Nous sommes actuellement le 18 Déc 2017, 03:58

Le Patient est absent [Alex/Jenni]

Cette structure antique conçue par les anciens constitue aujourd’hui le QG opérationnel de l’expédition lancée par le SGC dans la galaxie de Pégase.
Mais elle incarne aussi et surtout l’ultime rempart entre les Wraiths et la Terre.
Par ailleurs cette cité, à l’image de bien d’autres œuvres des anciens, constitue une merveille technologique aussi bien dans son immensité que dans sa complexité, à cet égard Atlantis réserve encore bien des surprises à ses nouveaux occupants…
Alexander Byron
Mercenaire Socopex ~ Atlantis
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 62
Inscription: 08 Mars 2016, 15:38
Blog: Voir Blog (4)

Re: Le Patient est absent [Alex/Jenni]

Messagepar Alexander Byron » 19 Oct 2017, 19:31

* Alexander écouta Jennifer prononcer le nom et sourit avant de la corriger doucement en disant.*

" Soit plus lente quand tu prononce comme si c'était de l'eau qui coulait "

* Il prit le temps de prononcer alors en mettant en avant les liaisons du titre*

" stenfor solog vestenfor måne "

* Le soldat se plaça et ajusta sa position pour écoute Jennifer en la mettant dos a lui contre son torse.*

" Et les lancé dans l'eau ? Cela pourrait aider la prochaine fois ! je peux t'y aider "

* Le viking rigola s'imaginant lancer les malades d'insolation dans l'eau pour avoir Jennifer plus vite pour lui.*

" Je t'aurai plus vite a mes cotés si je m'en chargeais ah ah, et tu serais la psychopathe des malades et moi le psychopathe des combat ( :p ) "

* Le grand blond sourit tendrement quand Jennifer lui demanda un résumé de l'histoire il réfléchit un instant.*

" Si tu as aimé la belle et la bête alors tu devrais aimé "

* dit il en cherchant comment résumé l'histoire pour donner envie a Jennifer de découvrir sa culture voir plus.*
Alors on Danse ?

- voila l'air => Diggy hole sur youtube

- et le pas de danse
Image

Jennifer Keller
Médecin ~ Atlantis
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 62
Inscription: 08 Mars 2016, 15:20

Re: Le Patient est absent [Alex/Jenni]

Messagepar Jennifer Keller » 19 Oct 2017, 23:44

Quand c’était Alexander qui parlait norvégien, cela rendait vraiment mieux. C’était plus mélodieux, cela coulait comme de l’eau comme il disait.
—Pardonne-moi. Stenfor solog, Stenfor solog… vestenfor måne. Stenfor solog vestenfor måne.
C’est mieux là ?
Elle bougea en sentant Alexander se replacer sur le lit. Dépliant ses jambes, elle s’installa sur le bord du lit, se tendant doucement en sentant Alexander dans son dos, se penchant sur elle. Elle avait beau savoir que c’était juste pour voir mieux par-dessus son épaule, c’était… déstabilisant. Tout autant que ce qu’il dit. Balancer des malades à l’eau ?! Elle se raidit en l’observant, cherchant à s’avoir s’il était sincère ou non…
Jennifer rit doucement avec lui avant de secouer la tête, ce qui fit bouger ses couettes.
—Désolé, mais là, je te laisse dans ton trip tout seul, je ne serais la psychopathe de rien du tout ! Ou des piqûres attention ! Quoique… non… je ne pourrais vraiment pas. Je crois que je ne suis pas faite pour faire du mal aux autres.
Pour éviter que l’ambiance continue d’être si lourde d’un côté, avec cette chaleur en plus dehors, si lourde, elle reporta son attention sur le livre sans se départir d’un tendre sourire qui ne quittait plus ses lèvres.
—La belle et la bête ? Oui, j’ai adoré le dessin animé. C’est une histoire similaire ? Comme quoi, il y en a dans toutes les cultures.
Et bien allons-y alors !

Elle tourna la première page et s’arrêta net avec de gros yeux quand elle vit toute la page couverte d’écriture…. Bon, il fallait bien commencer quelque part n’est-ce pas ?
—C’est… impressionnant. Dis ? Ça te dérangerait de me le lire ? Dans un premier temps bien sûr, que je m’habitue aux sonorités…
C’était surement le plus simple dans un premier temps : qu’il lise paragraphe par paragraphe en lui traduisant, qu’elle puisse prendre des notes, comprendre les mots un peu mieux. Elle leva sa petite bouille aux joues rougies par la chaleur, et sa présence si proche d’elle en attendant qu’il dise, elle espérait oui, avant de baisser la tête. Non mais Marty… elle le retenait lui : « Vas-y fonce » qu’il lui avait dit, « T’es aussi jolie, voir plus que d’autres » et autre… mais bon, à chaque fois qu’elle était avec Alexander, elle était timide comme pas deux ! Tant qu’ils faisaient des activités, cela allait, mais dès qu’ils se regardaient dans le blanc des yeux, voilà qu’elle paniquait ! Et cette chaleur qui la faisait transpirer, cela n’arrangeait rien, elle était nerveuse comme tout !

Alexander Byron
Mercenaire Socopex ~ Atlantis
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 62
Inscription: 08 Mars 2016, 15:38
Blog: Voir Blog (4)

Re: Le Patient est absent [Alex/Jenni]

Messagepar Alexander Byron » 05 Nov 2017, 23:57

" Avec plaisir, est-ce qu'on met une ambiance ou alors tu t'installes comme il faut ! "

*Le viking se rafraîchit la voix jetant un oeil discrètement a Jennifer une fois celle-ci installé.
Il a trouvait a croquer avant de doucement se mettre a lire le texte qu'il avait sous les yeux.
Il prenait le temps de lire pour la faire réver accompagnant sa lecture de mime du texte comme on lui avait appris a le faire.*
Alors on Danse ?

- voila l'air => Diggy hole sur youtube

- et le pas de danse
Image

Jennifer Keller
Médecin ~ Atlantis
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 62
Inscription: 08 Mars 2016, 15:20

Re: Le Patient est absent [Alex/Jenni]

Messagepar Jennifer Keller » 29 Nov 2017, 12:48

Jennifer écoutait Alexander qui narrait l’histoire de sa voix profonde. Quand c’était lui qui parlait norvégien, c’était comme une mélodie, au contraire d’elle, mais elle débutait après tout. En tout cas, assise dos au mur, elle se laissait bercer par la mélodie de la voix gutturale du norvégien. Elle l’observa doucement en ce disant qu’elle n’aurait jamais penser être attiré par ce genre d’homme : il était si grand, si costaud, si viril et sur de lui… bien loin de ses rares ex petits amis qui étaient du genre geeks maigrichons, ou en tout cas pas sportif pour un sou. Mais malgré ses airs bourrus, elle savait qu’Alexander était doux comme un agneau… en tout cas, il l’était avec elle. Jennifer repensa à ce que lui avait dis Marty, mais elle n’était ni assez courageuse, ni assez téméraire pour se lancer comme ça et lui faire des avances, surtout que peut-être qu’il ne voulait qu’être juste ami avec elle non ? Pour elle c’était l’explication la plus concevable, donc elle se faisait des films, et dans ce cas… elle préférait se les faire en silence.
Jennifer se mit à rougir doucement, et il sembla qu’Alexander le remarqua, toute embarrassée, elle se redressa en passant une main sur son visage en s’excusant : c’était la chaleur ! Oui, elle accusait la chaleur torride qui s’était abattue sur la cité, c’était crédible non ?! Enfin, elle l’espérait ! Du coup, redressée pour redressée, elle se mit à observer attentivement les images ornant les pages de gauche et doucement, se rapprocha de lui pour mieux voir, sans vraiment s’en rendre compte. C’était plus facile de tout suivre ainsi et même si elle ne comprenait pas ce qu’Alexander racontait, elle comprenait le contenu grâce aux magnifiques gravures.
Le temps passa bien vite malgré eux, et c’était agréable, enfin, elle trouva. De temps en temps, elle le coupait, quand il finissait une page, avant de passer à la suivante de lui détailler des éléments de la gravure, qu’elle puisse retenir quelques mots. En tout cas, elle trouvait les images explicatives de toute beauté et laissa glisser de temps en temps ses doigts sur le papier en répétant les mots.
En relevant la tête vers lui, elle se rendit compte qu’ils étaient proches, très proches, tellement qu’elle bloqua un instant totalement embarrassé avant de faire un grand O de la bouche et de se redresser sur le lit.
—Alex : Regarde il pleut !
Elle se leva rapidement et se précipita à la fenêtre qu’elle ouvrit en grand en souriant avant de fermer les yeux et de laisser l’air frais s’engouffrer dans la petite chambre. Quand elle se retourna vers Alexander elle avait un petit sourire ennuyé et se tordit les doigts un instant : la fenêtre était bien trop abritée pour qu’on puisse ressentir le crachin.
—Dis… ça te dirais d’aller prendre l’air ? Il y a un balcon au bout du couloir.
Elle avait une petite mimique adorable, du genre qu’on ne pouvait décemment rien lui refuser n’est-ce pas ? Alors les voila partit pour ce fameux balcon. Alors qu’ils arrivèrent, ils purent constatés que l’air était en train de vraiment se rafraichir : ce n’était pas qu’un simple orage d’été non, c’était un véritable orage, et Jennifer fini par s’approcher prés de la rambarde jusqu’à être légèrement mouillée. Après cette chaleur torrentielle depuis des jours, rien ne lui faisait plus plaisir que de laisser la pluie mouiller quelques peu son visage.
Lorsqu’elle se retourna vers Alexander, il put constater qu’elle était vraiment heureuse. Elle avait cette petite lueur dans le regard en s’approchant de lui pour le remercier, mais avant de pouvoir aller plus loin, on entendit des voix à proximité, de hommes qui venaient eux aussi profiter de la fraicheur de l’endroit en parlant de pari. Le moment était passé n’est-ce pas ? Et Jennifer n’osa plus bouger, et se contenta de dire bonjour en retour en remettant une mèche derrière son oreille. Au moment ou elle reprenait contenance et posait une main sur le bras d’Alex, pour lui proposer… elle ne savait pas : d’aller manger ? De retourner dans sa chambre ? Sheppard et Rodney arrivèrent et il lui dit aussi qu’elle était demandée à l’infirmerie : cette pluie soudaine avait provoqué une rupture de valves et on avait des blessés, des gens qui étaient tombés dans un escalier. Elle s’apprêtait à partir comme il se doit à l’infirmerie, mais ce charmeur de lieutenant-colonel lui fit remarquer que bien qu’elle fût plus que ravissante dans sa tenue, et il n’y avait qu’à voir les yeux exorbités de Rodney pour ne pas en douter, il valait mieux qu’elle se change, ou il risquait d’y avoir un taux de blessé encore plus élevé juste pour profiter de la vue. Jennifer rougie comme une pivoine et bafouilla quelques mots, un désolé vers Alexander, avec un grand regard mi peiné, mi embarrassé, avant de filer se changer rapidement pour aller travailler !

Précédent

Revenir vers La cité

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron