut pour ses frais, haussant un sourcil, quand elle le colla quasiment contre le mur, se pendant contre lui, ses bras autour de son cou, instinctivement, ses mains vinrent se poser sur ses hanches, la rapprochant contre lui. Elle était le diable incarné, d'avantage, avec ce murmure à son oreille, dire qu'on la pensait fatiguée pour le coup, on dirait que non pas vrai ?

Un léger grognement, plongeant son regard dans le sien, avant de se retourner pour que cette fois, ce soit elle qui soit contre le mur, doucement, lentement, posant une main sur ce mur, alors que l'autre remontait doucement le long d'une de ses jambes.


"Je te croyais fatiguée Beth ? Ou alors c'était encore une de tes ruses pour m'avoir à ta merci ? Pas besoin de ça, tu sais ?"

Avant de se coller contre elle, prenant possession de ses lèvres, tendrement, lentement, avant d'approfondir ce baiser, laissant leurs langues se mêler, commençant un lent et langoureux ballet sensationnel alors qu'on se collait contre elle. Bien entendu, pour lui, que ce soit un mur ou un arbre, là, il l'avait nue contre elle, comme s'il allait dire non franchement ? Son corps commençant déjà à réagir rien que par cette proximité, par leurs corps se touchant. Un baiser qui se termine, un autre qui vint prendre la place, on ne semblait pas vouloir s'arrêter de l'embrasser en cet instant, alors que sa main continuait ses légères caresses sur ce corps, comme pour l'éveiller à ce qui suivrait. Là, sous ce jet d'eau, on comptait bien en profiter, lui faire l'amour passionnément, tendrement, profondément, oui, il était totalement accroc en cet instant. Il suffisait de voir son regard entre chacun de ces baisers qui s'intensifiaient, un regard chaleureux, on la couvait du regard, comme si personne d'autre n'existait sauf elle.
Image
The only easy day was yesterday

Bethany Brown
Major ~ Atlantis
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 197
Inscription: 08 Mars 2016, 16:07

Re: You're not gonna lose me [ FE Bethany ]

Messagepar Bethany Brown » 22 Oct 2017, 19:17

Debout sur la pointe des pieds, juste pour être de niveau avec Marty, Bethany, les bras passé autour de son cou était collée contre lui. Que voulez-vous oui, elle était fatiguée, mais elle n’était pas à l’article de la mort, et puis, quand il s’était déshabillé et qu’elle avait vu ses fesses fermes …. Bref : grrrr ! Et puis, en même temps, il avait prévu tout à l’heure beaucoup de chose, de positions, et finalement on en avait fait aucunes, car justement elle était fatiguée et avait tenu à rentrer : c’était sa façon de se faire pardonner.
—Wow…
Un petit bruit, un tout petit bruit amusée alors qu’elle se laissait faire, qu’il l’attirait contre lui, de ses mains sur les hanches, avant de l’embrasser.
Dans les bras de Marty, Bethany se laissait aller en toute liberté et simplicité et s’abandonnait au plaisir de le sentir contre elle. Elle se perdait dans leurs baisers, qui, de tendre et doux se firent rapidement plus profond. Elle frissonna en sentant le mur froid contre son dos, venant de lover encore plus contre lui, sentant l’effet qu’elle lui faisait et cela rajouta à son envie de lui là.
Elle décolla ses lèvres des siennes, ayant besoin de respirer avant de soupirer en sentant ses caresses sur sa cuisse. Elle se cambra doucement avant de lui répondre d’un air mutin.
—ça te va pas ? Tu préfères que je te mette dehors de cette douche et que je finisse toute seule ?!
Double-sens ou pas, en tout cas, le baiser qui s’en suivit n’en fut qu’encore plus passionné, enflammant presque l’atmosphère déjà bien chaude, alors que leurs corps se frôlaient, qu’elle sentait la main de Marty remonter sur sa cuisse… Tout en se mordant les lèvres, Bethany le serra contre elle en se disant qu’elle n’en revenait pas de l’effet qu’il lui faisait. Elle se laissait aller librement avec lui, et d’un côté c’était déstabilisant… mais tellement bon aussi. Marty et elle, c’était bien différent de ce qu’elle avait connu avant, et elle avait décidé de vraiment faire des efforts pour lui, pour eux, car elle voulait que ça marche. Et là, sous cette douche, alors qu’il la faisait frissonner sous ses doigts, qu’elle se sentait palpiter tout contre lui, elle espérait non, elle savait que cela marcherait car cela ne dépendrait que d’eux.
Marty était en train de la faire doucement mais surement monter en pression et alors qu’elle penchait la tête et qu’il lui dévorait le cou de ses baisers fiévreux, elle ne put que se dire qu’il avait vite comprit comment elle fonctionnait… ou alors était-ce instinctif ? En tout cas c’était là et elle en grogna d’appréciation avant de venir glisser une jambe entre les siennes et s’amuser à l’exciter, caressant doucement ses parties sensibles.
A les voir là, on aurait cru deux amants ivres l’un de l’autre, se retrouvant pour un weekend torride, avant le retour au boulot le lendemain… et c’était un peu le cas non ? L’un contre l’autre là, s’embrassant, s’attisant, elle se mettant à glisser ses mains contre lui, d’abord glissant sur son dos, ses hanches avant que l’une d’elle ne vienne le prendre en main, doucement mais fermement, ils évacuaient un trop plein, un besoin irrépressible qui couvait entre eux et auquel ils pouvaient enfin donner vie sans restriction.
Tandis qu’il grognait en fermant les yeux sous la fermeté de ses doigts sur son membre si dur, elle vint lui mordre doucement l’oreille avant de déposer un baiser puis un autre dans son cou avant de venir lui demander dans un murmure chaud bouillant s’il regrettait ou pas, d’être resté avec elle sous cette douche… Oui, bon, elle connaissait déjà la réponse mais chut !
Image

Martin Deeks
Sergent Chef ~ Atlantis
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 176
Inscription: 28 Juin 2017, 21:31

Re: You're not gonna lose me [ FE Bethany ]

Messagepar Martin Deeks » 23 Oct 2017, 06:26

Image


Cité d'Atlantis - Quartiers de Marty


C'est ça, elle avait vraiment l'air de vouloir qu'il sorte en cet instant en tout cas. Elle allait le tuer, surtout avec ce genre d'insinuation, comme si elle ne rajoutait pas d'huile sur le feu pour l'occasion. Pas besoin d'en dire beaucoup plus pour que tous les deux entament une séance caresses et baisers qui faisaient chauffer l'atmosphère de façon assez rapide. il n'y avait pas de doute, ils n'étaient pas croyables. Comme s'ils étaient incapables de résister à vrai dire, de résister à l'autre, mais surtout de s'allumer de la sorte. Mais il fallait se douter que cela aurait dégénéré ainsi n'est-ce pas ? Bien qu'il n'avait pas l'air contre du tout, bien au contraire. Les baisers, plus passionnés, alors que l'un comme l'autre faisait monter la pression, l'excitation chez son partenaire. Les baisers dans son cou, y laissant même un suçon pour le coup en l'entendant grogner, sentant sa jambe contre ses parties, rendant son membre encore plus excité désormais.

L'un comme l'autre se perdaient dans leurs caresses, il sentait ses mains sur lui, dans son dos, son torse, avant qu'on ne se tende légèrement quand elle prit directement l'objet de sa recherche en main. Petite coquine, elle savait comment le faire craquer, enfin même plus que craquer, le faire perdre complètement la tête en cet instant. Grognant en la sentant jouer avec ses nerfs, jouer avec lui finalement, on la bloqua d'avantage contre ce mur, mordillant légèrement son épaule, avant d'y laisser ses lèvres trainer. Un murmure chaud, à son oreille, ils étaient deux à jouer ce petit jeu désormais alors que l'une de ses mains dériver vers sa féminité, laissant ses doigts experts faire le travail, l'exciter à son tour.


"Ce que je ne vais pas regretter c'est te faire l'amour là, dans quelques minutes, si tu n'arrêtes pas chérie."

Certes, on dirait qu'ils étaient très portés sur le côté physique de leur relation, mais ce n'était pas comme si c'était juste histoire de s'envoyer en l'air. Non, c'était aussi leur manière de jouer sur leur dynamique, leur manière de fonctionner. Peut-être aussi qu'ils rattrapaient le temps perdu, va savoir, mais toujours est-il qu'entre les chamailleries, les taquineries, attiser l'envie de l'autre, désormais, cela s'exprimait bien mieux qu'au travers d'un coup de poing sur l'épaule. Et cela n'avait pas l'air de déranger ni l'un ni l'autre. Mais de toute manière, il suffisait de voir les regards en cet instant, chaud, brûlant, mais tellement amoureux, on ne la regardait pas simplement avec ce regard rempli de désir, il y avait cela certes, mais plus encore, beaucoup plus. Tout ce qu'ils avaient dû mal à se dire, tous ses sentiments entre eux.

Cherchant son regard du sien, on plongea de nouveau ses lèvres sur les siennes, passionnés, dévorants, gourmands, sensuels, les baisers exprimaient clairement l'état d'esprit dans lequel on était actuellement. Son autre main venait s'attaquer à sa poitrine, ses seins, les caressant, lentement, doucement, légèrement caresses pour le moment, avant d'en prendre un à pleine main, alors qu'on se frottait d'avantage contre elle. Nul doute qu'elle l'avait particulièrement bien chauffé là, il n'avait qu'une envie, plonger en elle, la faire sienne, la faire crier de plaisir, pas seulement pour son égo, mais simplement qu'il voulait qu'elle prenne plaisir, qu'elle apprécie ces moments entre eux, que ce soit sous la douche, dans le lit ou ailleurs, il comptait la chérir ainsi, autant de temps qu'elle le voudrait.

La respiration légèrement haletante, lèvres contre les siennes, on les laissa s'effleurer, profitant simplement d'un moment de calme, ou plutôt voulant éviter trop vite l'escalade et que cela finisse trop vite.


"Dieu que je t'aime Beth...."

Délaissant ses attributs féminins, ses mains se posèrent lentement, mais sûrement sur ses cuisses, avant de la soulever, les écartant quelque peu, contre lui, sur lui, contre ce mur, avant de doucement la faire redescendre sur lui, prenant son temps pour unir leurs corps, doucement, prenant son temps. Nul doute que la consommation d'eau ce soir allait dépasser la norme, mais bon, ils n'avaient pas vraiment l'air de s'en inquiéter n'est-ce pas ? ils étaient dans leur monde en cet instant, là, sous ce jet d'eau chaude. C'était assez érotique en cet instant, mais également incroyablement tendre, petit à petit, s'enfonçant en elle, avant de se rétracter pour mieux plonger en elle d'avantage, plus profond, il jouait de la friction de leur corps, jusqu'à s'enfoncer au plus profond d'elle, totalement en elle, se perdant en elle, ses lèvres se perdant contre les siennes.
Image
The only easy day was yesterday

Bethany Brown
Major ~ Atlantis
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 197
Inscription: 08 Mars 2016, 16:07

Re: You're not gonna lose me [ FE Bethany ]

Messagepar Bethany Brown » 23 Oct 2017, 19:21

Bethany rit doucement quand Marty la menaça de lui faire l’amour si elle n’arrêtait pas.
—Attend, parce que tu comptes t’arrêter en si bon chemin ?
Alors là, elle n’y croyait pas une seconde ! Rien qu’à le sentir palpiter contre elle, voir son regard si passionné, amoureux faire écho au sien… oui, on en doutait.
Un sourire, un léger rire entre deux baisers ardents au travers desquels ils faisaient comprendre à l’autre, combien ils l’aimaient et compter l’aimer, tout cela sans oublier leur côté « enfantin » à se chamailler, se titiller, mais dorénavant, cela avait plus un côté sexy que pénible…
Bethany délaissa sa bouche, laissant sa tête aller en arrière tandis qu’il activait ses mains sur elle, caressant ses seins, ses cuisses, son antre… elle en frissonna de plaisir avant de soupirer contre sa bouche. Ce n’était pas vraiment cela qu’elle avait en tête, enfin, qu’elle pensait qu’il avait en tête : quand il avait parlé de lui faire l’amour contre un arbre, elle avait pensé qu’il voulait lui faire l’amour de dos, la regarder se pencher devant lui, pouvoir caresser tout son corps, mais finalement ce n’était pas du tout cela qu’il avait en tête et il surprit quand, glissa ses mains sous ses fesses pour lui faire l’amour là, de face, contre ce mur… car c’était bien ce qu’il désirait : lui faire l’amour, là, de suite.
Elle fut un peu étonnée qu’il ne lui dise qu’il l’aimait et cela la laissa sans voix : à force qu’il le dise elle allait s’en persuader, mais est-ce que ce serait mal et au fond, elle le savait déjà non ?! Elle vint glisser une main sur sa joue et le regard d’un regard admiratif. Selon sa définition de la chose, elle avait rarement fait l’amour ou aimé vraiment quelqu’un, vu que c’était principalement des plans culs, alors là, qu’il lui dise ça et qu’il l’aimait… elle avait tellement envie de lui répondre, lui dire pareil, mais les mots se bloquaient encore au fond de sa gorge. Visiblement, malgré ce qu’elle ressentait pour lui, elle n’était pas encore prête à le dire, qu’il l’excuse…

Bethany noua ses bras autour des épaules de Deeks quand elle sentit qu’il la soulevait et, sourit à pleine dents. Il était si gentil, si attentionné, si… si doux avec elle tout simplement, toujours là, toujours à l’écoute, qu’elle se laissait porter, en toute confiance, et ce regard qu’il posa sur elle, cela la toucha beaucoup et elle pencha doucement la tête avant de venir frôler ses lèvres des siennes pour un baiser tout en douceur, preuve que non, ce n’était pas qu’une union sexuelle entre eux. Il y avait plus, malgré ce côté sexy, érotique voir sexuelle que la tournure prenait, tous deux savaient que c’était avant tout la preuve physique de leur amour naissant, ou tout du moins, qu’ils laissaient s’exprimer dorénavant et on aurait bien du mal à s’en passer…
Bethany laissa doucement sa tête aller en arrière, contre le mur en sentant leurs intimités si proches, se rapprochant sous la pulsion de Marty qui la faisait doucement descendre, jusqu’à ce qu’il ne rentre doucement en elle. Le souffle court, elle retint sa respiration quelques secondes alors qu’il ressortait pour mieux re rentrer, elle sentit un gémissement de plaisir monter dans sa gorge, mais ayant retenu qu’elle était bruyante semblait-il, elle décida de se mordre les lèvres. Leurs regards restaient rivés l’un à l’autres, leurs lèvres se frôlant sans pour autant se rejoindre tan la pression était à son comble. Marty prenant le temps d’avancer en elle doucement, lentement, jusqu’à ce que, frémissante, elle ne pousse un profond soupir de plaisir en ressentant un sentiment de libération quand il vint enfin prendre totalement possession d’elle.Elle se cambra contre lui, subissant finalement le bon vouloir de Marty dans cette position, mais dieu qu’elle avait l’air contre en l’attirant de ses mains dans sa nuque à elle pour un baiser légèrement tremblant mais passionné avant de passer le barrage de ses lèvres en étouffant ses gémissements de plaisir à chaque va-et-vient qu’il entamait.

Là, dans cette position, Bethany sentait mieux que jamais la force brute de Deeks : ses muscles tendus comme jamais alors que finalement, il la portait avec si peu d’effort. Lui qui donnait l’impression d’être musclé, mais pas trop, maintenant elle savait que c’était loin, très loin d’être le cas… Un baiser succéda au précédent, toujours aussi doux, tendre, profond et langoureux alors qu’il la faisait frémir de plaisir dans cette position ou, finalement, elle n’avait rien d’autre à faire que de se laisser faire et c’est ce qu’elle fit pour son plus grand plaisir. Et ces sensations qu’il faisait naitre en elle, là, sentant l’eau couler sur leurs corps, son corps blottis contre le sien, perdu à son bon vouloir alors qu’elle venait glisser ses jambes autour de ses hanches… Elle ondulait au rythme de ses coups de reins et du mouvement qu’il imprimait à son corps, montant et redescendant, tandis que leurs lèvres se mêlaient, se séparant et se retrouvaient…
—Marty... je... je...
Non décidément, cela ne voulait pas sortir, désolé, alors, elle se tu en venant exiger un baiser et leurs langues se mêlèrent fiévreusement alors qu’elle l’embrassait avec un mélange de fougue et d’amour tendre. Le baiser cessant, elle l’observa bienheureuse, n’en revenant pas finalement d’être si heureuse là, dans ses bras… leurs lèvres se rejoingnirent pour un nouveau baiser qu’elle fit durer, leurs lèvres se frôlant, s’embrassant doucement avant de se séparer et recommencer cette danse sensuelle à souhait. Elle bougea, venant replacer ses bras autour de lui avant de retenir ses ondulations, qu’il ralentisse le rythme. Une pause salutaire, quelques instants alors qu’elle venait se serrer contre lui, pour un baiser qui les laissa l’un comme l’autre pantelant avant qu’ils ne reprennent le rythme, en douceur, sans se quitter du regard, l’un comme l’autre, voyant les reflets de cet amour, ce plaisir qu’ils se donnaient apparaitre sur le visage de l’autre. Les regards se cherchaient, pétillaient, les mains serraient doucement la peau à porter de main alors que les lèvres jouaient les unes avec les autres, c’était à vous faire doucement perdre la tête.
Elle déglutit en se disant que même avec Jack, celui avec qui elle était resté le plus longtemps, cela n’avait jamais été comme ça. Deeks la regardait comme si elle était une reine, il la chérissait pour un rien, se montrait si doux et attentif… oui : c’était vraiment la première fois qu’un homme prenait le temps d’être vraiment amoureux avec elle et elle était heureuse que ce soit Marty.

Bethany sentait la tension monter au fur et à mesure, et ne put se retenir de finalement lever une main et la poser contre le mur au-dessus de sa tête en grognant, tentant de se restreindre, pour ne pas être trop bruyante. Elle se mordit les lèvres alors qu’ils continuaient cette danse érotique et qu’elle laissait ses doigts parcourir amoureusement les pectoraux de Deeks avant de venir glisser sur ses épaules, ses bras alors que, basculant en avant, elle vient étouffer des gémissements contre sa peau, son épaule, tout en murmurant des mots d’amour… Elle tenta de se reprendre mais quand elle releva la tête et que leurs regards se croisèrent, animés de ce même feu, elle se laissa aller et chavira de plaisir, crispant la mâchoire pour retenir un cri, avant qu’il ne la serre contre lui et qu’elle ne vienne étouffer ses cris dans son cou en le serrant entre ses doigts contre elle. Elle était perdue dans un océan de délice, Marty comme seul repère, son doux et tendre tortionnaire. Elle releva la tête, voulant qu’il la voit et voulant le voir lui aussi là, alors que c’était la dernière ligne droite… oui, on se sentait partir. Son souffle devient court, jusqu’à s’arrêter presque avant qu’elle ne vienne chercher ses lèvres avant de gémir de plaisir, son corps entier frémissant contre lui, autour de lui, alors que cet orgasme la laissait tellement heureuse et détendue dans ses bras. Elle vint chercher ses lèvres et l’embrassa alors qu’il venait en elle, jusqu’à ce qu’elle le sente partir et ne le serre contre elle, lui caressant tendrement les cheveux, venant y déposer un baiser d’une grande douceur (oui, elle savait être douce quand elle voulait ! Juste que ce n’était pas souvent ! :red: )
Toujours contre lui, le sentant encore frémir en elle, les derniers soubresauts de leur corps à corps sensuellement érotique sous la douche. C’était sexuel dirait les puristes, mais là, alors qu’ils s’observaient tous les deux, leurs regards pleins d’étoiles, leurs visages tellement radieux alors qu’elle venait frôler son nez avant de lui mordre gentiment, on voyait surtout une grande douceur et complicité entre eux qui dorénavant trouvait un autre terrain pour s’étendre, grandir et raffermir leur relation.
Image

Martin Deeks
Sergent Chef ~ Atlantis
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 176
Inscription: 28 Juin 2017, 21:31

Re: You're not gonna lose me [ FE Bethany ]

Messagepar Martin Deeks » 24 Oct 2017, 06:21

Image


Cité d'Atlantis - Quartiers de Marty


S'arrêter ? Bon Dieu que non, la faire languir, certainement. Mais de toute façon l'un comme l'autre en cet instant se faisait languir on dirait. Bien entendu, on aurait pu tenter d'autres positions, l'avoir de dos, la prendre en lui tenant les fesses, s'enfonçant par derrière complètement en elle alors qu'elle se tenait contre le mur, mais on gardait cela pour une autre fois, là, il voulait la voir, il voulait qu'ils communiquent ainsi, qu'ils se voient pendant l'acte. Le regard pénétrant en voyant son regard admiratif alors qu'on la soulevait, on savait fort bien que même en lui disant qu'il l'aimait, elle aurait encore du mal à y croire. Alors il allait continuer à lui dire, encore et encore, à chaque instant, et pas forcément simplement quand ils faisaient l'amour. Il ne demandait rien en retour, il ne lui demandait pas qu'elle lui dise ces trois mots, il savait que c'était difficile pour elle, cela viendra quand ce sera le moment voilà tout. Pour le moment, de toute manière, les gestes, les actes avaient plus de sens que n'importe quelle parole.

On joua quelque peu avec elle, au moment de ne faire qu'un, faisant durer le suspense, l'attente, il le voyait bien en l'observant, même lui de toute manière, avait bien du mal à résister à la tentation de ne faire qu'un avec elle, mais on prenait son temps. Les lèvres se frôlant, d'avantage, à chaque légère pénétration, avant que finalement leurs corps décident que c'était suffisant, ils avaient assez attendus, et ils s'unirent, profondément, il put la voir soupirer de plaisir, alors qu'on s'extasiait de la voir si offerte à lui. Les lèvres se rejoignant, baiser passionné, alors qu'on entamait doucement de légers va et vient, prenant son temps, se collant contre elle, la sentant se cambrer, renforçant d'avantage les frictions entre leurs corps. Dieu qu'elle était magnifique quand il lui faisait l'amour, enfin même habituellement, mais là, elle était toute à lui, et il comptait bien la choyer comme si elle était une vraie princesse, en tout cas, lui montrer qu'elle méritait vraiment l'amour qu'il avait pour elle.

Il n'y avait qu'elle pour lui faire ce genre d'effet à vrai dire, la plupart des filles, rencards, relations qu'il avait eu, cela n'avait pas vraiment dépassé les quelques jours, et c'était souvent, et purement, sexuel, histoire de s'envoyer en l'air. Jamais vraiment d'attaches personnelles. Sauf avec elle. On l'observait, alors qu'on entamait cette danse sexuelle, torride entre eux, accentuant ces mouvements, ces va et vient en elle, ses mains sur ses cuisses, les caressant, alors qu'elle entourait ses hanches à lui de ses jambes. Les lèvres se retrouvant à chaque pénétration plus forte, plus imposant que la précédente, des baisers fiévreux, passionnés, les laissant complètement dans leur extase, alors que le rythme s'accélérait. Un sourire, un léger, alors qu'elle essaya de parler, pas besoin qu'elle dise quoi que ce soit, de toute manière, le baiser qui suivit, alors qu'on la collait d'avantage contre ce mur, se collant contre elle, s'enfonçant brutalement d'un coup de rein en elle, suffisait à tout expliquer. La passion prenait le dessus en cet instant, il grognait par moment, à chaque instant, en la sentant se laisser porter contre lui.

Chaque friction contre son corps, chaque parcelle de sa peau contre la sienne l'électrisant pour le coup, les lèvres se cherchant, se trouvant, des baisers passionnés, tendres, amoureux, tout simplement, les regards remplis d'étoile, émerveillés, l'un contre l'autre, alors qu'on ralentissait simplement le rythme pour une petite pause histoire de reprendre ses sens, quelques instants. Pas besoin de mots entre eux, pas besoin qu'elle lui dise d'arrêter, ils s'accordaient l'un à l'autre, l'un avec l'autre. On avait beau dire sur eux, sur leur chamaillerie, leur taquinerie, sur leurs différences, pour autant, ils se complétaient parfaitement non ? Et on en avait encore la preuve là :red:

Les regards qui se cherchent, se trouvent, un reflet dans le regard de l'autre, un baiser plus doux, plus intime aussi alors qu'on reprenait doucement leur danse de l'amour, lentement, doucement, prenant décidément beaucoup plus leur temps que précédemment. Se serrant l'un contre l'autre, les lèvres continuant de jouer les unes contre les autres, on ne la lâchait pas du regard, amoureux, ce regard pétillant qu'il avait juste pour elle en cet instant. Mais le désir, la passion, cela fit également son effet, le rythme s'accélérant à nouveau, des coups de reins plus profonds, plus intenses, alors qu'on la sentait doucement mais sûrement chavirer, lui également, il n'en menait pas large, le regard voilé par ce désir, ce feu qu'elle animait en lui, ce regard gourmand pour elle, comme s'il la dévorait tout crue en cet instant. Serré contre elle, poussant dans ses retranchements, se laissant porter finalement en la sentant à chaque instant réagir contre lui, que ce soit dans ses baisers, dans ses caresses, dans ses gémissements, grognements, tout l'excitait chez elle.

On la sentit partir contre lui, contre ses lèvres, sentant son corps se contracter contre lui, elle n'eut pas vraiment à attendre bien longtemps alors que dans un dernier coup de rein puissant, s'enfonçant en elle le plus profondément, il se laissa également complètement aller par l'orgasme, se délestant complètement en elle, laissant sa semence s'établir en son sein, se déversant en elle dans un léger râle qu'on étouffa contre elle, son nom murmurait d'une voix rauque. La respiration haletante, encore pantelant devant tant d'intensité dans leurs efforts, dans cet acte d'amour, il eut bien du mal à redescendre sur Terre. Un baiser sur son épaule, avant de décaler sa tête, les regards se retrouvant à nouveau, ce sourire épuisé mais complètement transit d'amour, amoureux, il sourit, tendrement quand elle vint lui mordiller le nez alors qu'on continuait de la garder contre lui, avant qu'il ne l'embrasse tendrement, amoureusement, laissant une main caresser sa joue.

Le regard pétillant, certes, ils passaient beaucoup de temps à faire l'amour, mais qui ne le ferait pas dans un jeune couple ? Mais ce n'était pas comme si c'était simplement du sexe ou l'envie de se vider les bourses, il suffisait de les voir en cet instant, que c'était aussi une manière pour eux de communiquer. Il faut dire qu'habituellement la communication entre eux, ce n'était pas leur fort, mais là, ils y arrivaient très bien. Il ne restait plus qu'à mettre cela en pratique à l'oral pas vrai ? Reprenant doucement sa respiration, ne la lâchant pas du regard, ni même sa prise sur elle, il finit par lui dire quelques mots.


"Tu sais, je vais finir par devenir un drogué là, je commence à devenir dépendant, tu crois que c'est grave ? Je devrais peut-être consulter, je dois être atteint de Bethanoïsme, maladie incurable j'ai peur, j'en ai pour au moins, oulà, jusqu'à la fin de ma vie."

On taquinait, on plaisantait, mais en même temps, derrière ces paroles, il y avait ce fond de vérité qui disait clairement qu'on la voulait pour plus qu'un soir, un jour, ou une semaine, toute la vie si elle le voulait. A côté de cela, on ne demandait rien, on savait qu'elle n'était pas la plus douée pour se laisser aller, ou s'exprimer, lui, c'était tout le contraire. Peut-être qui faisait aussi que cela pourrait marcher entre eux. Mais pour le moment, le sourire malicieux, on finit cependant par se décoller légèrement d'elle, la laissant reposer ses jambes au sol, se détachant quelque peu d'elle, avant de récupérer le gel douche par ici.

"Hum, ça me rappelle quelque chose ça. Sauf qu'on n'avait pas fait l'amour avant ! Aller, viens, que je te shampooine chérie !"

On comptait bien faire de ce moment, quelque chose d'encore plus tendre, doux, notamment, en se lavant mutuellement, sans se lâcher du regard. Et promis, la prochaine fois, on essaiera une autre position, il avait bien vu qu'elle avait quelque peu eut l'air surprise qu'il la prenne comme ça et pas autrement. Oui, cela lui avait traversé l'esprit également de faire cela par derrière, mais on gardait ça pour le moment, où ils seraient encore sous l'effet de l'adrénaline, ou en colère, quoi de mieux qu'un câlin bien coquin pour se remettre les idées en place pas vrai ? :red:
Image
The only easy day was yesterday

Bethany Brown
Major ~ Atlantis
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 197
Inscription: 08 Mars 2016, 16:07

Re: You're not gonna lose me [ FE Bethany ]

Messagepar Bethany Brown » 25 Oct 2017, 23:46

Perdue dans son petit monde de bienêtre, Bethany serait amoureusement Marty contre elle. Elle embrassa tendrement ses cheveux, son front, alors que, pantelant, il avait du mal dirait-on à s’en remettre. Toute détendue et épanouie qu’elle était, elle l’entoura de ses bras pour qu’il soit dans un cocon de douceur après ce corps à corps… du tonnerre, il n’y avait pas d’autre mot !
Tout cela n’avait pas vraiment été prémédité, ou si peu à vrai dire, quand Marty était venu geindre derrière la vitre, elle s’était dit pourquoi pas, après tout : il avait parlé de tellement de chose qu’il voulait faire sur la plage tout à l’heure et qu’ils n’avaient pas fait par ce qu’elle voulait rentrer, alors elle voulait se faire pardonner, en quelque sorte… mais elle était loin d’imaginer que cela aurait été aussi sensuel, délectable… parfait en somme. C’était bien la première fois qu’un homme la traitait avec autant de prévenance et d’égard que Marty le faisait, et cela la touchait énormément, vraiment, tellement qu’elle en restait un peu bouche bée finalement.
Bethany ne dit rien, ne bougea pas non plus : elle était trop bien là pour vouloir quoique ce soit d’autre que ce qu’ils avaient, juste, elle se contentait de le cajoler, se redressant doucement, s’écartant légèrement quand il l’embrassa sur l’épaule avant de bouger pour pouvoir la voir, croiser son regard. Elle vit l’exact reflet de ce qu’elle ressentait pour lui quand il riva son regard dans le sien et elle sourit avant de venir lui froler le nez, le mordiller quelque peu, répondant par la suite à son baiser tendrement.
A un moment, alors qu’elle redescendait doucement sur terre, elle se dit qu’il était vraiment plus musclé qu’il n’en avait l’air car la fatigue qu’il semblait éprouvé n’était pas réellement physique… quelque chose qu’elle apprenait sur lui : la prochaine fois qu’il râlerait à l'entraînement en prétextant que c’était trop dur, elle saurait qu’il mentait! Niac! :P
Bethany rit de bon cœur tandis qu’il se disait drogué, parce que si c’était le cas, elle n’allait surement pas l’aider à se sevrer!
— Grave?! Je sais pas…
Elle glissa ses bras autour de ses épaules avant de soupirer en le jaugeant.
— Hum... Je pense que ce ne sera absolument pas grave... il te faudra juste ta dose quotidienne!
Elle sourit avant de venir attraper doucement ses lèvres des siennes, un baiser très tendre et doux, avant de les relâcher.
Tout moment avait une fin et elle se recula quand il l’aida à redescendre au sol avant qu’elle ne se glisse subrepticement sous l’eau, se mouillant les cheveux.
— C’est pas faux. Et on n’avait pas fait l’amour dessous non plus…
Elle réfléchit un instant alors que Marty semblait tout à son aise, cherchant le savon et autre et cela la fit sourire avant qu’elle ne soupire à cette idée de savonnage : elle était pas infirme quand même...
— Je peux encore me laver toute seule, tu sais que je ne suis pas infirme quand même?!
Apres un long regard farouche elle se dit qu'il ne pensait pas à mal, il n'y avait qu'à voir l'air qu'il affichait pour le coup, et qu'elle avait réagit trop vivement... Elle baissa la tête et lui attrapa une main avant de relever les yeux vers les siens.
— J’ai été un peu brusque… désolé. C'est juste que...
Bethany baissa la tête quelques secondes en soupirant. Emme se rendait bien compte qu’elle lui avait parlé un peu sèchement, pas qu’elle avait voulu être méchante juste que, tout ça, c’était nouveau pour elle et elle était maladroite, brusque même alors que tout ce qu’elle voulait c'était se comporter comme une vraie petite amie.
—… j’ai pas l’habitude que l’on soit aussi attentionné avec moi, mais il parait qu’on s’habitue à tout donc... enfin tu vois quoi...
Elle avait un petit air embêtée, elle s’empêtrait et pourtant elle savait ce qu’elle voulait lui dire.
— Tout ça pour dire que… hrum! Tu devrais faire attention...
Elle lâcha sa main et vient se perdre à son cou, l’attirant contre elle avec un petit sourire cherchant son pardon avec un regard tendrement amoureux.
— Si tu continue à me traiter ainsi, je risque d’y prendre goût tu sais? Quoique… ça ne serait peut être pas déplaisant…
Bethany fit un petit sourire en coin avant de déposer un baiser tendre au coin de ses lèvres avant de venir frôler son nez du sien.
— c’est… plutôt cool d’avoir quelqu’un qui tient à soi.
Elle se laissa retomber sur ses talons avant de lui chiper son gel douche, de le lever entre eux avec un petit sourire qui ne demandait qu'à être pardonné... Ca c'était avant d’appuyer sur le tube, et d'en déverser une bonne dose sur le torse de Marty. Bethany eut un petit sourire en coin en l’étallant succinctement de ses mains, avant d'hausser un sourcil en mode: "et voilà : méfait accompli!". Elle se mit à sourire largement avant de rire en le voyant ainsi tartiner de savon: Non c'était surement pas ce qu'il avait eut en tête, et oui, elle se foutait légèrement de sa gueule là. Il y eut un petit blanc et cela dégénèra finalement en bataille rangée de shampoing avant qu’il ne la maîtrise entre ses bras et que, morts de rire, ils n’échangent un baiser légèrement savonneux avant de finir par se rincer, et sortir de la douche fatigués, défoulés et tellement heureux.
Après avoir attaché ses cheveux en demi-queue de cheval, Bethany enfila un débardeur et un tanga avant de se glisser dans le super sweet que Marty lui avait mit à disposition. Elle sortit de la salle de bain et rejoignit sans tarder le lit en passant à moitié dessus, avant de venir se glisser sous la couette à côté de Marty, bougeant quelques minutes, de longues minutes avouons-le, avant de trouver sa place alors qu’il l’attirait à lui.
— Alors? T’as prévu quoi au programme? Attend, où est la glace?
Elle commença à se redresser avant qu’il ne la fasse apparaître par magie et qu’elle ne se recale dans ses bras en souriant. Bon, maintenant en route pour un petit film en amoureux, la glace au chocolat en prime! Quelle belle soirée n’est-ce pas?!
Image

Martin Deeks
Sergent Chef ~ Atlantis
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 176
Inscription: 28 Juin 2017, 21:31

Re: You're not gonna lose me [ FE Bethany ]

Messagepar Martin Deeks » 26 Oct 2017, 17:18

Image


Cité d'Atlantis - Quartiers de Marty


Sa dose, oui, nul doute qu'il était drogué désormais, en tout cas, elle n'avait pas l'air de se plaindre qu'il prenne sa dose justement. Enfin pour autant, toute bonne chose à une fin, pour autant, il leur restait encore à la prendre cette fameuse douche, non parce que là, on ne pouvait pas vraiment dire que cela avait été le cas. Cela avait été juste été une douche très chaude entre eux, et bien qu'il n'avait rien contre le fait de l'avoir contre lui, avec lui, nul doute qu'au bout d'un moment cette position serait devenue inconfortable. Il leva les yeux au ciel quand elle le rabroua alors qu'il souhaitait simplement continuer ce petit instant entre eux, avec ce lavage entre eux, mais non, il fallait encore qu'elle la joue à la dure pour le coup.

Oui elle était brusque, en même temps, ce n'était pas comme s'il s'attendait à ce qu'elle soit douce comme un agneau dans leur relation. Elle avait toujours été indépendante, nul doute que même ce simple geste, un geste amoureux, entre amoureux, nul doute qu'elle avait perçu ça comme s'il la pensait fragile, alors que ce n'était même pas le cas ! Mais laissons la apprendre de ces erreurs, un regard de côté sur l'instant, en attendant qu'elle comprenne d'elle-même que ce n'était en aucun cas la présomption qu'elle ne pouvait pas le faire d'elle-même, juste que c'était un moyen de passer encore un instant entre eux, tendrement.


"Non tu crois ?"

Un léger sourire, il ne lui en voulait pas, bien que c'était certain, il ne s'était pas vraiment attendu finalement à ce qu'elle réagisse de la sorte pour le coup. Mais des deux, c'était elle la moins "douée" dirons nous dans les relations, dans l'expression de leur relation, de disons se montrer impliquée, de se comporter comme sa petite amie. Mais on l'aimait pour ces défauts, et ça faisait parti d'elle, ce côté un peu maladroit qu'elle avait de s'impliquer entre eux. Il savait qu'elle voulait que cela fonctionne, il lui fallait juste du temps pour s'adapter. Son sourire s'élargit en l'observant, alors qu'elle commençait visiblement à y prendre goût. Mais qu'elle ne s'inquiète pas, il ne ferait cela que lorsqu'ils seront en privée, il la laisserait entre Bad Ass Bethany en plein jour, et Princesse Brown la nuit ! On la chouchouterait simplement en privé, ce n'était pas un drame. L'entourant de ses bras, observant son regard, on allait lui pardonner....pour cette fois. Bon en même temps, il lui pardonnait à chaque fois.

"T'inquiètes Sunshine, je te laisserais toujours être la Bad Ass de service au travail et en public, je te chouchouterais juste en privé, histoire de te détendre après avoir encore une fois sauvé le monde. Ce n'est pas un travail de tout repos !"

Enfin, au moins, on arrivait quelque peu à communiquer désormais, tous les deux feraient des efforts pas vrai ? De toute façon, on ne lui demandait pas de changer, loin de là. Un sourire tendre, avant d'hausser un sourcil en la voyant récupérer le gel douche. Qu'est-ce qu'elle comptait faire désormais ? Avant de voir la dose qu'elle venait de déverser sur son torse, et elle qui s'amusa à l'étaler, ok, ça l'amusait franchement ? C'était à celui qui aura le plus de mousse et de gel douche sur soi c'est ça ?

"Ah tu veux jouer à ça ? Tu as affaire à un tigre chérie, attention !"

Les minutes qui suivirent, ce fut une bataille rangée sous la douche, entre lequel des deux allait pouvoir en étaler d'avantage sur l'autre, des éclats de rire entre les deux, alors qu'on l'attrapait, la serrant contre lui, lui faisant partager toute ce gel douche qu'elle avait mise sur lui, avant qu'elle ne contre-attaque, mais quand on attaque Marty, Marty contre-attaque ! Pour dire, que le gel douche, le pauvre, à la fin, le flacon fut quasiment vide désormais, ils en avaient mis partout, ils en avaient même sur le visage, alors qu'on la maitrisait dans ses bras, le tout sous leurs éclats de rire. Un baiser échangé, qui avait un drôle de goût pour l'occasion avant de finir malgré tout par se rincer et de sortir de la douche. S'essayant tranquillement, ce sourire toujours aux lèvres, il déposa un léger baiser sur son épaule avant de la laisser tranquillement s'habiller alors qu'on sortait de la salle de bain à poil.

Récupérant un short dans son armoire, il récupéra les pots de glace qu'on avait laissé dans le frigo avant de s'installer dans le lit. Il sourit en la voyant sortir et le rejoindre dans le lit, en passant à moitié dessus avant de se mettre sous la couette et de commencer à bouger. Encore une fois elle ne trouvait pas sa place on dirait, elle ne savait pas comment se mettre, alors il l'attira à lui, avant de rire, voilà, elle parlait déjà de la glace. Mais elle n'arrêtait jamais ! Un sourire amusé alors qu'en la voyant prête à sortir du lit, il sortit le pot de glace au chocolat et de lui tendre, la cuillière en prime.


"A croire que tu préfères la glace à moi. Mais je comprends, faut jamais se mettre au travers de l'estomac de Bethany Brown au risque de subir milles et une tortures. Eh ! Oublies pas de partager quand même ! Tu ne vas pas manger ce pot à toi toute seule si ?"

Pour autant, il avait un autre pot, mais on voulait juste voir si elle allait partager, mais bon, la connaissant, elle le ferait de mauvaise grâce me direz-vous. Un sourire amusé avant de reprendre.

"T'inquiètes, je te charrie, j'ai un autre pot."

Comme ça, elle pouvait dévorer le sien pas vrai ? Et concernant ce qu'il avait prévu, à elle de décider, en lui tendant la tablette. On ne savait pas vraiment ce qu'elle voulait regarder, on avait une série de films à projeter depuis la tablette vers l'écran, mais on allait éviter les films d'horreur, quoi qu'en fait, elle viendrait se blottir d'avantage contre lui. Bonne idée tiens ! Non on plaisante ! Quoique....

"Regardes et choisis, mais par pitié, pas Titanic encore une fois."
Image
The only easy day was yesterday

Bethany Brown
Major ~ Atlantis
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 197
Inscription: 08 Mars 2016, 16:07

Re: You're not gonna lose me [ FE Bethany ]

Messagepar Bethany Brown » 26 Oct 2017, 19:16

Bethany n’était ni la plus douce, ni la plus prévenante des personnes, mais ça, Deeks le savait très bien depuis le temps. Elle se disait quelque part qu’il devait être maso pour être tombé amoureux d’elle, mais c’était peut-être un challenge, ou simplement, un coup de foudre.
En tout cas, elle allait essayer de faire plus attention, de moins chercher la petite bête, d’être plus souple finalement, mais ça risquait de prendre un peu de temps. Il l’avait fait sourire quand il avait dit qu’il la laisserait toujours être une badass en public, et elle espérait bien, par ce qu’elle doutait de pouvoir faire autrement et de toute façon : elle n’en avait pas envie, de faire autrement. Non. Il l’aimait comme ça, alors il la prenait comme ça, point. C’était comme si elle lui demandait d’arrêter de faire le clown… inconcevable on vous le disait ! Mais elle ne dirait pas non à ce qu’une fois seuls, il la câline, la chouchoute, même si on sauverait le monde ensemble et qu’il n’y aurait surement pas qu’elle qui aurait besoin de se détendre, mais elle sentait qu’ils trouveraient des moyens de se détendre ensemble…
En tout cas, elle remarqua bien qu’elle l’enquiquinait alors qu’elle passait manu-militari par-dessus lui, sur le lit, à moitié à quatre pattes pour rejoindre sa place, mais bon, il avait tellement l’habitude le pauvre qu’il ne dit rien. Une fois en place, sourit quand il lui tendit sa glace avant de lever un sourcil en mode « t’es sérieux là » quand il lui dit de partager… Ouais il se moquait d’elle, mais quand même !
Elle redressa la tête, et leva une cuillère pleine de glace au chocolat jusqu’à sa bouche, prenant bien le temps de la déguster avant de lui répondre d’un simple haussement de sourcil. Et tac ! Même pas en rêve, il avait qu’à aller se chercher la sienne ! Encore, il aurait rien dit, elle l’aurait fait, mais pour la peine, surtout vu ce qu’il venait de dire, c’était mort, voilà tout !
Enfin, il se moquait, elle le savait bien, pour autant, quand il lui eut dit qu’il avait un pot pour lui, elle se contenta de le pointer avec sa cuillère.
—Très drôle… non mais… juste pour savoir : quand je veux partager ça te vas pas, et quand je partage pas, ça te vas pas non plus… Moi je dis que tu ne sais pas ce que tu veux !
Tout cela avec un sourire sarcastique. Qu’il se rassure, elle le taquinait quoiqu’elle se posait quand même la question. Est-ce qu’il cherchait à la faire tourner en bourrique ? Va savoir !
Bethany tapa son oreiller et se cala à moitié assise contre le mur, contre Marty avant de froncer les sourcils.
—Mais t’as qu’à choisir pour une fois ! Marty ? Ya un truc pas mal dans la vie qui s’appelle la parité, et ça marche aussi pour le choix des programmes, donc fais-toi plaisir.
Elle réfléchit quelques instant avant de lui chiper la tablette d’entre les mains d’un air ultra sérieuse et décidée.
—Non, en fait, j’ai pas envie de regarder encore une fois Ace Ventura, donc je vais choisir ça sera mieux … et chut ! XD
Elle fit défiler la liste en réfléchissant, avant de murmurer des « non », « peut-être, mais finalement non», quel casse-tête de trouver un film, avant qu’elle ne remarque la fin de la liste, des films de l’année. Un Clint Eastwood ? Non, elle n’avait pas envie de se trancher les veines ce soir, on allait passer…
—Babylon A.D ? C’est quoi ? Bon, on le saura vite…
Pourquoi ce film ? Ça lui faisait juste penser à Atlantis, un nom de lieu mythique. Elle lança le film et jeta la tablette au bout du lit (comme d’hab quoi, quand on vous disait qu’elle était pas consciencieuse :P)
Le film se lança et ce fut moins pire que ce qu’elle craignait en fait. C’était plutôt pas mal, une sorte de thriller, de l’action, elle aimait bien. Elle manga un moment son pot avant de le poser par terre (encore comme d’hab !) alors qu’elle commençait à fatiguée et vint se caler contre Deeks, se glissant sous son bras, la tête contre son pectoraux, avant de finalement s’endormir à 5minutes de la fin ! Mais que voulez-vous, glace au chocolat+ sweat de Marty+ câlin de Marty = une Bethany endormie.
Image

Martin Deeks
Sergent Chef ~ Atlantis
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 176
Inscription: 28 Juin 2017, 21:31

Re: You're not gonna lose me [ FE Bethany ]

Messagepar Martin Deeks » 27 Oct 2017, 06:19

Image


Cité d'Atlantis - Quartiers de Marty


Ouais, il aimait la faire tourner en bourrique, c'était vrai. En fait, il le faisait un peu, beaucoup exprès même en la voyant ainsi. Et elle comptait faire quoi avec cette petite cuillère ? Un sourire amusé, comment ça il ne savait pas ce qu'il voulait ? Bien sur que si, il le savait, la preuve, elle était avec lui non désormais ? C'était en tout cas la seule véritable chose importante qu'il avait voulu de ces trois dernières années. Comme quoi, il savait être patient aussi pour avoir ce qu'il voulait non ? En tout cas, nul doute qu'elle devait se demander s'il était sérieux ou s'il faisait exprès de se moquer d'elle, ou alors s'il était véritablement une girouette. Ne la faisons pas trop languir pour le coup.

"En fait....j'adore te rendre folle en fait. Quoi qu'en fait, il y a bien une chose que je voulais, bon ça a mis trois ans, mais c'est arrivé. Comme quoi, pour tout ce qui est vraiment important, je sais ce que je veux Princesse. Pour le reste, je pose un joker, faut que j'y réfléchisse."

Il savait bien qu'il pouvait choisir me direz-vous alors qu'on mangeait une première cuillère de glace. Pour autant, il y avait tellement de choix, qu'il ne saurait quoi dire. Et de suite, Ace Ventura. Ok, il adorait les animaux, et les chiens notamment, pour autant, pas pour ça qu'on était un fan invétéré des Ace Ventura. Non, lui, ce serait plus les Goonies vous me direz. C'était vieux, mais c'était marrant malgré tout non ?

"De suite ! On ne l'a regardé que deux fois ! Je préfère largement les Goonies tu vois. Ou alors tu dis ça parce que tu penses que je suis croisé labrador ? Pas cool chérie ! Pas cool du tout !
....
Et puis, il y a tellement de choix que je saurais pas quoi prendre, je vais finir par t'énerver, tu vas grogner, me faire des yeux révolvers et ça va ruiner la soirée parce que j'ai mis trop de temps à me décider."


On plaisantait, quoi qu'en fait, c'était déjà arrivé une fois qu'elle lui arrache, comme en cet instant, la tablette pour regarder les films, parce qu'elle en avait eu marre qu'il regarde en détail les films, enfin ce que c'était exactement, avant de réussir à choisir. Il avait mis trop de temps, elle l'avait dégagé du lit en lui piquant la tablette. Il avait dû plaider sa cause, à grands renforts de promesse de chocolat pour récupérer sa place....sur son lit en plus ! Mais promis, la prochaine fois, il choisirait le film. Mais pour le moment, on dirait qu'elle avait fait son choix. On ne savait pas lequel, il haussa simplement les épaules quand elle parla d'un film, qu'il n'avait visiblement pas encore vu en tout cas alors qu'elle le lançait.

Le pot de glace fut à moitié vidé, alors que le film se terminait, on la vit bien commencer doucement à s'endormir, passant un bras autour d'elle pour la caler contre lui, alors qu'elle partait dans les bras de Morphée, et dans les siens, pour une nuit de repos alors qu'elle n'avait même pas vu la fin du film. Bien, de toute manière, c'était désormais terminé. Récupérant la tablette, sans trop bouger, il éteignit le tout, avant de la déposer sur la table basse à côté de sa place dans le lit, idem pour le pot de glace qu'on referma. Difficile de bouger quand on avait quelqu'un dans ses bras, et on ne souhaitait pas la réveiller.

Les calant tous les deux dans le lit, comme il faut, on l'entoura de ses bras, déposant un baiser dans ses cheveux avant d'éteindre les lumières et de se laisser bercer par la présence de Bethany contre lui, Sunshine et Gunpowder, s'endormant à son tour pour un sommeil des plus réparateurs.


*
* *


La nuit avait semblé avoir été courte, et pourtant, ce ne fut pas le cas. Il avait fait de drôles de rêves, mais impossible de se rappeler ceux-ci à vrai dire, il était question de sauver l'univers, de surf et de positions sexuelles en sauvant l'univers. Ouais, bizarre me direz-vous. En tout cas, il n'avait pas vraiment l'air d'avoir envie de se lever en cet instant alors que les rayons du soleil perçaient au travers des vitres de la chambre. La tête dans le coussin, ils avaient bougé durant la nuit, lui étant sur le ventre désormais, bougeant légèrement la tête avant de murmurer quelques mots.

"Tu sais que certaines personnes trouveraient ça flippant d'être observés durant leur sommeil. Ou alors tu admires mon corps d'Apollon, je ne peux pas t'en vouloir."

Oui, il savait qu'elle l'observait. Comment ? Il n'avait pas ouvert les yeux. Juste qu'il le savait, il sentait son regard sur lui. En tout cas, il finit doucement par ouvrir les yeux dans sa direction, lui souriant, légèrement, tendrement.

"Bonjour vous."
Image
The only easy day was yesterday

Bethany Brown
Major ~ Atlantis
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 197
Inscription: 08 Mars 2016, 16:07

Re: You're not gonna lose me [ FE Bethany ]

Messagepar Bethany Brown » 28 Oct 2017, 18:48

Bethany dormait comme un loir. Il fallait dire que la présence de Marty avait toujours eut cet effet rassurant et apaisant sur elle, même avant qu’ils ne sortent ensemble, enfin qu’ils ne s’avouent qu’ils s’aimaient. Combien de fois elle s’était réveillée dans des positions un peu trop étrange pour que cela ne titille pas son imagination et que, d’un coup, elle ne se lève et ne hurle au scandale, le traitant de pervers, d’obsédé bref de tout un tas de noms d’oiseaux. Mais c’était plus facile d’agir comme ça que de poser la question qui brulait les lèvres, surtout qu’elle n’avait pas envie de perdre leur « thing » et que Marty passait son temps à ne pas être sérieux…
Mais c’était le passé. Maintenant, Bethany savait ce qu’il en était et elle pouvait se lover et dormir contre lui sans crainte qu’il ne la taquine méchamment au réveil, ou autre : ce n’était pas un rêve mais la réalité, il était son petit-ami, tout frais, tout beau. Là, ils pourraient se réveiller dans les bras l’un de l’autre, ou lui, la tête posée contre son fessier comme c’était déjà arrivé, ou sur son ventre qu’elle ne dirait rien.
La journée passée avait été assez longue, surtout avec ce qu’il s’était passé avant, la prise d’otage, la balle dans l’épaule : cela faisait beaucoup, alors oui, elle s’était écroulé contre lui, bercé par le tamtam de son cœur, sa respiration calme, et elle n’avait finalement commencé à bouger que très tard dans la nuit. Elle s’était réveillée en ayant trop chaud et s’était redressée pour enlever le sweat, avant de finalement partir vers la salle de bain dans la pénombre et rapporter ses fringues qu’elle laissa choir en tas informe au pied du lit avant d’enfiler son débardeur de la veille : ce serait mieux que rien car elle n’aimait pas dormir toute nue, contrairement à ce que Heigthmeyer pensait ! Elle alla boire un verre d’eau et se remis au lit, se couchant sur le côté, sur son oreiller et retomba dans un profond sommeil pour ne se réveiller que quelques heures plus tard, totalement reposée alors qu’un rayon de soleil faisait frémir ses paupières. Elle resta là un moment, profitant juste de se sentir bien là, profitant finalement de ce calme pour assimiler tout ce qu’il s’était passé et ce qu’on pouvait espérer pour le futur, c’était peu et en même temps beaucoup : ils en étaient au début de leur relation, enfin amoureuse.
Bethany se retourna pour faire face à Marty, le sentant profondément endormi dans son dos et elle ne se trompa pas : il dormait comme une marmotte pendant l’hiver. Elle bougea et se recala sur son oreille, posant sa tête sur son bras replié et l’observa un long, long moment. Il y avait tellement de choses auxquelles elle pensait. Qu’est-ce qu’ils allaient faire aujourd’hui ? Ensemble ou séparément ? Et après demain ? Et le jour d’après ? Comment on allait gérer cette relation hors de cette chambre ? Et la nouvelle équipe à construire, cela allait être tendu avec eux… sans parler de son esprit qui vagabonda jusqu’à loin, ce qu’elle imagina un moment en partant de l’hypothétique idée qu’on se faisait chopper. On serait peut être séparé d’équipe, mais on pourrait vivre plus librement cet amour, même si les démonstrations en publique ce n’était vraiment pas son truc, voire pas du tout… pour autant, Marty savait dans quoi il s’engageait. Cela faisait trois ans qu’il se languissait à ses côtés. Cela était cruel de sa part mais… il avait fallu que cela fasse son chemin pour qu’elle y songe, elle, qu’à travers l’humour pervers et lourd de Marty, elle ne se laisse pas atteindre finalement, par ses regards, ses sourires, ses… elle sourit alors qu’elle se faisait griller on dirait bien. Il la fit sourire avec ce fameux corps d’Apollon, et elle ricana doucement avant de prendre la parole.
—Un jour, si t’es sage, je t’emmènerais dans un musée et après en avoir vu un, tu préfèreras le tiens…. En tout cas moi, je préfère le tien !
Sa phrase se termina d’un baiser sur la peau de l’épaule de Marty, juste sous sa manche.
—Désolé je ne voulais pas te réveiller…
Elle revient se caler sur son oreiller, face à lui, la tête poser sur son bras replié.
—J’étais juste en train de réfléchir à tout ça : aujourd’hui, demain, nous, les autres, mais ya tellement d’impondérables que ça en devient ... angoissant.
Elle eut un petit sourire pincé. Oui, il allait encore dire qu’elle réfléchissait trop, mais elle était comme ça, pour autant, elle haussa les épaules et soupira.
—Ne rien pouvoir maitriser, devoir lâcher prise ainsi c’est… J’ai pas l’habitude… je sais pas comment tu fais.
Alors qu’il bougea, elle fit de même pour se retrouver le nez contre lui, fermant les yeux quelques secondes, rassurée par son odeur si caractéristique qui lui faisait un bien fou.
— Faudra que tu m’apprennes hum ?... Qu’est-ce que t’en dis ?
Un petit sourire en coin alors que leurs nez se frôlaient et qu’elle bougeait amusée, venant se lover contre lui avant de finalement se retrouver sur lui, à califourchon et de venir l’embrasser doucement, lentement, jouant finalement avec lui jusqu’à ce qu’il l’attrape et qu’il ne la fasse rire. Elle se tu et l’observa avec un de ces regards… oui elle était vraiment bien là, et elle n’échangerait sa place pour rien au monde…
—Wowwww ! XD
Bon, ok, elle voulait bien être dessous si vraiment il y tenait. Les draps s’agitèrent dans tous les sens et elle éclata de rire alors qu’il lui chatouillait le ventre de ses cheveux. La sonnerie de la porte de Marty s’activa et, tandis qu’il se redressait Bethany jetait un regard inquiet vers la porte…
—Marty ? Je sais que t’es là ouvre ! Marty ? Faut vraiment qu’on parle tous les deux alors ouvre… et ne m’oblige pas à demander un pass à Mckay. Je n’en ai pas envie mais je le ferais attention !
Ce fut le branlement de combat alors qu’elle reconnaissait la voix de Jennifer : Bethany tenta de se dépêtrer de la couverture alors que Deeks se levait. Elle faillit tomber, mais elle se rattrapa à la commode, et, se pencha vivement pour attraper son tas de vêtement au sol avant de foncer se réfugier dans la salle de bain et de s’y enfermer après un dernier regard vers Deeks.
Alors qu’elle était appuyée contre la porte, Bethany soupira en se disant que les gens ne savaient vraiment pas choisir leur moment ! Ou alors est-ce qu’ils devaient se faire à l’idée qu’ils pourraient être interrompu n’importe quand quand ils seraient ensemble ? Ce n’était peut-être que Jennifer, mais la médecin chef de la cité était une amie proche de Marty et… un membre dirigeant quand même, ce qui ne mettait pas totalement en confiance en cet instant.
Image

PrécédentSuivant

Revenir vers La cité

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron