Nous sommes actuellement le 20 Nov 2017, 19:20

Le Patient est absent [Alex/Jenni]

Cette structure antique conçue par les anciens constitue aujourd’hui le QG opérationnel de l’expédition lancée par le SGC dans la galaxie de Pégase.
Mais elle incarne aussi et surtout l’ultime rempart entre les Wraiths et la Terre.
Par ailleurs cette cité, à l’image de bien d’autres œuvres des anciens, constitue une merveille technologique aussi bien dans son immensité que dans sa complexité, à cet égard Atlantis réserve encore bien des surprises à ses nouveaux occupants…
Alexander Byron
Mercenaire Socopex ~ Atlantis
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 62
Inscription: 08 Mars 2016, 16:38
Blog: Voir Blog (4)

Re: Le Patient est absent [Alex/Jenni]

Messagepar Alexander Byron » 21 Juil 2017, 23:22

" Tu ne m'ennuie pas Jennifer "

Le soldat se détendait a l'horizontal profitant d'un reflet sur un objet de la pièce pour regarder la doc.

" j'aime apprendre a te connaitre et si tu es d'accord, nous irons dans mes quartiers pour plus de tranquillité pour mes soins "

Alex bougea légèrement pour fermer les poings et appuyer sa tête doucement en sifflant une mélodie douce. Cet air alors qu'il fermait les yeux faisait baisser son rythme cardiaque tout en lui rappelant les paysages enneigé de Norvège.

Cumulé a la douceur de Jennifer, il planait doucement et souriait bêtement s'imaginant se promener en tenue traditionnel des fêtes de l'endroit ou il vivait ou il surgissait en viking et aurai voulu avoir quelqu'un comme Jennifer a ses cotés pour en profité.

Il se revoyait encore en armure complète en cuir, cheveux tresser le bouclier rond et son épée courte a la taille coté droit sans compté la claymore dans son dos et la hachette fixé coté gauche de sa taille et qui chargeait pendant les reconstitutions et duel pour présenté leur culture.

" Jenni pour te remercier des soins, j'aimerai te proposé un échange en t'apprenant ce que j'ai appris pendant mes années a l'armée et te connaitre plus aussi "

Heureusement qu'il était sur le ventre, il devait être tout rouge et avec un rythme cardiaque étonnamment bas stressant un peu a la réponse de sa doctoresse.
Alors on Danse ?

- voila l'air => Diggy hole sur youtube

- et le pas de danse
Image

Jennifer Keller
Médecin ~ Atlantis
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 61
Inscription: 08 Mars 2016, 16:20

Re: Le Patient est absent [Alex/Jenni]

Messagepar Jennifer Keller » 23 Juil 2017, 17:46

Toute à sa tâche, Jennifer massait le dos d'Alexander en tentant de dénouer ses muscles endoloris par l'effort physique qu'elle lui avait fait faire tout à l'heure avec la fonte. Mais il fallait ce qu'il fallait pour que son patient et... ami, du moins, elle le pensait, n'accepte de prendre son temps pour sa rééducation.

Ses doigts courrait sur la peau huilé d'Alexander, passant par moment sur son tatouage, venant chercher les noeuds et les masser doucement pour apaiser les tensions musculaires. Elle tentait de se concentrer le plus possible pour ne pas laisser son esprit vagabondé et se faire des films qui, bien qu'agréable, n'était que le produit de son imagination. Le grand norvégien était quelqu'un d'assez attachant quand on prennait le temps de faire connaissance, enfin elle, elle trouvait. Il avait cette tranquilité sereine qui l'apaisait, et elle le trouvait amusant. Bon, ce n'était peut être pas très gentil, mais son accent, sa façon de parler, de le reprendre doucement quand il faisait des erreur de phonétique, cela plaisait beaucoup à Jennifer : elle avait l'impression d'être utile à quelqu'un et quel quelqu'un n'est-ce pas? Au bout du compte, quand elle était en présence d'Alexander, elle se sentait en sécurité, car il l'avait déjà protégé et sauvé et en même temps quand il prennait cet air tout penaud, elle avait l'impression d'avoir un petit poussin.
Jennifer ouvrit grand les yeux et sortit de sa réverie alors que justement, le beau poussin d'1.95 pour 120kg lui parlait.

— Hein? Oh... Tu sais, tu n'as pas à me remercier pour ses soins. D'abord, je l'aurais fais de toute manière et puis... je suis encore en vie grace à toi, alors n'est-ce pas le moins que je puisse faire?

Jennifer déglutit difficilement en se demandant comment elle allait annoncer la suite, et finalement, se lanca.

— Je ne suis pas certaine de comprendre... Tu voudrais que... toi et moi on...
s'entraine ensemble?


Ce qui avait le plus fait tiquer Jennifer n'était pas ce qui aurait fait tiquer une autre personne. Qu'il veille la connaitre plus? En fait, elle n'y voyait pas de mal, et même si elle commencait à s'imaginer des relations plus intimes qu'amicales, Jennifer était bien trop timide et peu confiance pour oser espérer qu'il pourrait l'imaginer. Pour elle, il voulait simplement qu'ils soient amis.
Quand au reste... Jennifer stoppa le massage un instant en se mordant les lèvres.

— Et bien... euh... Je ne sais pas quoi dire...

Elle était là, debout, à côté d'Alexander et se recoiffa nerveusement, visiblement inquiéte.

— Tu sais, ne le prend pas mal d'accord? Mais tu n'y gagnera rien. Je suis nulle. Je suis un vrai boulet et j'en ai conscience. Je ne suis vraiment pas faite pour ça... tu m'imagines moi, savoir me battre? Non, je suis du genre à m'évanouir ou à fuir... et je le vis très bien hein...


Jennifer se mordit les lèvres et tordit nerveusement ses doigts en bougeant, tournant le dos un instant à Alexander. Elle avait le coeur qui battait à mille à l'heure, car cela faisait remonter en elle, sa capture par les gennis : si seulement elle avait put se défendre un minimum.

Jennifer prit une profonde respiration avant de se retourner de nouveau vers lui.

— Je ne pense pas que ce soit une bonne idée... je veux dire...


Elle glissa nerveusement une mèche de ses longs cheveux blonds derrière son oreille.

— Il y a quelques années, quelqu'un à essayer de me donner des cours et... cela n'as pas été très concluant du tout.... Bon, il faut reconnaitre aussi qu'il ne faisait ça que pour sortir avec moi... et que j'étais trop lente pour lui et... Enfin je veux dire que c'est peut être pour cela que je n'ai rien appris ou peut être que je suis trop nulle... bref, cela n'a pas été concluant.

Jennifer commencait à bafouiller et à se perdre dans ce qu'elle disait. Elle avait le regard fuyant tant elle était impressionnée par le militaire face à elle. Et, avec tout cela, elle ne savait plus quoi faire.
Elle regarda Alexander et fut prise d'un affreux doute : est-ce qu'elle n'allait pas le véxer? Oh la tête lui tournait, et cela se voyait qu'elle était dans tout ses états.

— Je veux dire... c'est vraiment gentil à toi, tellement gentil. Mais honnetement... j'ai tellement peur de te décevoir Alexander que je ne suis vraiment pas sure que ce soit une bonne idée.

Elle se tordit encore nerveusement les doigts en repensant à Scott. Il avait proposé des scéances d'entrainement et elle, naive, elle avait acceptée, mais cela ne s'était pas fini comme ils l'espéraient. Lui, car il voulait la serrer tout simplement, elle parce que malgrés sa motivation, sa maladresse avait provoqué une crise chez Scott et elle s'était mise à pleurer devant son incapacité à réaliser l'exercice. Bien entendu, au final, il avait renoncé à tout contact en voyant que Jennifer n'était pas du genre à sauter dans le lit du premier venu. Quand à elle, elle avait gardé cette crainte de l'entrainement. Même Bethany lui avait proposé des scéances de combat particulières, mais elle avait refusé. Elles avaient trouvé un compromis : la boxe. Bon, Jennifer n'était pas des plus douées, mais au moins, cela la défoulait et ça faisait du bien!

— Je ne voudrais pas que tu m'en veuille... tu comprends?


Là, debout dans cette petite salle, Alexander assis sur la table face à elle, elle avait l'horrible impression de se retrouver au collègue quand elle devait passer à l'oral. Elle riva ses yeux dans les siens et dégluti paniquée avant de se calmer : Alexander posait un regard si calme et tranquille sur elle qu'elle sentit tout ce poids disparaitre comme par enchantement. Il arborait un léger sourire qui la désarma et elle se trouva bien bête sur l'instant. Jennifer ferma les yeux en rendant son sourire à Alexander, se détendant d'un coup, comme un ballon de baudruche qu'on viendrait de crever.

— Oui. Je veux bien essayer de m'entrainer avec toi. Par contre... il faudra y aller doucement d'accord? Je commence vraiment d'en bas tu sais...

Jennifer était toute penaude pour la peine et ne savait plus ou se mettre. En paniquant ainsi, elle s'était mise dans un état et dans une situation compliquée... non? En tout cas, l'attitude détendu d'Alexander lui fit beaucoup de bien et elle finit par réussir à se détendre...

Alexander Byron
Mercenaire Socopex ~ Atlantis
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 62
Inscription: 08 Mars 2016, 16:38
Blog: Voir Blog (4)

Re: Le Patient est absent [Alex/Jenni]

Messagepar Alexander Byron » 23 Juil 2017, 22:14

Au fond de lui, il imaginait plus que simplement de l’amitié avec Jennifer mais si elle lui faisait cet honneur il serait déjà heureux.

Le gros poussin profitait de chaque geste en frissonnant en émettant des petits bruits joyeux et de plaisir appréciant la compagnie de la doc et lui faire comprendre qu’il voulait que cela dure.

« Oui c’est vrai mais tu aurai pu dire non et mettre quelqu’un d’autre et moi bin je veux pas »

Il l’écouta reformuler avant de se tourner pour la regarder et lui sourire

« Oui, j’aimerai »

Il lui souriait tendrement et se montrait rassurant

« Un oui me ferait plaisir »

Avant de se remettre à l’écouter inquiet un peu tout en lui répondant sincèrement

« J’accepterai ta décision même si j’aimerai essayer vraiment »

Il écoutait avec attention ce que disait Jennifer, lui ne voulant que le bonheur de la doc en la regardant tendrement droit dans les yeux en tendant une main doucement vers elle tendrement pour la rassuré d'un calin.

«On apprendra doucement pour toi et tu apprendras par le début »
Alors on Danse ?

- voila l'air => Diggy hole sur youtube

- et le pas de danse
Image

Jennifer Keller
Médecin ~ Atlantis
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 61
Inscription: 08 Mars 2016, 16:20

Re: Le Patient est absent [Alex/Jenni]

Messagepar Jennifer Keller » 24 Juil 2017, 22:03

Avec ses joues en feu, son regard fuyant et cet air penaud, en cet instant Jennifer avait l’air encore plus douce et fragile qu’en temps normal. Elle se sentait si bête d’avoir ainsi paniquée, mais c’était maladif chez elle. Elle manquait tellement de confiance en elle qu’elle se mettait à cafouiller.
Son regard tomba sur la main qu’Alex tendait vers elle et elle resta quelques secondes interdite, se demandant ce qu’elle devait faire.
Elle n’avait pas l’habitude de côtoyer ce genre de personne, pour autant en son nouvel ami était gentil, elle le voyait bien. Alexander avait l’air si sincère en disant qu’il aimerait vraiment essayer de l’entrainer qu’elle sentit sa volonté faiblir et finit par accepter.
Il la fit rire et elle secoua la tête en attrapant sa main et en la serrant comme pour passer un contrat.

— On apprendra doucement et surtout : on commencera par le début ! Et ce sera une très bonne chose, car j’ai tout à apprendre… juste… tu me promets de ne pas t’énerver ? En contrepartie, je te promets de faire de mon mieux.

Jennifer leva sa petite bouille vers Alexander et l’observa de ses grands yeux bleus pétillant de timidité et d’une certaine malice. Elle sourit un peu gêné en se rendant compte qu’ils étaient encore main dans la main. Elle se pinça les lèvres nerveusement, essayant de réprimer maladroitement un sourire et lâcha sa main en se détournant, l’air de rien. Jennifer mit de la distance entre eux en allant ranger l’appareil de détente et reprit son souffle, qu’elle avait cours. Dieu qu’il commençait à faire chaud dans cette petite pièce !

—Tu sais, je me dis que ce ne dois pas être drôle pour toi que je te reprenne tout le temps… Je devrais prendre des cours de norvégien…

Jennifer se retourna vers Alexander et s’approcha de lui avec un air tout innocent et plein de bonne volonté.

—Après tout, ce pourrait être une idée : comme ça, tu pourrais aussi te moquer de moi ! Qu’en dis-tu ?

Oh… quoique suis-je bête… Une fois que tu reprendras le travail tu n’auras pas le temps et puis, si tu veux vraiment me donne déjà des cours de défense… Non, pardon : oublie cette idée. Je suis désolé.

Et voilà que Jennifer était de nouveau toute gênée de tan d’impudence de sa part. Elle espérait qu’Alexander ne lui en veuille pas. Un grognement se fit entendre et elle ouvrit grand ses yeux en se rendant compte que c’était son ventre.

—Désolé… je n’ai pas manger de la journée.

Jennifer vira au rouge en se disant qu’elle accumulait les gaffes…

Alexander Byron
Mercenaire Socopex ~ Atlantis
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 62
Inscription: 08 Mars 2016, 16:38
Blog: Voir Blog (4)

Re: Le Patient est absent [Alex/Jenni]

Messagepar Alexander Byron » 30 Juil 2017, 01:48

« M’énerver ne servira rien surtout si tu débutes mais nous prendrons le temps »

Alexander sourit a Jennifer pour l’encourager et quand il entendit la remarque sur la langue il ria.

« Je peux t’apprendre le norvégien et tu m’apprends l’anglais ? D’accord avec plaisir »

Il lui sourit en lui répondant par l’affirmatif à sa proposition en étant lui aussi plein de bonne volonté pour apprendre et apprendre de quelqu’un.

Quand il entendit le gargouillement, le sien se fit entendre aussi fort qu’elle, il rougit aussi avant d’éclater de rire.

« Allons manger, et si tu veux dans quelques heures, on se recroise pour un entrainement »

Le soldat fixait tout rouge Jennifer pour manger avec et puis l’entrainement.
Alors on Danse ?

- voila l'air => Diggy hole sur youtube

- et le pas de danse
Image

Jennifer Keller
Médecin ~ Atlantis
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 61
Inscription: 08 Mars 2016, 16:20

Re: Le Patient est absent [Alex/Jenni]

Messagepar Jennifer Keller » 30 Juil 2017, 13:41

Jennifer avait eu un beau sourire soulagée quand Alexander avait annoncé qu’il ne s’énerverait pas. Elle n’avait vraiment pas envie de se remettre à pleurer… étonnant n’est-ce pas ?! En plus, cela ne serait pas du tout constructif. Sans dire que de l’entendre rire ainsi avait le don d’être contagieux et elle rit doucement aussi.

Jennifer le dévisagea avant de passer une main dans ses cheveux en se détendant. Alexander avait vraiment l’air sincère et surtout : il était désarmant de bonne volonté. Quand on dépassait son physique impressionnant qui lui avait valu le surnom de Viking sur la cité, quand on apprenait à mieux le connaitre, on découvrait un homme toujours de bonne humeur, enjoué, enclin à rire, à plaisanter qui était de surcroît prévenant et soucieux des autres, enfin, elle c’était comme ça qu’elle le voyait. Jennifer avait beau savoir qu’elle se faisait des films, qu’il était juste gentil naturellement, qu’il n’y avait rien d’autre, mais elle, elle commençait vraiment à apprécier de se trouver en sa présence. Il avait le don d’apaiser son stress et lui donnait l’impression qu’elle pouvait être elle sans crainte, c’était peut-être aussi pour ça qu’en cet instant, elle l’observa avec un petit sourire mystérieux tout en se disant que ce gros nounours devait être un parfait petit ami.

Sur ces entre-faits, son estomac gargouilla et celui d’Alex aussi, ce qui les fit rougir gênés avant qu’ils n’en rient tous les deux. Jennifer secoua la tête en dévorant des yeux le grand blond face à elle, en se demandant si c’était vraiment sérieux de sa part de songer à plus que de l’amitié… Bon, rêver ne faisait de mal à personne n’est-ce pas ? Et tan qu’elle ne lui disait pas qu’elle fantasmait sur lui, il n’en saurait rien et leur amitié serait sauve, alors, après avoir pesé le pour et le contre, Jennifer accepta d’un hochement de tête d’aller manger en compagnie d’Alexander.

—Pourquoi pas ! Tu as raison, pourquoi s’arrêter en si bon chemin.

Jennifer sourit largement à Alexander avant d’aller ranger les derniers appareils, le laissant remettre son t-shirt. Non mais vraiment, quelle aventure ! Mais malgré tout, cela plaisait à Jennifer. Elle se sentait plus légère, plus joyeuse et surtout, bien plus détendue, comme si la rencontre avec Alexander l’avait apaisé. Et puis, il fallait le reconnaitre, elle semblait moins timide quand elle était avec lui et qu’elle ne faisait pas attention : elle lui parlait librement, le grondait, riait, et se comportait très naturellement. Jennifer se mit à sourire toute seule en se disant qu’elle avait l’impression qu’il lui donnait des ailes, mais son sourire disparut tout aussi vite quand elle se dit qu’il n’y avait absolument rien, et cela lui fit l’effet d’avoir avalé du plomb.

—Bien. J’ai fini de ranger, on peut y aller si tu veux…

Jennifer se tourna vers lui et sa volonté trop faible craqua. Il était si mignon avec ce petit sourire, elle allait vraiment finir par y croire et craquer… Ils prirent la direction de la cafétéria et après un long silence qui, cette fois-ci, parut très embarrassant pour Jennifer car il la laissait seule avec ses doutes, elle prit la parole.

—Tu as déjà une idée de ce que tu veux m’apprendre ?

Il ne leur fallut que dix minutes pour prendre un plateau repas et s’installer à une table près des fenêtres.

—Comment on dit « fourchette » en norvégien ?

Oui, tan qu’à y être autant commencer aussi à apprendre le norvégien, cela lui permettrait de s’occuper l’esprit sur autre chose que son ami face à elle pour qui elle était doucement mais surement en train de craquer…

Alexander Byron
Mercenaire Socopex ~ Atlantis
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 62
Inscription: 08 Mars 2016, 16:38
Blog: Voir Blog (4)

Re: Le Patient est absent [Alex/Jenni]

Messagepar Alexander Byron » 05 Août 2017, 00:12

Pourquoi s'énerver, en prenant le temps au moins elle assimilerai comme il faut selon Alexander riant avec elle.

Selon le soldat qui se montrait telle qu'il était, il observait Jennifer tendrement et amoureusement et ne voulait que la rendre heureuse sur le long terme.

Le mercenaire aida la doc a rangé avant d'aller vers la cafétéria avec Jennifer et de la taquiner en chemin de manière romantique et tendre en faisant se frôler leur main.

" je pensais commencer par les positions de base pour l'équilibre et certains mouvement d'esquive "

D'une main, il tira une chaise pour que Jennifer puisse s'installer avant de vérifier que tout les deux aient ce qu'il faut et puisse manger tranquillement.

"alors fourchette se dit gaffel" en montrant le couteau "Kniv"
il désigna l'assiette "Tallerken"Prenant son verre "glass"

Il prit sa cuillère et d'une voix un peu cretine il dit " skje aussi connu sous le nom de cuillère "

Alexander patient laissait le temps a Jennifer de répété le faisant aussi pour corriger la prononciation tout en mangeant en lui souriant rassurant.

HRP => Image
Alors on Danse ?

- voila l'air => Diggy hole sur youtube

- et le pas de danse
Image

Jennifer Keller
Médecin ~ Atlantis
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 61
Inscription: 08 Mars 2016, 16:20

Re: Le Patient est absent [Alex/Jenni]

Messagepar Jennifer Keller » 07 Août 2017, 21:34

Jennifer avait trouvé Alexander très galant quand il lui avait tiré la chaise, mais lorsqu’il imitait une sorte de roi burgonde découvrant les cuillères, elle fronça les sourcils en se demandant ce qui se passait (voir sa tête sur l’avatar pour exemple). Il lui fallut quelques secondes pour se rendre compte qu’il la taquinait. Elle leva les yeux au ciel en hochant doucement la tête, puis se mit à rire avant de prendre une bouchée de son plat. Après avoir mâcher et avaler sa bouchée, elle tenta de répéter les noms norvégiens qu’Alexander venait de prononcer.

— Glas, gaffel, Knif, euh… knivvv ! et… T’lallarkan, tallerkan talleerken… Pff ! Ce n’est pas facile comme langue dis donc ! Attends, attends, je vais y arriver ! Taalerrkeeen.

L’assiette était ce qu’elle avait le plus de mal à prononcer. C’était un peu laborieux au niveau de la prononciation au début, mais elle prit rapidement le coup de main, ou plutôt… de langue :P. Jennifer eut un petit sourire en regardant son assiette d’un air embarrassé.

— Je me rend compte que cela n’a pas dû être facile pour toi. Venir dans un nouveau pays, apprendre une nouvelle langue, faire une formation militaire de haut vol … Etre recruté par le Programme : tu as vraiment fait preuve de persévérance et de beaucoup de courage ! Tes parents doivent vraiment être fier de toi.

Ce disant, Jennifer arborait un magnifique sourire en observant son grand ami avec un regard tendre et doux, même s’il pétillait quelque peu.

Alexander Byron
Mercenaire Socopex ~ Atlantis
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 62
Inscription: 08 Mars 2016, 16:38
Blog: Voir Blog (4)

Re: Le Patient est absent [Alex/Jenni]

Messagepar Alexander Byron » 19 Août 2017, 00:26

alexander fit un grand sourire en écoutant Jennifer en tapotant la table chaque fois qu'elle reussissait en répétant quand elle en avait besoin.

" Tu te débrouille très bien "

Dit il en mangeant tout en écoutant la jeune femme et prenant une gorgée d'eau.

Quand elle parla de la fierté de ses parents, le soldant eu un instant d'absence avant de se reprendre pour lui répondre.

" Nous apprenions l'anglais à la base, ce qui m'a aidé beaucoup pour communiquer mais le plus dur a été le changement des horaires "

il chercha ses mots avant de continuer " il m'a fallu plusieurs jours pour m'adapter "

- Quelques heures ont passé après le repas et les premiers cours de langue -

Après le repas, Alexander avait débarrasé la table avant de revenir invité Jennifer a le suivre pour son premier entrainement.

Ils retraversèrent les couloirs et cette fois-ci le soldat laissa sa main contre celle de Keller en marchant a ses cotés.

Arrivez dans une salle vide, le viking entreprit d'installer les tapis au sol pour recouvrir toute la pièce et ainsi avoir une jolie salle d'entrainement et il revint vers la doc en s'échauffant les poignets.

" Tu me rejoins au centre ? "
Alors on Danse ?

- voila l'air => Diggy hole sur youtube

- et le pas de danse
Image

Jennifer Keller
Médecin ~ Atlantis
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 61
Inscription: 08 Mars 2016, 16:20

Re: Le Patient est absent [Alex/Jenni]

Messagepar Jennifer Keller » 19 Août 2017, 22:37

Jennifer souriait contente qu’Alexander lui dise qu’elle se débrouillait bien.

— Je sens que tu dis cela pour me faire plaisir ! mais… merci.


Elle n’était pas du genre à aimer exceller dans ce qu’elle entreprenait, mais quand même, c’était agréable pour le moral.
En tout cas, la discussion allait bon train pendant le repas, et elle l’observa un instant en fronçant les sourcils quand il parla de changement d’horaire : elle ne comprenait pas de quoi il parlait. Puis, alors qu’il se reprit et expliqua clairement que c’était l’adaptation, surement le décalage horaire, elle hocha la tête.

—Je comprends. Le décalage horaire. C’est pareil quand tu rentres sur Terre pour tes congés. A chaque fois, je suis complétement décalé pendant 3jours.

La discussion continua sur le même ton, léger et amusé. Il n’y avait pas à dire, ils s’entendaient bien : il suffisait de voir combien Jennifer était décontractée et plus vive pour voir qu’elle se sentait très à l’aise en la compagnie de ce militaire au physique d’ours polaire !
Elle se rappela une discussion qu’elle avait surprise à l’infirmerie alors qu’Alexander venait pour son traitement. Il faisait peur à Cynthia : c’était son physique imposant, son air froid et son regard abrupte qui l’effrayait… ça et le fait qu’elle était là quand il s’était réveillé après la mission et les avait menacés violemment d’une arme. L’homme des cavernes, le viking, la brute… bref, autant de surnom qui passaient par là, mais Jennifer, elle, savait qu’Alexander était doux comme un agneau… enfin avec elle. Il avait tenu tête à un wraith et même s’il avait méchamment morflé, elle savait qu’il était un guerrier sans peur et sans reproche, qui faisait ce qui devait être fait, en débit du danger. Pour autant, elle avait du mal à le considérer comme un barbare dégénéré du ciboulot. Il était costaud c’est vrai. Athlétique et bien bâtit… assurément ! Mais agressif et méchant ? Nullement. Certaines infirmières pas farouches le trouvaient plutôt mignon et elle ne pouvait pas leur donner tort : Alexander était un gros nounours qu’on avait juste envie de serrer dans ses bras, ou plutôt de se lover dans ses bras ! Enfin, c’est ce que Jennifer pensait en tout cas.

Jennifer avait été surprise de voir Alexander débarrasser la table. Il n’y avait pas à dire, il était bien élevé, propre, attentif à ce qui l’entourait et cela arracha un petit sourire tendre à Jennifer. Pour autant, quand il parla d’entrainement, elle resta un instant stupéfaite. Hein ? Quoi ? Comment ? Déjà ? Oups ! Elle se dit qu’elle n’aurait peut-être pas du manger.
Bien qu’elle soit inquiète, Jennifer suivit Alexander dans les couloirs de la cité. Plus ils se rapprochaient du but, et plus elle angoissait et cela devenait palpable. Sa main frôla plusieurs fois celle d’Alexander et il lui fallut un moment pour s’en rendre compte et s’écarter doucement, craignant d’empiéter sur l’espace vital d’Alexander et pourtant, elle était tellement angoissée que là, elle lui aurait limite serrer la main dans la sienne pour se donner un peu de courage… mais elle ne le ferait pas, après tout, comment réagirait-il ?
En tout cas, ils finirent par arriver dans une salle vide et Jennifer resta planté là, en se demandant ce qu’elle devait faire à part souhaiter bonne soirée à Alexander, tourner les talons, et courir rejoindre son lit douillet. Elle observa Alexander installer des tapis et voulu bouger, mais elle était comme… tétanisée. Pourquoi avoir si peur ? se demandât-elle. Après tout, oui, cela s’était mal passé dans le passé, mais Alexander faisait montre d’une grande bienveillance et gentillesse à son égard, alors pourquoi ne pas se laisser porter ?
Tout en se mordant la lèvre, Jennifer comprit qu’elle avait peur. Peur de se faire mal, peur de se décevoir, peur de le décevoir. Est-ce qu’il la trouverait nulle ? Est-ce qu’il lui dirait qu’elle était inapte à se défendre ? Est-ce que malgré tout, il continuerait à venir la voir … ? Etonnamment, c’était cela qui lui faisait le plus peur et son cœur battit plus fort. La présence douce et agréable d’Alex lui était devenu toute naturelle et elle ne voulait pas s’en passer…
Tandis que, perdue dans ses pensées Jennifer prenait doucement conscience qu’elle en pinçait un peu pour le grand blond, elle sursauta en entendant la voix grave de celui-ci et posa sur lui un regard doux mais effrayé, surtout en le voyant rouler des épaules et des poignets.

— Hein ? Euh… Je… Tu es sur ? Ce n’est pas grave sinon je peux touj…

Elle marqua un blanc sans quitter les yeux d’Alexander de son regard et soupira.

—… D’accord. J’arrive… Je dois me déchausser ou pas ?

Se disant, Jennifer se débarrassa de sa veste pour rester en débardeur et attacha ses longs cheveux blonds en une sorte de chignon serré qui lui donnait l’air encore plus douce et innocente. Ceci fait, elle s’approcha de son ami, le cœur battant la chamade, très inquiète de ce qui allait se passer. Elle s’arrêta devant lui et ferma les yeux un instant en prenant une longue respiration.
Après avoir ressenti un frémissement dans le bas de son dos suite à tout ce stress qu’elle s’infligeait, elle fit par lever la tête et fixer de son regard vert-noisette les yeux bleus de son collègue et désormais entraineur, tout en attendant, petit sourire aux lèvres, à quelle sauce elle allait être mangé.

PrécédentSuivant

Revenir vers La cité

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron